0.5 C
Bruxelles
Sunday, Janvier 29, 2023

Europol et la Banque européenne d'investissement signent un accord de travail

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Europol a accueilli aujourd'hui le vice-président de la Banque européenne d'investissement, Kris Peeters, pour la signature d'un accord de travail entre nos deux organisations. M. Peeters a été rejoint au siège d'Europol à La Haye par la directrice exécutive d'Europol, Catherine De Bolle. 

L'arrangement établit un cadre pour une collaboration étroite sur les priorités communes au sein du crime organisé international.

, Banque européenne d'investissement (BEI) et Europol ont signé un accord de travail qui facilite le partage d'informations et d'expertise dans la lutte contre la fraude et la corruption en Europe.

L'arrangement fournit un cadre juridique pour l'échange d'informations et d'expertise relatives à la criminalité grave, dans le but de prévenir la criminalité organisée dans de multiples domaines - y compris la criminalité financière, le terrorisme et la cybercriminalité. La signature officielle d'aujourd'hui scelle l'intégration et la coopération entre les deux parties, notamment en ce qui concerne la prévention des risques de fraude et de corruption découlant de la reprise économique post-pandémique. 

Le blanchiment d'argent et le financement de groupes terroristes, ainsi que d'autres formes graves de criminalité, constituent de graves menaces pour la sécurité de l'UE et de son infrastructure financière. Des accords de travail tels que celui-ci avec la Banque européenne d'investissement et d'autres institutions européennes favoriseront une collaboration qui protège les droits et prévient les activités criminelles.

Travailler ensemble sur un terrain d'entente

Kris Peeters, vice-président de la Banque européenne d'investissement, a déclaré : « La coopération avec Europol renforce la capacité de la BEI à prévenir et combattre la fraude et la corruption à l'échelle mondiale. Cet accord prend encore plus de pertinence dans le contexte de la reprise après la pandémie de COVID-19. Alors que de telles périodes de crise nécessitent des mesures extraordinaires, la tolérance zéro à l'égard de la fraude et de la corruption doit rester au cœur des institutions multilatérales telles que la BEI. Les ressources libérées pour soutenir la reprise doivent parvenir aux bénéficiaires auxquels elles sont destinées et ne pas être détournées par la fraude et la corruption. Grâce au vaste réseau d'agences répressives d'Europol, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'UE, nous disposerons de davantage d'outils pour nous assurer qu'en tant que banque, nous identifions et prévenons toute source de criminalité grave. Ensemble, les deux institutions peuvent faire la différence dans la lutte internationale contre la fraude et la corruption ».

Catherine De Bolle, directrice exécutive d'Europol, a déclaré: «La coopération entre les institutions de l'UE est importante pour lutter contre la criminalité organisée et pour assurer la sécurité des communautés dans tous les États membres. Cet accord de travail avec la Banque européenne d'investissement renforce nos capacités à lutter contre la criminalité sur tous les fronts, en particulier nos priorités communes dans la lutte contre la fraude et la corruption. En tant que plaque tournante de l'information pour les services répressifs européens, nous sommes heureux de pouvoir mettre la BEI en contact avec l'expertise et les ressources nécessaires pour identifier et lutter contre la criminalité grave.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles