0.5 C
Bruxelles
Sunday, Janvier 29, 2023

Lier la maladie à la religion est inhumain : Indresh Kumar

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Par Aashique HussainNew Delhi [Inde], 3 juin (ANI) : L'idéologue de Rashtriya Swayamsewak Sangh (RSS) Indresh Kumar a déclaré mercredi que lier une maladie à la religion est inhumain et inconstitutionnel.

Cela survient après que le député du parti Samajwadi de Moradabad ST Hasan a affirmé que l'Inde était confrontée à des calamités comme la pandémie de COVID-19 et des cyclones parce que le gouvernement de l'Alliance nationale démocratique (NDA) "avait interféré avec la charia".

Slamant ST Hasan, Kumar a déclaré: «Le député du parti Samajwadi est un extrémiste, avant d'être un Indien. Il travaille à propager des émeutes. » L'idéologue du RSS a déclaré que les personnes qui suivent l'islam dans le monde ont également été touchées par la pandémie mondiale.

« Associer une maladie à la religion est inhumain et inconstitutionnel. C'est tricher avec la nation et la société », a déclaré Kumar.

Il a en outre exhorté Hasan à aider les personnes dans la situation du COVID.

«Il devrait arrêter d'inciter les gens et se présenter pour aider les gens car il représente le Parlement. Sinon, les gens penseront qu'il n'est ni un vrai musulman ni un vrai indien », a déclaré Kumar.

Hasan a publié mercredi un message vidéo dans lequel il parlait de sept ans de gouvernement central dirigé par le BJP et affirmait que le pays était confronté à des calamités naturelles dues à des « discriminations ».

«Je crois que tout le monde a le droit de se tapoter le dos, mais au cours des sept dernières années, la situation à laquelle les gens ont été confrontés n'est cachée à personne. L'injustice et la discrimination qui ont été faites aux masses ne sont cachées à personne. Qu'il s'agisse de discrimination dans la fourniture d'emplois ou de licences, ou d'ingérence dans la Shariyat… En raison de ces discriminations, nous avons vu combien de calamités nous affligent. Il y a eu deux cyclones en dix jours. Nous avons vu ce qui est arrivé aux pauvres à cause du corona », a-t-il déclaré. (ANI)

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles