7.4 C
Bruxelles
Tuesday, Janvier 31, 2023

Voici comment la Russie répondra à la décision de l'ONU

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Petar Gramatikov
Petar Gramatikovhttps://www.europeantimes.news
Le Dr Petar Gramatikov est rédacteur en chef et directeur du European Times. Il est membre de l'Union des reporters bulgares. Dr. Gramatikov a plus de 20 ans d'expérience académique dans différentes institutions d'enseignement supérieur en Bulgarie. Il a également examiné des conférences, liées aux problèmes théoriques impliqués dans l'application du droit international dans le droit religieux où une attention particulière a été accordée au cadre juridique des nouveaux mouvements religieux, la liberté de religion et l'autodétermination, et les relations État-Église pour le pluralisme -Etats ethniques. En plus de son expérience professionnelle et académique, le Dr Gramatikov a plus de 10 ans d'expérience dans les médias où il a occupé les postes de rédacteur en chef d'un périodique trimestriel touristique « Club Orpheus » – « ORPHEUS CLUB Wellness » PLC, Plovdiv ; Consultant et auteur de conférences religieuses pour la rubrique spécialisée pour les personnes sourdes à la télévision nationale bulgare et a été accrédité en tant que journaliste du journal public « Help the Needy » à l'Office des Nations Unies à Genève, en Suisse.

Medvedev: Nous devrons irrévocablement confisquer leur argent et leurs biens

La Russie sera obligée de confisquer les avoirs des entreprises des pays ennemis si ses propres avoirs à l'étranger sont confisqués.

Cela a été annoncé dans Telegram par le vice-président du Conseil de sécurité et ancien Premier ministre russe Dmitri Medvedev :

« Si, sur la base de la décision de l'Assemblée générale des Nations Unies, aspirée par les pays hostiles depuis un lieu connu, des actions nationales sont prises pour voler les avoirs russes, nous n'aurons pas le choix. Nous devrons confisquer irrévocablement l'argent et les biens des investisseurs privés de ces pays, même s'ils ne sont pas eux-mêmes responsables des imbéciles de leurs gouvernements ».

Medvedev a souligné qu'en Russie cet «argent et autres objets de valeur par une heureuse coïncidence valent plus de 300 milliards de dollars».

"Assez pour compenser ce qui a été volé à la Russie", a ajouté Medvedev.

L'ONU a demandé à la Russie de payer des réparations à Ukraine sur l'invasion

La résolution a été approuvée par 94 voix contre 14 au sein de l'Assemblée générale de 193 membres, avec 73 pays votant « abstentions ».

L'Assemblée générale des Nations Unies a approuvé une résolution demandant à la Russie d'être tenue pour responsable de la violation du droit international lors de l'invasion de Ukraine et de lui imposer des réparations, ont rapporté les agences mondiales.

La résolution a été approuvée par un vote de 94 contre 14 à l'Assemblée générale de 193 membres, avec 73 pays votant « abstentions ».

Il s'agit de l'approbation la plus basse d'un document à l'appui de Ukraine sur un total de cinq résolutions votées jusqu'à présent depuis le début de l'invasion le 24 février, note l'Associated Press.

Le texte du document reconnaît la nécessité d'un « mécanisme international de réparation des dommages, blessures ou souffrances causés par les actions injustes de la Russie » contre l'Ukraine.

La résolution recommande également que les États membres de l'Assemblée générale établissent, avec l'Ukraine, un «registre international» pour documenter toutes les allégations et données de dommages, d'incapacités ou de souffrances causées aux citoyens ukrainiens ou au gouvernement ukrainien à la suite des actions de la Russie.

Le veto de la Russie au Conseil de sécurité de l'ONU a jusqu'à présent empêché l'organe le plus puissant de l'ONU de prendre des mesures après la décision de Vladimir Poutine d'envahir l'Ukraine.

Contrairement au Conseil de sécurité, il n'y a pas de veto à l'Assemblée générale et celle-ci a déjà adopté quatre résolutions condamnant l'offensive russe.

Les résolutions de l'Assemblée générale de l'ONU ne sont pas contraignantes, contrairement à celles du Conseil de sécurité. Mais ils reflètent toujours l'opinion de la communauté internationale concernant les actions militaires russes en Ukraine, rapporte AP.

TASS répertorie également les pays qui ont voté contre l'adoption de la résolution. Il s'agit de la Russie, de la Syrie, de la Biélorussie, du Zimbabwe, de l'Iran, de la Chine, de la Corée du Nord, de Cuba, du Mali, du Nicaragua, des Bahamas, de la République centrafricaine, de l'Érythrée et de l'Éthiopie.

Parmi les pays qui se sont abstenus figurent l'Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan, le Brésil, l'Inde et la République d'Afrique du Sud, entre autres. Le Turkménistan et l'Azerbaïdjan n'ont pas participé au vote.

Photo de J Surianto :

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles