9.1 C
Bruxelles
Vendredi, Février 3, 2023

Eugene Lenn Nagbe : le Libéria ne restera pas à la périphérie du processus décisionnel de l'industrie maritime

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

"Le Libéria ne restera pas à la périphérie de la prise de décision de l'industrie maritime", a déclaré le commissaire Miritime.

– Nagbe plaide pour la réadmission du Libéria à l'AISM

(COPENHAGUE, DANEMARK - 1er juin 2022) Commissaire maritime Lenn Eugene 

(COPENHAGUE, DANEMARK - 1er juin 2022) Nagbe a déclaré que le Libéria ne resterait pas à la périphérie des organisations maritimes internationales "où les questions de l'industrie sont en train d'être décidées". Compte tenu du rôle crucial du Libéria en tant que nation maritime de premier plan, a-t-il déclaré, il est nécessaire que le pays ait une place à la table des acteurs mondiaux.

Le patron de Liberia Maritime s'exprimait le 1er juin 2022 lors de la 75e session du Conseil de l'Association internationale des aides maritimes à la navigation et aux autorités des phares (IALA) à Copenhague, au Danemark. Là, il a souligné que la réadhésion à l'AISM permettra au Libéria de contribuer à la mise en œuvre de ses obligations d'État portuaire et côtier, ainsi qu'à la mise en œuvre d'autres conventions internationales. 

Il conduira à la « réduction des accidents maritimes, à l'amélioration de la sécurité des personnes et des biens en mer, ainsi qu'à la protection de l'environnement marin », a déclaré le commissaire.

Il a déclaré aux membres du conseil d'administration de l'AISM que le Libéria serait un "partenaire fiable" une fois admis et que le pays avait l'intention de profiter de l'occasion pour former et renforcer les capacités des Libériens dans les domaines des aides maritimes à la navigation, ainsi que de collaborer avec d'autres nations sur le terrain tout en dispensant une formation spécialisée conformément aux normes de l'AISM.

L'Association internationale des aides à la navigation maritime et des autorités des phares, anciennement connue sous le nom d'Association internationale des autorités des phares, a été fondée en 1957 pour recueillir et fournir une expertise et des conseils nautiques aux pays membres. L'adhésion du Libéria a été retirée en 1983 à la suite du coup d'État militaire dans le pays.

L'une des principales activités du commissaire de l'Autorité maritime du Libéria a été de veiller à ce que le pays retrouve sa place légitime dans l'industrie mondiale. 

Lors de la réunion, il a expliqué que l'Autorité portuaire nationale du Libéria et son agent, APM Terminals, sont déjà en train de finaliser les détails techniques pour mettre à niveau l'infrastructure d'aide à la navigation afin de la remettre en service 24h/XNUMX. 

"Compte tenu de son emplacement important dans le Golfe, cette mesure positionnera davantage Monrovia comme un maillon fort de la chaîne mondiale de sûreté et de sécurité maritime", a déclaré le commissaire Nagbe, notant que le soutien de l'AISM est un "catalyseur essentiel dans cette entreprise".

Le Conseil de l'AISM devrait prendre une décision d'ici le 3 juin 2022 sur la réadmission du Libéria avant la clôture de la convention à Copenhague.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles