6.8 C
Bruxelles
Monday, Octobre 3, 2022

L'Italie appelle à la "solidarité" de l'UE envers les migrants

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Plus de l'auteur

L'Italie a appelé mardi à la "solidarité" ses partenaires de l'Union européenne dans la gestion d'un nombre croissant de migrants après que plus de 2,000 XNUMX personnes ont débarqué sur ses côtes ces derniers jours.

La ministre de l'Intérieur Luciana Lamorgese a déclaré qu'il doit y avoir des "changements structurels" dans la manière dont le bloc gère les migrations, "avec l'activation de mécanismes de solidarité concrets et solides, y compris d'urgence".

Elle a cité en exemple un accord conclu en 2019, dans lequel un certain nombre de pays de l'UE, notamment l'Allemagne, la France, l'Italie et Malte, acceptaient de partager le nombre de migrants qui débarquent en Italie ou à Malte.

L'accord a été suspendu avec le début de la pandémie de coronavirus.

Ses remarques, publiées dans un communiqué de son bureau, sont intervenues après une vidéoconférence avec des ministres et des représentants de l'UE et des pays d'Afrique du Nord, dont la Tunisie et la Libye.

Lamorgese, qui se rendra à Tunis le 20 mai avec la commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, a également souligné la nécessité de travailler avec les partenaires africains de l'UE.

Entre le 1er janvier et le 11 mai de cette année, près de 13,000 XNUMX personnes qui ont quitté les côtes nord-africaines ont débarqué en Italie, selon les chiffres du gouvernement italien.

C’est trois fois plus qu’à la même période en 2020, et 13 fois plus qu’en 2019.

Le week-end a connu une forte augmentation des arrivées, avec plus de 2,000 XNUMX personnes profitant du beau temps et atterrissant à Lampedusa, où les centres d'accueil sont débordés.

Le plan d'eau entre la Sicile et l'Afrique du Nord est l'une des routes migratoires les plus meurtrières au monde.

Quelque 621 personnes sont mortes lors de la traversée depuis début 2021, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Après la réunion de mardi, accueillie par le Portugal en tant que titulaire de la présidence tournante de l'UE, le ministre espagnol de l'Intérieur Fernando Grande-Marlaska a souligné "la nécessité d'investir dans les relations entre les pays d'origine, de transit et de destination comme le seul moyen de gérer efficacement les flux migratoires". .

Provenant d'Africanews

- Publicité -
- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles