1.2 C
Bruxelles
Monday, Février 6, 2023

Les négociateurs de la COP27 sont encore loin d'un accord sur le climat

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Gaston de Persigny
Gaston de Persigny
Gaston de Persigny - Reporter à The European Times News

Les parties sont encore loin de conclure les négociations lors du sommet sur le climat COP27 en Égypte, rapporte Reuters.

L'agence a ajouté que les hôtes "ont exhorté les négociateurs à résoudre leurs différends avant la date limite du week-end".

Elle poursuit : Selon le représentant spécial de la présidence égyptienne de la COP27, Wael Abulmagd, « de profondes divisions subsistent dans les salles de négociation en Égypte ». Il a cité Abulmagd disant : "Je pense que nous avons un nombre plus important que d'habitude de questions en suspens... Nous espérons, dans les circonstances actuelles, voir plus de volonté de coopérer et de s'adapter que nous ne le voyons."

Le média a cité un "officiel proche des négociations" disant : "Il y a des inquiétudes quant à la façon dont nous arriverons au bout, et il y a des inquiétudes parce que nous parlons du plus gros problème auquel l'humanité est confrontée".

Il a poursuivi: «Les négociations sont restées épineuses sur la question des« pertes et dommages », ou comment aider les pays touchés par d'énormes pertes économiques dues aux catastrophes liées au climat, les pays étant divisés sur l'opportunité et le moment de créer des fonds et qui devrait y contribuer.

Mercredi, cependant, les négociateurs ont remporté une petite victoire en acceptant de créer le soi-disant réseau de Santiago, un organisme chargé d'offrir une assistance technique aux pays ayant besoin d'une reprise après sinistre.

Les pays riches continuent de résister cette année à la conclusion d'un accord sur la création d'un fonds spécial pour les pertes et dommages.

Cinq points clés à retenir de la réunion sur le climat COP27 en Égypte

Les critiques dans les médias mondiaux sont mitigées, bien qu'il y ait suffisamment de critiques positives

Plusieurs médias énumèrent ce qu'ils considèrent comme les résultats les plus notables de la COP27.

BBC News en énumère cinq, dont le fonds des pertes et dommages, auquel elle demande s'il s'agit de "la plus grande victoire climatique depuis Paris ?".

Mais le document a également déclaré que le libellé de la décision de couverture des coûts était "considéré comme une occasion manquée dans la lutte contre le changement climatique", en particulier le libellé "faibles émissions et énergies renouvelables", qui était considéré comme une lacune importante qui pourrait permettre le développement de ressources gazières supplémentaires car le gaz produit moins d'émissions que le charbon ».

The Guardian cite la réforme de la Banque mondiale et la formulation sur « les points de basculement et la santé » comme des « résultats clés » notables.

Reuters a souligné "le Brésil est de retour" et "les relations américano-chinoises se ravivent" parmi les "résultats clés".

Climate Home News souligne, entre autres, le programme Bridgetown, qui est l'effort poussé par Mia Motley de la Barbade pour transférer des billions de dollars dans des investissements verts et durables : « Cependant, la proposition phare de Motley d'utiliser l'allégement du FMI connu comme les droits de tirage spéciaux (DTS) pour financer des projets de réduction des émissions de carbone n'apparaît pas dans le texte.

Les discussions se poursuivront lors des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale. Parmi les principales conclusions d'"Independent", figure un doublement des financements pour l'adaptation.

Par ailleurs, le Guardian a publié un article rapportant comment les principaux acteurs ont réagi à la fin de la COP27, dont Vanessa Nakate, une militante ougandaise pour la justice climatique. Elle a déclaré : « La COP27 était censée être 'l'agenda africain' mais les besoins des peuples africains ont été contrecarrés depuis le début ».

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles