9.3 C
Bruxelles
Wednesday, Février 1, 2023

Au forum de Fès, le chef de l'ONU appelle à une "alliance mondiale pour la paix" reconnaissant l'inclusion et la richesse de la diversité

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Nouvelles des Nations Unies
Nouvelles des Nations Unieshttps://www.un.org
United Nations News - Articles créés par les services de presse des Nations Unies.
ODD
Dans un monde où "les vieux maux - l'antisémitisme, le fanatisme anti-musulman, la persécution des chrétiens, la xénophobie et le racisme - reprennent vie", l'Alliance des civilisations des Nations Unies aide à montrer la voie sur la façon d'agir en solidarité, a déclaré mardi le secrétaire général de l'ONU, António Guterres.
M. Guterres s'exprimait à l'ouverture de la 9e Forum mondial de l'Alliance des civilisations des Nations Unies (AOC) qui se déroule à Fès, au Maroc. 

"Les forces de la division et de la haine trouvent un terrain fertile dans un paysage marqué par l'injustice et les conflits", a déclaré M. Guterres. appelant à la création d'une alliance de paix en reconnaissant « la diversité comme une richesse » et en investissant dans l'inclusion ; et en veillant à ce que "nous tous - indépendamment de la race, de l'ascendance, de l'origine, de l'origine, du sexe, de la religion ou de tout autre statut - puissions vivre une vie de dignité et d'opportunités".  

"Le Saint Coran nous enseigne que Dieu a créé les nations et les tribus" afin que nous nous connaissions les uns les autres "", a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, exhortant en cette période de péril, à s'inspirer de l'essence de ces significations et à "se tenir ensemble comme un seul". famille humaine – riche de diversité, égale en dignité et en droits, unie dans la solidarité ». 

"Conflit d'intérêts et ignorance" 

URL du tweet

Miguel Angel Moratinos, le haut représentant de l'UNAOC, a rappelé la thèse du prestigieux politologue américain Samuel Huntington, dans sa célèbre conférence sur le « choc des civilisations », mais a donné son point de vue sur l'idée. 

M. Moratinos a affirmé que « les conflits internationaux ne peuvent être la seule conséquence de religion, culture ou civilisations. Il faut le dire sans ambages : il n'y a pas de choc des civilisations. Il y a un conflit d'intérêts et un conflit d'ignorance. 

Pour la Haute représentante, le monde n'est pas confronté à un choc des civilisations, car le monde du XXIe siècle est global et interconnecté. Par conséquent, « nous sommes une seule humanité confrontée à de multiples défis mondiaux ». 

« Les crises récentes qui affectent la communauté internationale nous ont montré qu'il n'y a pas de frontières qui puissent arrêter les virus et les guerres, qu'elles se produisent dans Europe ou dans n'importe quel autre coin du monde », a déclaré M. Moratinos, notant en outre qu'« une guerre régionale, la guerre en Ukraine a affecté la paix et la stabilité de tout l'ordre international. 

« Face à la défense de la tolérance, défendons le respect mutuel. Face à la défense de la coexistence, défendons le vivre ensemble : « convivencia » [coexistence]. 

En effet, il a déclaré : « Face à la défense des minorités, défendons l'égalité des droits de tous les citoyens ; Face à l'exclusion et au séparatisme, défendons l'inclusion et la fraternité ; Face au seul dialogue des civilisations, engageons-nous dans une Alliance des civilisations, dans un engagement collectif. 

"La politique parle aux citoyens, la religion parle à leurs âmes" 

Le Forum se déroule dans le contexte d'un contexte mondial extrêmement complexe marqué par une myriade de défis, allant de la montée de l'extrémisme violent, du terrorisme, de la xénophobie, du discours de haine au racisme, à la discrimination et au radicalisme, entre autres.  

Plus de 1,000 100 représentants de près de 4 pays ont participé à l'événement, dont le Conseiller du Roi du Maroc, André Azoulay, qui a prononcé un puissant message de solidarité au nom du Roi, mettant l'accent sur l'importance de trouver des voies vers la paix, l'unité et la solidarité, et comment Fès et le Maroc au sens large ont incarné ces valeurs. 

« Le Maroc s'est construit autour d'un modèle d'ouverture, d'harmonie et de synergie qui a vu converger les confluents arabo-islamiques, amazighs et saharo-hassaniens, et qui s'est, en même temps, enrichi des affluents africains, andalous, hébraïques et méditerranéens. ," il a dit. 

Dans ses propos au Forum, M. il a expliqué que le Maroc s'était engagé dès le début dans cette avant-garde et y est resté avec constance à travers : Premièrement, la promotion de l'ouverture comme pilier de la culture de la paix ; deuxièmement, vivre la religion comme vecteur de paix ; troisièmement, œuvrer pour le développement – ​​au sens le plus large du terme – en tant qu'ingrédient de la paix. 

"La politique parle aux citoyens, la religion parle à leurs âmes, le dialogue parle à leurs civilisations", a souligné M. Azoulay, ajoutant qu'il ne sert vraiment à rien de mener de grands projets "si on n'arrive pas à dépasser ce premier maillon du chaîne du « vivre-ensemble », au nom d'une seule humanité, qui remet l'humain au centre de ses préoccupations. 

Photo ONU/May Yaacoub

'Aventure dans d'autres mers' film plural + prêt 

En marge du Forum, les Festival vidéo jeunesse PLURAL+, une initiative conjointe de l'UNAOC et de l'Organisation internationale pour les migrations (Manuel d'utilisation), avec un réseau de plus de 50 organisations partenaires dans le monde entier qui soutiennent les efforts créatifs des jeunes et distribuent leurs vidéos dans le monde entier, a eu lieu aujourd'hui. 

Ce festival vise à encourager et à donner aux jeunes les moyens d'explorer les problèmes sociaux urgents de la migration, de la diversité, de l'inclusion sociale et de la prévention de la xénophobie et de partager leur vision créative avec le monde. 

"Nous en sommes à notre 14e année de collaboration avec notre ami et partenaire UNAOC pour le Festival de vidéos jeunesse PLURAL+", a déclaré Antonio Vitorino, directeur général de l'OIM.   

« Nous partageons leur engagement à promouvoir les avantages d'une migration sûre, à améliorer l'inclusion des migrants, et en particulier des jeunes migrants, et à améliorer les récits trompeurs qui génèrent des perceptions négatives des migrants et qui sont, de manière inquiétante, trop souvent popularisés dans les médias contemporains. », a-t-il ajouté en félicitant les jeunes participants qui ont reçu aujourd'hui. 

Après avoir reçu son prix pour son court métrage film Adventure in Other Seas, Ariel Pino, XNUMX ans, d'Espagne, a pris la parole au nom de ses collègues Diego, Paula et Danie, remerciant le jury pour leur reconnaissance. 

Leur film parle d'un poisson qui a décidé de migrer de sa communauté à une autre, et des difficultés auxquelles il a été confronté en cours de route, mais aussi des mauvais traitements infligés par les poissons dans la nouvelle communauté. 

Ariel a souligné qu'ils avaient appris beaucoup de choses en réalisant leur film : 

« Premièrement, nous mettre à la place des gens qui traversent la mer ; et deuxièmement, contribuer à la nouvelle communauté vers laquelle nous migrons. Et surtout, nous apprenons que nous serons bons pour notre famille. 

Les vidéos reconnues PLURAL+ sont choisies sur la base de leur potentiel d'impact sur les questions de migration, de diversité, d'inclusion sociale et de prévention de la xénophobie, ainsi que sur leur contenu artistique, innovant et créatif.  

Cette année, PLURAL+ a reçu 246 candidatures vidéo de 53 pays, dont 21 ont été sélectionnés reconnus. 

Déclaration de Fès 

Au cours de ses travaux d'aujourd'hui, le 9e Forum mondial a adopté la Déclaration de Fès, qui souligne, entre autres, l'importance du rôle central de l'éducation, des femmes en tant que médiatrices et pacificatrices, luttant contre la discrimination et l'intolérance fondées sur la religion ou les convictions ancrées dans droits de l'homme, le sport comme vecteur de paix et d'inclusion, équilibrer les récits migratoires par la programmation, le rôle des chefs religieux dans la promotion de la paix, de la coexistence et de l'harmonie sociale, revigorer le multilatéralisme par la culture de la paix et la lutte ; et la lutte contre le discours de haine en ligne. 

La Déclaration a également salué les initiatives internationales, y compris celles de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) visant à promouvoir la sauvegarde du patrimoine culturel en temps de paix et en cas de conflits armés, et a encouragé les membres de la Groupe d'amis de l'Alliance des civilisations pour condamner la destruction illégale du patrimoine culturel et des sites religieux. 

Elle a également souligné l'impact positif que la migration peut avoir sur les pays d'origine, de transit et de destination, notamment par la promotion du pluralisme culturel.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles