2 C
Bruxelles
Samedi, Janvier 28, 2023

La Russie accusée d'antisémitisme et d'exploitation de la souffrance des Juifs pour son propre programme en Ukraine

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

MondeReligionActualités
MondeReligionActualitéshttps://www.worldreligionnews.com
WRN World Religion News est là pour parler du monde de la religion d'une manière qui vous surprendra, vous défiera, vous éclairera, vous divertira et vous engagera dans un cadre conçu pour un monde connecté. Nous couvrons toutes les religions du monde, de l'agnosticisme à la wicca et toutes les religions intermédiaires. Alors plongez et dites-nous ce que vous pensez, ressentez, détestez, aimez, détestez, voulez voir plus ou moins, et choisissez toujours la plus haute vérité.

Le département d'État américain accuse la Russie d'antisémitisme et d'exploitation de la souffrance des Juifs pour son propre programme en Ukraine

En l'espace d'une vie, le peuple ukrainien a enduré la guerre (5 à 7 millions de personnes perdues pendant la Seconde Guerre mondiale), catastrophe nucléaire (Tchernobyl 1986) et discorde civile.  

L'attaque de février par la Fédération de Russie dirigée par Vladimir Poutine, détenteur de la troisième plus grande puissance militaire sur Terre, ouvre un nouveau chapitre dans la lutte de l'Ukraine pour rester libre.

En juillet, l'administration Biden a carrément et avec force accusé le gouvernement russe d'antisémitisme et d'utiliser impitoyablement la souffrance juive à ses propres fins en prétendant que sa guerre contre l'Ukraine est une opération de « dénazification ».

"Pour servir ses fins prédatrices, le Kremlin exploite la souffrance et le sacrifice de tous ceux qui ont vécu la Seconde Guerre mondiale et survécu à l'Holocauste", déclare le département d'État dans un dossier publié sur son site Internet le 11 juillet. Le Kremlin détourne les efforts mondiaux d'une importance cruciale pour lutter contre l'antisémitisme et propage à la place l'une des formes les plus insidieuses de l'antisémitisme, la distorsion de l'Holocauste », poursuit le dossier.

L'allégation de « dénazification » n'est guère nouvelle, ne serait-ce que par répétition. Poutine, dans un discours enflammé prononcé au début de l'invasion, s'est insurgé contre une Ukraine gouvernée par "une bande de toxicomanes et de néo-nazis". Ce qui rend la caractérisation d'autant plus offensante, c'est que le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, est lui-même juif. Le grand-père de M. Zelensky a combattu les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, aux côtés de ses trois frères. Des quatre, seul le grand-père de Zelensky a survécu.

La publication du dossier a été programmée avant une session informelle du Conseil de sécurité des Nations Unies que la Russie a convoquée pour étayer davantage sa justification de la dénazification. Tass, l'agence de presse russe, le 7 juillet a cité Dmitry Polyansky, l'envoyé adjoint de la Russie auprès des Nations unies, déclarant que la session sera "notre réponse aux collègues occidentaux, qui expriment des doutes sur l'un des principaux objectifs de notre opération militaire spéciale en Ukraine, à savoir la dénazification, et prétendent que nous exagérons le problème .”

Le dossier du département d'État cite des historiens et les institutions de mémoire de l'Holocauste. Il fait référence à l'affirmation absurde et largement discréditée du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov de mai selon laquelle "les plus grands antisémites sont juifs eux-mêmes." Il cite des responsables israéliens condamnant la déclaration de Lavrov comme fausse.

Selon le dossier du Département d'État, l'un des principaux objectifs de la campagne de canards russes était de « minimiser le rôle de l'antisémitisme dans l'idéologie nazie ».

Comment M. Poutine s'attend-il à ce que de tels mensonges louches soient même crus ?

Parce qu'ils le sont déjà. 

Poutine et le Kremlin jouent sur le vieux mensonge selon lequel les vraies victimes de l'Holocauste n'étaient pas du tout les Juifs, mais les chrétiens russes (et, ne vous y trompez pas, « chrétien » dans ce contexte a autant de rapport avec le christianisme que un fusil d'assaut fait à un lieu de culte). Le canard dit qu'une cabale mondiale d'élite de juifs était et continue d'être la cause de toute souffrance infligée aux chrétiens russes.

Poutine, en tant que leader du « nationalisme chrétien russe », utilise le livre de jeu de l'antisémitisme d'Europe de l'Est, qui crie que tout cela n'est qu'une conspiration juive qui utilise intelligemment des mots comme «démocratie» et «droits de l'homme» pour saper le christianisme. Les immigrés, les Noirs, les musulmans, les juifs sont donc tous des menaces contre « l'État pur », et un chef d'État juif est quelque chose qui n'est pas tolérable.

Le dossier du Département d'État conclut en disant que la Russie paralyse la lutte contre l'antisémitisme : "Avec l'antisémitisme en hausse dans le monde, il est impératif que tous dénoncent ce type de désinformation russe particulièrement pernicieux". 

Au moment d'écrire ces lignes, les Ukrainiens épris de liberté - Juifs et Gentils - font face aux chars et à la puissance russes avec une verve et une passion auxquelles Poutine ne s'attendait pas. Il est de plus en plus isolé alors que les nations bien intentionnées de la Terre lui tournent le dos. Son raz-de-marée de soutien anticipé ne s'est pas matérialisé, et ne le fera pas non plus. Les créatures de l'ombre, si elles ne sont pas enhardies, restent dans l'ombre.

Le peuple ukrainien sait, de par son histoire récente, quel prix il doit être prêt à payer pour sa liberté. Ils ont l'attention du monde pour les héros qu'ils sont, tout comme Poutine et sa «dénazification» ont gagné son mépris durable.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles