8.1 C
Bruxelles
Date limite, le lundi 30 janvier

BIC New York : l'ONU appelle l'Iran à mettre fin à la discrimination religieuse

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

BWNS
BWNS
BWNS rend compte des principaux développements et efforts de la communauté baha'ie mondiale

BIC NEW YORK — L'Assemblée générale des Nations Unies a appelé le gouvernement iranien à mettre fin à sa discrimination envers les minorités en Iran, y compris la communauté baha'ie, la plus grande minorité religieuse non musulmane d'Iran. Le vote confirme une résolution de la Troisième Commission adoptée en novembre.

, résolution, approuvé par la 76e session de l'Assemblée générale et présenté par le Canada et 47 coauteurs de toutes les régions, adopté par 78 voix pour, 31 contre et 69 abstentions.

« La communauté internationale a, une fois de plus, utilisé sa plus haute instance pour appeler la République islamique à se conformer à ses engagements en matière de droits de l'homme et à respecter les droits des baha'is », a déclaré Bani Dugal, représentant principal de Baha'i International. Communauté aux Nations Unies. « Nous sommes reconnaissants pour ce soutien constant et nous espérons que le gouvernement iranien entendra cet appel. »

Résolutions sur l'Iran droits de l'homme la situation a été présentée et approuvée depuis le début des années 1980, ce qui en fait l'une des préoccupations les plus durables et les plus troublantes de l'ONU en matière de droits de l'homme. Les baha'is sont confrontés au harcèlement et à l'intimidation, à la détention arbitraire en violation des procédures régulières, à l'incitation à la haine dans les médias et en chaire, au refus de licences commerciales et de moyens de subsistance, au refus d'accès à l'enseignement supérieur et à la confiscation de biens.

Un de derniers incidents, dans le village de Kata, a vu treize terres agricoles irriguées appartenant à des baha'is mises aux enchères publiques sans leur permission. La vente aux enchères a eu lieu lors d'une grave pénurie d'eau en Iran, qui a peut-être été un prétexte pour les autorités qui ont tenté pendant des années d'exproprier les biens appartenant aux baha'is.

De nombreux autres cas de persécution de baha'is en Iran – une constante depuis la révolution islamique de 1979 – ont également été signalés ces derniers mois. Les terres appartenant aux baha'is en Semnan, Roshankouh et Ivel ont été confisqués ; propagande haineuse les articles ont augmenté; de nouvelles preuves sont apparues préjugé religieux la motivation de la politique iranienne d'interdiction des baha'is de l'enseignement supérieur ; et des documents officiels ont été révélés qui détaillent les mesures ordonnées par les services de sécurité pour supprimer la communauté baha'ie.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles