7.3 C
Bruxelles
jeudi, le 2 février 2023

42 corps non identifiés retrouvés dans une fosse commune en Libye

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Gaston de Persigny
Gaston de Persigny
Gaston de Persigny - Reporter à The European Times News

Les équipes d'exhumation ont trouvé "42 corps non identifiés" sur le site d'une ancienne école à Syrte

Les restes de 42 personnes ont été retrouvés dans une fosse commune de la ville libyenne de Syrte, ancien fief du groupe Etat islamique (EI), ont annoncé les autorités dimanche 2 octobre 2022. Les équipes d'exhumation ont retrouvé "42 corps non identifiés" à le site d'une ancienne école à Syrte, ont précisé les autorités.

"Des échantillons d'ADN ont été prélevés pour analyse en coordination avec le service de médecine légale", a ajouté un responsable local, sans donner plus de détails.

Syrte, une ville côtière centrale, a été détenue par l'EI entre 2015 et 2016. Le groupe a profité du chaos qui s'est emparé d'une grande partie de la Libye après que le dictateur Mouammar Kadhafi a été renversé et tué en 2011 lors d'une insurrection soutenue par l'OTAN.

Kadhafi lui-même est originaire d'un village de la région de Syrte. Le groupe terroriste a été chassé par les forces fidèles au gouvernement d'accord national (GNA) de l'époque en décembre 2016 après des mois de violents combats de maison en maison.

En octobre 2017, une tombe contenant les corps de 21 chrétiens coptes exécutés par les jihadistes deux ans plus tôt a été découverte près de la ville. Une autre fosse commune contenant les restes de 34 chrétiens éthiopiens a été découverte près de Syrte en décembre 2018. Cela s'est produit plus de trois ans après que l'EI a publié une vidéo montrant ses hommes exécutant au moins 28 hommes décrits comme des chrétiens éthiopiens.

Source : Thinkstock/Gulliver

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles