10.7 C
Bruxelles
Tuesday, May 28, 2024
EuropeL'UE-Turquie au centre du débat en plénière avec les présidents Michel et von der...

UE-Turquie au centre du débat en plénière avec les présidents Michel et von der Leyen | Nouvelles | Parlement européen

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

institutionsofficielles
institutionsofficielles
Nouvelles provenant principalement d'institutions officielles (institutions officielles)

Les députés défendent les droits des femmes, expriment leur solidarité avec la présidente von der Leyen et soulignent que l'Europe doit parler d'une seule voix sur la scène mondiale.

Lors d'un débat conjoint en plénière avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, les députés ont évalué le résultat de la 25-26 mars Réunion du Conseil européen, et la récente visite des deux présidents à Ankara.


Plusieurs députés ont évoqué les actions de l'UE dans la gestion de la pandémie de COVID-19 - les vaccinations en particulier - et d'autres sujets à l'ordre du jour du Conseil européen, mais la grande majorité des orateurs ont profité de leur temps pour dénoncer les images du président de la Commission se retrouvant sans siège dans Ankara aux côtés de ses deux homologues masculins, ainsi que la position régressive de la Turquie sur les droits des femmes.


Charles Michel a réitéré ses regrets et présenté ses excuses "à la Commission et à tous ceux qui ont été offensés" par l'incident, affirmant que les circonstances l'ont amené à croire qu'il aurait dû agir différemment. "Je me suis sentie blessée, je me suis sentie seule, en tant que femme et en tant qu'Européenne", a déclaré la présidente de la Commission Ursula von der Leyen. Soulignant la question de l'inégalité entre les sexes, elle a déclaré qu'il y a beaucoup de femmes qui ne sont pas aussi privilégiées qu'elle et dont la voix ne peut être entendue.


Les députés européens ont unanimement condamné l'incident, une large majorité exprimant leur solidarité avec Ursula von der Leyen. De nombreux orateurs ont fustigé la récente décision de la Turquie de quitter la Convention d'Istanbul, tandis que d'autres ont souligné que Europe devrait parler d'une seule voix sur la scène mondiale. La visite en Turquie aurait dû envoyer un message de force ; au lieu de cela, cela a montré de la faiblesse et de la division, ont-ils dit.


Tous les intervenants ont convenu que si l'Europe veut renforcer sa coopération avec la Turquie, elle ne doit le faire que de manière proportionnée et réversible. Un grand nombre de députés se sont prononcés contre l'agression de la Turquie en Méditerranée orientale et son recul des valeurs démocratiques. Certains ont fait valoir que l'UE avait besoin de mesures fortes en réponse aux développements récents, remettant en question les projets de l'UE de moderniser son union douanière avec la Turquie, tandis que d'autres ont appelé à la suspension formelle du processus d'adhésion de la Turquie.


Regardez le débat complet ici.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -