16.2 C
Bruxelles
Vendredi, Juin 21, 2024
ÉconomieÉnergie : l'UE prépare une "réforme structurelle du marché de l'électricité"

Énergie : l'UE prépare une « réforme structurelle du marché de l'électricité »

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

L'Europe travaille sur « une réforme structurelle du marché de l'électricité

La France avait demandé en avril dernier une modification des règles de fonctionnement du marché européen de l'électricité. "Vous avez des prix de l'électricité qui s'envolent et qui n'ont plus rien à voir avec les coûts de production de l'électricité, ça suit le gaz, c'est aberrant", a alerté le président Macron

En effet, le prix de l'électricité est déterminé par la centrale la plus chère – actuellement les centrales au gaz. Les prix sur le marché à terme atteignent des niveaux record. Pour l'électricité livrée l'année prochaine, le prix en Belgique est de 611 euros par MWh. En France, le prix de l'électricité pour livraison en 2023 a atteint jeudi 875 euros le MWh, soit une hausse d'environ 80 euros.

Les pays du sud de l'UE comme Espagne et la Grèce réclament également une intervention sur le marché depuis des mois. Jusqu'à présent, cependant, ils n'ont pas réussi, en partie à cause de la résistance allemande.

Plus récemment, plusieurs États européens ont demandé à envisager un « découplage » des prix du gaz et de l'électricité.

Dimanche, le ministre belge de l'Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), a appelé à un plafonnement des prix du gaz à l'échelle européenne.
« Aujourd'hui, l'électricité est produite à un prix bien inférieur au prix auquel l'électricité et le gaz sont vendus. Aujourd'hui nous sommes dans une économie de guerre, il n'y a plus de lien entre le coût de production et le coût de vente. Il y a beaucoup de spéculations », a-t-elle expliqué.

Le même jour, le chancelier autrichien Karl Nehammer a appelé l'UE à « découpler le prix de l'électricité de celui du gaz » pour « arrêter cette folie ».

L'Allemagne, jusqu'ici opposée à toute modification du régime actuel, commence aussi à comprendre que c'est la seule solution possible. Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré lors d'une conférence de presse à Prague que le système actuel « ne peut pas être décrit comme fonctionnel s'il conduit à des prix de l'électricité aussi élevés.

Lundi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé que l'UE préparait « une réforme structurelle du marché de l'électricité ».
« La flambée des prix de l'électricité expose désormais, pour différentes raisons, les limites de la conception actuelle de notre marché de l'électricité. Il a été développé dans des circonstances complètement différentes et à des fins complètement différentes. Il n'est plus adapté à l'usage. C'est pourquoi nous, la Commission, travaillons actuellement à une intervention d'urgence et à une réforme structurelle du marché de l'électricité. Nous avons besoin d'un nouveau modèle de marché pour l'électricité qui fonctionne vraiment et nous ramène à l'équilibre.

La présidence tchèque du Conseil de l'UE a indiqué qu'elle convoquerait une réunion d'urgence des ministres européens de l'énergie le 9 septembre à Bruxelles.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -