9.9 C
Bruxelles
Vendredi, Février 3, 2023

Le salaire minimum en France relevé à cause de l'inflation

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Gaston de Persigny
Gaston de Persigny
Gaston de Persigny - Reporter à The European Times News

Le salaire minimum en France augmentera automatiquement à partir du 1er mai de 2.65% soit environ 34 euros en raison de la forte inflation depuis novembre, a annoncé le ministère français du Travail, rapporte l'AFP. Pour un travail à temps plein, le salaire minimum mensuel passera à 1645.58 euros bruts. Le salaire net passera de 1269 à 1302.64 euros. Le Smic horaire brut est de 10.85 euros contre 10.57 euros jusqu'à présent.

En France, le pouvoir d'achat des salariés au SMIC est protégé par un mécanisme d'indexation automatique inscrit dans la loi, qui garantit que le SMIC augmente au moins aussi vite que l'inflation affectant les ménages les plus modestes.

Selon les données définitives de l'indice des prix à la consommation de mars, publiées aujourd'hui par l'Institut national de la statistique, l'inflation, hors tabac, entre novembre 2021 et mars 2022 a atteint 2.65% pour 20% des ménages aux revenus les plus faibles.

Le salaire minimum a augmenté de 0.9% en janvier après une hausse extraordinaire de 2.2% en octobre, également due à l'inflation. Pendant un an (de mai 2021 à mai 2022), l'augmentation du salaire minimum dans le pays est de 5.9 %, soit purement 72 euros. L'inflation annuelle en mars a atteint 4.5% en France, un niveau sans précédent depuis les années 1980, a indiqué l'institut statistique, confirmant son estimation préliminaire de fin mars. Cela ouvre la voie à l'indexation automatique du salaire minimum à partir du 1er mai. En février, l'indice des prix à la consommation a augmenté de 3.6 %.

Comme les mois précédents, l'accélération de l'inflation s'explique par la hausse des prix de l'énergie qui a atteint 29.2% en mars contre +21.1% en février. Les produits pétroliers ont augmenté de 43.5 % en raison des tensions sur le marché suite à l'invasion russe de Ukraine. La hausse des prix alimentaires s'est également accentuée, de 2.9% contre 2.1% en février. Les prix des produits frais ont augmenté de 7.6% en un an. En revanche, les biens industriels ont ralenti à 2.1% contre 2.2% en février.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles