3.5 C
Bruxelles
Sunday, Janvier 29, 2023

Rama après le vote au Parlement macédonien : Il n'y a plus d'obstacles pour l'UE face à l'Albanie

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

La situation absurde avec « l'otage » de l'Albanie est terminée. Les négociations pour l'adhésion de l'Albanie à l'Union européenne (UE) n'ont pas d'obstacles ! C'est ce qu'a écrit aujourd'hui le Premier ministre albanais Edi Rama sur Facebook. La raison de sa déclaration était le vote à l'assemblée macédonienne sur la proposition française de EU adhésion.

Trois années difficiles se sont écoulées depuis la décision du Conseil européen d'ouvrir la voie à des négociations pour supprimer complètement l'ensemble des obstacles artificiels qui ont été placés devant l'Albanie, a également écrit Rama. Cependant, il est convaincu que Tirana est en passe de surmonter les défis de ces dernières années.

Mais n'oublions pas, ce n'est pas la fin de notre voyage, mais seulement le début d'une nouvelle partie de la route vers l'Albanie, que nous aimons, a-t-il déclaré.

Le Parlement macédonien a approuvé aujourd'hui la soi-disant « proposition française » d'entamer des négociations pour l'adhésion du pays à l'Union européenne. La proposition a été soutenue par 68 représentants du peuple. 69 députés sur un total de 120 étaient présents dans la salle plénière.

Les députés de la coalition au pouvoir ont voté « oui », tout comme les représentants du peuple des formations albanaises de l'opposition.

Le vote a eu lieu lors de la troisième journée des débats en plénière. L'ambassadeur de l'UE à Skopje, David Geer, était également présent au parlement aujourd'hui.

Le vote a également eu lieu au milieu de semaines de manifestations de l'opposition en cours à travers le pays qui sont devenues violentes. Selon elle, les actions de l'UE sont pro-Bulgarien.

Lors de la réunion d'aujourd'hui, le député de VMRO-DPMNE Igor Janushev a souligné que le SDSM s'appellera désormais SDS-Bulgarie et a menacé le Premier ministre et tout le monde au pouvoir qu '«ils iront en prison pour trahison, ils mentiront et répondront, parce que le peuple macédonien est patient, le peuple macédonien l'a montré à travers l'histoire, le peuple macédonien est aussi doux, les Macédoniens savent comment pardonner, mais pour certaines choses, il n'y a pas de pardon », a déclaré l'édition électronique macédonienne « Kurir ».

Fin juin, le parlement bulgare a donné son approbation, qui a également été confirmée par une décision du gouvernement.

Nous vous rappelons qu'à la fin du mois de juin, Rama a fait des déclarations dures à l'égard de la Bulgarie concernant le veto que notre pays a imposé à l'adhésion de Skopje à l'UE.

La Bulgarie aurait pu se comporter de manière plus européenne, disait-il alors. Il a également accusé les autorités bulgares de tenir en otage la Macédoine du Nord.

Aux critiques de nos autorités après ses propos, il a répondu :

"Vous avez un problème avec ma façon de m'exprimer, j'ai un problème avec la façon dont la Bulgarie veut résoudre les problèmes bilatéraux. Soit vous levez le veto, soit vous me tolérez ».

Ensuite, le chef du Parti démocratique d'Albanie de l'opposition et ancien Premier ministre d'Albanie, Sali Berisha, a présenté ses excuses au peuple bulgare pour les remarques du Premier ministre.

Berisha a déclaré lors d'une conférence de presse que Rama ne représente pas l'opinion des Albanais, car, comme il l'a dit, il ne connaît aucun principe d'amitié entre les pays.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles