9.1 C
Bruxelles
Vendredi, Février 3, 2023

Temps critique du Brexit: l'impasse met l'accord commercial UE-Royaume-Uni sur le fil du rasoir

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.
0e5521e933d53566787277062da28f5a?s=70&d=mp - Temps critique du Brexit : l'impasse met l'accord commercial UE-Royaume-Uni sur le fil du rasoirReutersGabriela Baczynska and John Chalmers and Guy FaulconbridgeÉdition
date : 07 décembre 2020 • Dernière mise à jour il y a 7 heures • 3 minutes de lecture

BRUXELLES / LONDRES – Les négociations commerciales post-Brexit étaient en suspens lundi alors que la Grande-Bretagne et l'Union européenne tentaient en dernier ressort de combler des différences importantes et de parvenir à un accord qui éviterait une sortie désordonnée en seulement 24 jours.

Avec les craintes croissantes d'un chaos "sans accord" après que le Royaume-Uni ait finalement quitté l'orbite de l'UE le 31 décembre, les pourparlers reprendront à Bruxelles avant que le Premier ministre britannique Boris Johnson et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen n'examinent la situation lundi soir.

Le Premier ministre irlandais Micheal Martin a déclaré dimanche que les chances d'un accord étaient de 50-50. La banque d'investissement JPMorgan a déclaré que les chances de sortie d'un accord de non-échange étaient passées de 20% à un tiers.

La livre britannique a chuté en craignant qu'il n'y ait pas d'accord couvrant un commerce annuel d'une valeur de près de 1 billion de dollars.

Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, était "plutôt pessimiste quant aux perspectives d'accord" lorsqu'il s'est entretenu avec les envoyés nationaux au sujet du jus d'orange et des pâtisseries à Bruxelles lundi matin, selon un diplomate qui a participé à la réunion.

"EU-UK negotiations have entered the endgame, time is running out quickly,” another EU diplomat said. “It is for the UK to chose between… a positive outcome or a no deal outcome.”

À Londres, un législateur du parti conservateur au pouvoir de Johnson a déclaré que la France devrait faire des concessions sur la pêche et que l'UE devrait abandonner ce qu'il a qualifié de nouvelles exigences en matière de concurrence loyale connues sous le nom de règles du jeu équitables.

Le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a déclaré à RTE News: «Je voudrais donner des nouvelles plus positives, mais pour le moment, ces négociations semblent bloquées et les obstacles au progrès sont toujours bien en place.»

La Grande-Bretagne, qui a rejoint l'UE en 1973, a officiellement quitté le bloc le 31 janvier, mais se trouve depuis lors dans une période de transition au cours de laquelle les règles relatives au commerce, aux voyages et aux affaires restent inchangées.

Pendant des semaines, les deux parties ont marchandé – toujours sans résultat – sur les droits de pêche dans les eaux britanniques, garantissant une concurrence loyale pour les entreprises et les moyens de résoudre les futurs différends.

Le journal Sun a rapporté que Johnson, figure de proue de la campagne britannique pour quitter l'UE, était prêt à se retirer des pourparlers en quelques heures à moins que l'UE ne modifie ses demandes.

PAS D'ARRANGEMENTS?

L'incapacité à conclure un accord obstruerait les frontières, perturberait les marchés financiers et perturberait les chaînes d'approvisionnement délicates à travers Europe et au-delà alors que le monde tente de faire face à l'énorme coût économique de la pandémie de COVID-19.

La livre sterling a chuté de 1% à des creux de 2-1 / 2 semaines contre le dollar à 1.328 $, un revirement du sentiment du marché à partir de vendredi où il était passé au-dessus de 1.35 $ pour la première fois cette année.

With just days left for a deal to be agreed, EU diplomats said it a decisive moment for both the United Kingdom and the bloc which built the ruined nations of Europe into a global power after the devastation of World War Two.

Dans une mesure qui pourrait saper davantage les pourparlers, le gouvernement britannique poursuivra cette semaine avec des projets de loi qui violeraient le traité de divorce antérieur de Londres avec le bloc.

Le ministre junior des Affaires étrangères, James Cleverly, a déclaré lundi que les clauses qui enfreignent le traité seraient réinsérées.

(Reportage supplémentaire d'Elizabeth Piper, Sujata Rao-Coverley, Paul Sandle et Sarah Young à Londres, et Conor Humphries à Dublin, écrit par Guy Faulconbridge et John Chalmers, édité par Timothy Heritage)

… lundi alors que la Grande-Bretagne et le Union européenne a fait une dernière tentative… des échanges d'une valeur de près de 1 XNUMX milliards de dollars. EU le négociateur en chef Michel Barnier était… de la réunion. "EU-Les négociations au Royaume-Uni sont entrées dans le … s'épuisent rapidement », un autre EU dit le diplomate. "Ce …

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles