-1.6 C
Bruxelles
Wednesday, Février 8, 2023

Ampleur sans précédent des manifestations en Chine contre le « zéro Covid »

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Dimanche 27 novembre puis lundi soir, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes chinoises suite à l'incendie meurtrier d'Urumqi (dans la province du Xinjiang) lié à la politique « zéro Covid », les secours n'ayant pas pu arriver à temps.

Les autorités chinoises assurent ce lundi que leur "lutte contre le Covid-19 serait un succès", alors qu'un mouvement de colère de grande ampleur des Chinois exaspérés par les restrictions sanitaires et réclamant plus de liberté. Par son ampleur sur le territoire, cette mobilisation semble la plus importante depuis les émeutes pro-démocratie de 1989.

Dimanche, des foules de manifestants, répondant aux appels sur les réseaux sociaux, sont descendues dans les rues de Pékin, Shanghai et Wuhan, prenant la police au dépourvu. A Pékin, les manifestants ont crié : "nous n'avons pas besoin d'un test Covid, nous avons besoin de liberté". Beaucoup d'entre eux brandissaient une feuille de papier vierge, symbolisant, comme en Russie, l'impossibilité de s'exprimer et sa colère pendant des années.

Des manifestations ont également eu lieu à Guangzhou, Chengdu et Hong Kong. Lundi matin, une présence policière était visible à Pékin et à Shanghai, près des sites des rassemblements de la veille, et le nombre d'arrestations effectuées au cours du week-end n'a pas encore été annoncé.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a appelé lundi les autorités chinoises à ne pas "détenir arbitrairement" des manifestants pacifiques et à "répondre aux manifestations conformément aux lois et normes internationales relatives aux droits humains".

La situation devient incontrôlable ce soir à l'usine d'iPhone de Zhengzhou en Chine. Les travailleurs se révoltent contre les restrictions strictes*

Près de 6 millions de personnes sont à nouveau confinées dans la ville de Zhengzhou depuis vendredi. Mercredi 23 novembre, dans l'usine voisine d'iPhone Foxconn, les travailleurs se sont révoltés contre les conditions salariales et les restrictions sanitaires imposées depuis octobre dans un environnement quasi carcéral.

Ce lundi, l'usine chinoise d'iPhone offre 1800 dollars aux travailleurs qui acceptent de rester pour tenter de retenir ses effectifs. Les salariés sont encore plus nombreux à quitter la plus grande manufacture d'iPhone au monde ces derniers jours. l, le groupe versera une prime de 1,800 XNUMX dollars aux travailleurs qui acceptent de rester en place.

La Chine est l'un des seuls pays au monde à appliquer encore une politique "zéro Covid", avec des confinements stricts et des tests PCR quasi quotidiens de la population. avoir accès à l'espace public

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles