9.1 C
Bruxelles
Vendredi, Février 3, 2023

Newsdeck : "Des problèmes difficiles subsistent" : le Royaume-Uni et l'UE reprendront les négociations commerciales lundi

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

ONDRES, 13 novembre (Reuters) – La Grande-Bretagne et l'Union européenne reprendront lundi les négociations commerciales à Bruxelles après avoir jusqu'à présent échoué à combler les écarts entre leurs positions sur deux des questions les plus épineuses qui ont longtemps entravé les négociations: les règles de concurrence et la pêche.

À seulement sept semaines de la fin d'une période de transition de statu quo et de la fin du Brexit, les deux parties ont intensifié les négociations sur un accord qui protégerait près d'un billion de dollars de commerce contre d'éventuelles perturbations.

Mais après avoir raté l'échéance de la mi-novembre, les responsables britanniques affirment qu'il y a eu peu de progrès sur les différences tenaces concernant les règles de concurrence loyale et la pêche, Londres faisant pression à plusieurs reprises pour un accord qui respecterait la souveraineté du pays.

L'UE a exhorté la Grande-Bretagne à faire des compromis, affirmant que sa proximité géographique avec le bloc signifie qu'elle ne peut pas obtenir un accord similaire à ceux que Bruxelles a conclus avec des pays comme le Canada. Jusqu'à présent, malgré la description de certains progrès, aucune des deux parties n'est allée assez loin pour permettre une percée.

"Les pourparlers se poursuivent à Londres aujourd'hui, il y aura une pause au cours du week-end, puis nous nous attendons à ce que les pourparlers reprennent à Bruxelles lundi », a déclaré vendredi à la presse un porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson.

« Les équipes de négociation travaillent très fort pour combler les écarts importants entre nous. Pour notre part, nous continuons à rechercher des solutions qui respectent pleinement la souveraineté du Royaume-Uni, mais des problèmes familiers et difficiles subsistent, notamment sur les règles du jeu équitables et la pêche.

Il a également démenti les suggestions selon lesquelles le départ à la fin de l'année du conseiller principal de Johnson, Dominic Cummings, signifierait un assouplissement de la position. à Londres, déclarant: "La position du gouvernement par rapport aux négociations de l'accord commercial futur est inchangée."

Bien que de nombreuses échéances aient été manquées au cours des années de le Brexit pourparlers depuis que la Grande-Bretagne a voté en faveur du départ en 2016, certaines entreprises sont de plus en plus nerveuses quant à savoir si le gouvernement est prêt pour janvier sans, ou même avec, un accord.

Beaucoup espèrent que la pression du temps et une crise du COVID-19 se propageant dans une grande partie de Europe concentrera les esprits sur la conclusion d'un accord pour éviter le chaos dans le commerce, les liens énergétiques et l'aviation. (Reportage par Elizabeth Piper et William James)


- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles