0.4 C
Bruxelles
Sunday, Décembre 4, 2022

Ukraine : un haut responsable de l'aide de l'ONU demande un accès à travers la ligne de front

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Nouvelles des Nations Unies
Nouvelles des Nations Unieshttps://www.un.org
United Nations News - Articles créés par les services de presse des Nations Unies.

Plus de l'auteur

Les conflits et l'insécurité restent des "goulets d'étranglement majeurs" pour atteindre les objectifs mondiaux de l'ONU

Les conflits et l'insécurité restent des "goulets d'étranglement majeurs" pour atteindre les objectifs mondiaux de l'ONU

0
Au milieu de multiples conflits qui ont perturbé les chaînes d'approvisionnement, alimenté l'insécurité alimentaire et contribué au risque croissant de famine et de déplacement forcé dans de nombreux pays, l'ONU a convoqué vendredi une réunion de haut niveau pour discuter de solutions.
L'ONUDC organise le premier cours de visite, d'arraisonnement, de perquisition et de saisie en Asie du Sud-Est sur les rencontres avec des navires de migrants

Premier cours sur l'embarquement des bateaux de migrants pour lutter contre la traite en Asie et dans le Pacifique

0
L'ONUDC organise le premier cours de visite, d'arraisonnement, de perquisition et de saisie en Asie du Sud-Est sur les rencontres avec des bateaux de migrants
Le nombre de personnes contraintes de fuir dépasse les 100 millions ; de nombreux déplacés depuis des décennies : PNUD

Le nombre de personnes contraintes de fuir dépasse les 100 millions ; de nombreux déplacés depuis des décennies

0
Pour la première fois, le nombre de personnes contraintes de fuir leur foyer a dépassé les 100 millions cette année. La plupart, 59.1 millions, sont déplacés à l'intérieur de leur propre pays, souvent pendant des années, voire des décennies. 
Les ports et le transport maritime doivent passer au vert pour résister aux futures crises mondiales: CNUCED

Les ports et le transport maritime doivent passer au vert pour résister aux futures crises mondiales

0
L'ensemble de l'industrie du transport maritime doit investir de toute urgence dans la durabilité si elle veut résister aux chocs futurs et aider à prévenir une nouvelle crise mondiale du coût de la vie liée à la perturbation de la chaîne d'approvisionnement
S'exprimant vendredi depuis Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, où les bombardements se sont intensifiés la semaine dernière, le plus haut responsable de l'aide de l'ONU dans le pays a lancé un appel urgent pour un accès à travers la ligne de front afin d'obtenir des garanties de la Russie et des forces affiliées, afin de permettre aux humanitaires de fournir "l'absolument nécessaire". articles de secours.

"L'hiver arrive,…[et] tout ce que nous voulons faire [c'est] fournir de l'insuline aux hôpitaux, fournir des couvertures, fournir des matelas… ce n'est pas compliqué », a affirmé Valérie Plante. Denise Brown, Coordonnateur résident des Nations Unies en Ukraine. 

Elle est actuellement en mission de trois jours dans l'est et le centre Ukraine (Kryivyi Rih, Kharkiv et Dnipro) pour évaluer de première main la situation humanitaire.  

Négociations "constantes" 

Mme Brown a déclaré aux journalistes à Genève que l'ONU "négociait constamment" pour accéder, "de haut en bas", à la ligne qui divise ceux qui combattent la guerre résultant de l'invasion russe le 24 février, dans le sud et l'est. 

Mme Brown a également déclaré qu'elle n'avait aucun moyen de confirmer quels articles de secours, "le cas échéant", la Russie aurait envoyés dans des zones non contrôlées par le gouvernement. Les organisations humanitaires "n'ont tout simplement aucun moyen fiable de traverser la ligne de front". 

Mais elle a dit qu'elle était « J'espère que la Fédération de Russie fournira les garanties de sécurité qu'il nous faut traverser ». 

Jusqu'à présent, ils ont "a atteint moins d'un million de personnes dans les zones non contrôlées par le gouvernement" et elle a averti, "si les agriculteurs ne peuvent pas atteindre leurs terres, cela va avoir un impact énorme sur leur situation économique". 

Hiver redoutable à venir 

La coordinatrice de l'aide de l'ONU a également averti que l'hiver approchait à grands pas en Ukraine et qu'elle ne croyait pas que les communautés vulnérables de l'est et du sud avaient ce dont elles avaient besoin pour survivre. 

Six mois depuis l'invasion russe, près de 18 millions de personnes, soit environ 40 % de la population totale du pays, ont besoin d'aide humanitaire. 

De nombreuses personnes âgées vivaient dans des maisons endommagées et le manque d'accès au gaz ou à l'électricité dans de grandes parties de l'est "pourrait être une question de vie ou de mort" si les gens ne pouvaient pas chauffer leurs maisons, a déclaré Mme Brown dans un déclaration

Concernant OCHA's pour l'hiver, a expliqué Mme Brown, "nous devrons travailler différemment... nous ne pouvons que supposer" que les personnes prises dans une guerre "n'ont pas ce qu'il faut pour survivre", la saison, "qui commence tôt et dure longtemps ». 

Communauté humanitaire livrant 

Sur une note positive, le Coordonnateur humanitaire a souligné que la guerre n'a pas empêché la communauté humanitaire de livrer : « Depuis le début de la guerre, nous avons touché plus de 12 millions de personnes », fournir « des transferts monétaires, des soins de santé, un abri… l'accès à l'eau potable, la protection, la réhabilitation ». 

La production agricole est également "maintenant enfin en mouvement" en raison de la Initiative Céréales de la mer Noire. Cela "aura un impact sur les familles, les agriculteurs et leurs communautés et sur l'insécurité alimentaire, en particulier dans la Corne de l'Afrique en ce moment", a-t-elle ajouté. 

Ayant rencontré des personnes déracinées par la guerre, Mme Brown a déclaré que "le moral et l'espoir étaient toujours là". Alors que les personnes déplacées à l'intérieur du pays lui ont dit qu'elles étaient reconnaissantes du soutien de l'ONU et des ONG, elles « veulent toujours rentrer chez elles ».

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles