20.3 C
Bruxelles
Thursday, June 20, 2024
DéfenseL'Ukraine a reconnu l'indépendance de la "République tchétchène d'Itchkérie"

L'Ukraine a reconnu l'indépendance de la "République tchétchène d'Itchkérie"

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://europeantimes.news
The European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Mercredi, la Verkhovna Rada d'Ukraine a décidé de reconnaître la "République tchétchène d'Itchkérie" comme un "territoire temporairement occupé par la Russie" et a condamné le "génocide contre les Tchétchènes".

Selon les informations de Radio Free Europe, le gouvernement ukrainien est actuellement engagé dans le développement "d'une plate-forme électronique sur laquelle organiser des référendums sur l'indépendance d'autres républiques nationales au sein de la Fédération de Russie - Daghestan, Tatarstan, Bachkortostan, etc."

La publication cite sa source ukrainienne, qui a également déclaré que l'Ukraine surveille de près "les mouvements nationaux des Bachkirs, Tatars, Kumyks, Ingouches, Kalmouks, Erzyans et d'autres peuples réduits en esclavage par la Fédération de Russie, et est prête à dialoguer avec ces forces. qu'ils veulent décoloniser et sont prêts à faire des efforts en cours de route.

Le député de la faction Serviteur du peuple, Oleg Dunda, a déclaré que le "démantèlement" de la Russie aura lieu dans "un an ou deux". Il a également déclaré que "fin 2022 - début 2023, des référendums prévus auront lieu au Tatarstan, au Bachkortostan, dans l'oblast de Kaliningrad, très probablement dans presque toutes les régions du Caucase du Nord, peut-être en Bouriatie..."

Récemment, Vil Mirzayanov, chef du « gouvernement en exil » tatar, également vivant aux États-Unis, a demandé à Volodymyr Zelensky de reconnaître l'indépendance du Tatarstan.

Une telle décision a longtemps été préparée par les parlementaires ukrainiens. En juillet dernier, le séparatiste tchétchène et « Premier ministre d'Itchkérie en exil » Akhmed Zakaev a nommé Yury Shulipa consul de la « république » à Kyiv.

Zakaev lui-même est venu à Kyiv en juin et a rencontré des législateurs ukrainiens, après quoi l'idée du projet de loi a émergé. Après sa visite, le député ukrainien Oleksiy Goncharenko a fondé l'association parlementaire « Pour un Caucase libre » pour « aider les peuples opprimés du Caucase du Nord ».

Goncharenko a également préparé un projet de loi pour reconnaître le «génocide circassien» - nous verrons donc bientôt une telle décision des parlementaires ukrainiens.

Nous vous rappelons que les combattants tchétchènes qui ont émigré vers l'Ouest et Turquie au milieu des années 2000 se battent aux côtés des forces armées de l'Ukraine, certains d'entre eux ont participé à la guerre civile en Syrie.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -