0.6 C
Bruxelles
Jeudi, Janvier 19, 2023

La FECRIS sous le feu : 82 éminents universitaires ukrainiens demandent à MACRON de cesser de la financer

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Jan Léonid Bornstein
Jan Léonid Bornstein
Jan Leonid Bornstein est journaliste d'investigation pour The European Times

Le 11 novembre, 82 des érudits religieux les plus éminents d'Ukraine, dont le président de la Académie nationale des sciences d'Ukraine, et bien d'autres grands noms, ont écrit une lettre au président français Emmanuel Macron sur le financement de la FECRIS. La FECRIS est une organisation faîtière qui rassemble des associations « antisectes » dans toute l'Europe, y compris en Russie. Il est largement décrié pour ses activités discriminatoires contre les nouvelles religions, et a été condamné par plusieurs tribunaux en Europe pour celles-ci. Et en fait, il est entièrement financé par le gouvernement français.

Le but de la lettre est de faire prendre conscience du soutien solide que la FECRIS a apporté à ses membres russes et au Kremlin dans leur propagande scandaleuse contre Ukraine et l'Ouest. C'est vrai qu'en finançant cette organisation qui a encore des membres en Russie appelant à la haine et à la guerre contre le Les Ukrainiens dépeints comme des « satanistes » et des « membres d'une secte », est contradictoire avec le soutien politique et financier de l'Ukraine par l'actuel gouvernement français. En finançant la FECRIS, la France finance son propre ennemi, l'ennemi de l'Ukraine et l'ennemi de Europe.

Voici la lettre complète avec les signataires :

Logo UAR - La FECRIS sous le feu : 82 éminents universitaires ukrainiens demandent à MACRON de cesser de la financer
La FECRIS sous le feu : 82 éminents universitaires ukrainiens demandent à MACRON de cesser de la financer

M.Emmanuel Macron

Président de la République française

Palais de l'Élysée

75008 Paris

Kiev, le 11 novembre 2022

Copier:

Volodymyr Oleksandrovych Zelenskyy, président de l'Ukraine

Vadym Omeltchenko, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Ukraine en France

Etienne de PONCINS, Ambassadeur de France en Ukraine

Objet : Financement de l'association FECRIS par la France

Cher monsieur le président,

Nous sommes un groupe d'universitaires ukrainiens et droits de l'homme défenseurs, la plupart d'entre nous actuellement basés en Ukraine. Nous voulons commencer cette lettre en disant que nous apprécions profondément l'aide que la France apporte à notre pays, dans la situation la plus difficile à laquelle nous sommes confrontés en ces temps terribles pour notre peuple.

Néanmoins, nous souhaitons attirer votre attention sur les faits suivants. Lors de la Conférence sur la dimension humaine organisée par le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE, à Varsovie, les 28 et 29 septembre, la France a été publiquement invitée par des ONG à cesser de financer la FECRIS (Fédération européenne des centres de recherche et d'information sur les sectes et les sectes), une organisation faîtière française qui rassemble des organisations "anti-sectes" à travers l'Europe et est principalement financé par la France.

Ce qui a été reproché à la FECRIS, outre ses activités discriminatoires à l'égard de toute minorité religieuse qu'elle qualifie faussement de « sectes », c'est le fait qu'elle a soutenu pendant des années sa branche russe, alors que cette branche est un acteur clé et constant de la propagande du Kremlin contre l'Ukraine, son gouvernement et son peuple.

La Représentation permanente de la France auprès de l'OSCE a émis un droit de réponse et, au lieu de répondre sur le fond de la critique, s'est contentée de préciser que « la FECRIS est une association d'aide aux victimes de dérives sectaires. C'est à ce titre qu'elle est soutenue par le gouvernement français qui entend continuer à soutenir ses activités ». Nous regrettons vivement que la représentation française n'ait pas pris au sérieux les faits dénoncés lors de cette conférence.

Malheureusement, le soutien de la FECRIS à la propagande russe contre l'Ukraine est très bien documenté. Cela a commencé il y a longtemps. Alexander Dvorkin, vice-président de la FECRIS de 2009 à 2021 et actuellement membre du conseil d'administration, s'est vu interdire l'entrée en Ukraine depuis 2014, car il était un propagandiste anti-ukrainien très enragé, répandant à la télévision d'État russe que les autorités ukrainiennes étaient une bande de " adeptes de sectes » contrôlées par les sectes et l'Occident. Il a été l'un des premiers à qualifier les autorités de Maïdan de « néo-païens » et de « nazis ». Depuis, il a effectué des visites dans la « République populaire de Louhansk » autoproclamée et y a poursuivi sa propagande contre l'Ukraine, en plus de la Russie.

Alexander Novopashin, un représentant officiel de la FECRIS en Russie, est presque tous les jours dans les médias russes accusant les Ukrainiens d'être des "satanistes" à combattre par les troupes russes, et nous dépeint même comme des "cannibales", louant le gouvernement russe pour le combat sacré qu'ils mènent sur nos territoires. Il a même justifié publiquement l'invasion russe en Ukraine par ces mots : "Toute maladie doit être guérie, et, hélas, si une personne a la gangrène, il faut lui retirer la main et recourir à des méthodes chirurgicales".

L'association FECRIS "la branche Saratov du Centre d'études religieuses", située à Saratov, juste après le début de la guerre, a publié un appel pour leur dénoncer tout "provocateur" qui prétendrait que la Russie déclenchait la guerre, ou prônait la paix , afin qu'ils puissent assurer la liaison avec les forces de l'ordre russes pour s'occuper d'eux.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi des dizaines qui ont été documentés.

Maintenant, la FECRIS a retiré de son site Web les noms de ses associations russes et prétend qu'en fait, elle soutiendrait l'Ukraine. Ils ne le font pas et ce sont de faux prétextes. En fait, selon les derniers documents qu'ils ont déposés auprès des autorités françaises, Alexander Dvorkin est toujours membre de leur conseil d'administration. Ils ne se sont jamais éloignés des actions de leurs membres russes. Ils n'ont jamais publiquement sanctionné Alexander Dvorkin ou d'autres membres russes pour les actes pervers qu'ils ont commis récemment et au cours de ces dernières années. Au contraire, ils les soutenaient quoi qu'ils fassent. Maintenant, ils disent sur leur site Web qu'ils ont également des succursales ukrainiennes comme preuve qu'ils ne soutiendraient pas la propagande du Kremlin. Ce qu'ils ont oublié de dire, c'est qu'ils ont deux associations membres de la FECRIS en Ukraine, l'une étant pro-russe, et l'autre étant inactive depuis une décennie alors qu'elle est bien connue pour ses propos discriminatoires envers les religions minoritaires, et elle ne s'est jamais publiquement distanciée de la FECRIS russe.

De plus, selon des rapports publiés par des sources officielles chinoises, jusqu'au 15 juillet 2022, le trésorier de la FECRIS Didier Pachoud et son organisation affiliée à la FECRIS GEMPPI ont accueilli lors d'une conférence à Paris Roman Silantyev, l'un des anti-sectaires russes qui affirment que l'Ukraine les dirigeants s'inspirent d'idéologies « occultes et païennes » et infiltrent des « satanistes » en Russie à des fins de sabotage et de terrorisme.

C'est pourquoi nous vous demandons respectueusement de faire en sorte que la France cesse de financer une telle association qui est ennemie de l'Occident et de la démocratie et a travaillé main dans la main avec les autorités russes contre l'Ukraine. Nous espérons que vous prendrez cette lettre au sérieux et considérerez ses mérites. Cela peut sembler sans importance, mais il est important de réaliser que Vladimir Poutine a maintenant adopté les théories de la FECRIS accusant l'Occident de « satanisme », et qu'elles font partie de son appareil de propagande d'État.

Merci beaucoup pour votre aide sur ce sujet important.

Respectueusement,

Anatoly Kolodny

Président de l'Académie ukrainienne des sciences, docteur en philosophie, professeur, directeur scientifique, Département d'études religieuses, Institut de philosophie, NASU (Académie nationale des sciences d'Ukraine)

Lyudmila Filipovitch

Vice-président de l'Académie ukrainienne des sciences, docteur en philosophie, professeur, chef du département de philosophie et d'histoire de Religion, Institut de philosophie, NASU

Alexandre Sagan

Vice-président de l'Académie ukrainienne des sciences, docteur en philosophie, professeur, chef du département d'études religieuses de l'Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine

Petro Yarotsky

Docteur en philosophie, professeur, scientifique de premier plan. Département d'études religieuses, Institut de philosophie, NASU

Alla Aristova

Docteur en philosophie, professeur, Département d'études religieuses, Institut de philosophie, NASU

Vita Tytarenko

Docteur en philosophie, professeur, Département d'études religieuses, Institut de philosophie, NASU

Pavlo Pavlenko

Docteur en philosophie, professeur, Département d'études religieuses, Institut de philosophie, NASU

Oleg Buchma

Ph.D., Département d'études religieuses, Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine

Dmytro Bazik

Ph.D., Département d'études religieuses, Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine

Anna Kulagina

Ph.D., Département d'études religieuses, Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine

Gorkusha Oksana

Ph.D., Département d'études religieuses, Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine

Serhii Zdioruk

doctorat Docteur en philosophie, chef du département Institut d'études stratégiques auprès du président de l'Ukraine

Viktor Yelensky

Docteur en philosophie, professeur, chef du département scientifique de l'Institut d'ethnopolitique de la NASU

Oleksandre Outkine

Docteur en histoire, Pr.

Pétro Mazur

doctorat Docteur en médecine, directeur de la Kremenets Medical School

Leonid Vyhovskyi

Docteur en philosophie, chef du département de philosophie, Université de gestion et de droit de Khmelnytskyi, chef de l'UAR de Khmelnytskyi (Académie ukrainienne d'études religieuses)

Vitaly Dokash

Docteur en philosophie, professeur, chef de l'UAR Chernivtsi.

Edouard Martyniuk

doctorat Docteur en philosophie, Assoc. professeur, ONU (Université nationale d'Odessa)

Tetiana Gavrylyuk

Docteur en philosophie, Académie de statistique

Vitaly Matveev

Docteur en Philosophie, chef de département, Université des Bioressources

Ella Bystrytska

Docteur en sciences, professeur, chef de département, Université pédagogique nationale Ternopil Volodymyr Hnatiuk

Olena Nikitchenko

doctorat Docteur en philosophie, professeur agrégé, Odesa Academy

Volodymyr Lubski

Docteur en philosophie, prof.

Tatiana Gorbachenko

Docteur en philosophie, prof.

Ihor Kozlovsky

doctorat Docteur en sciences, professeur agrégé de sciences, Département d'études religieuses, Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine

Lesya Skubko

Membre de l'UARR

Iryna Fenno

doctorat Docteur en philosophie, Assoc. prof. d'études religieuses de KNU (Université nationale de Kiev)

Iryna Klimouk

doctorat Docteur en sciences philosophiques

Nadia Stokolos

Dr. Docteur en Histoire, Prof.

Olga Gold

doctorat Docteur en philosophie, Assoc., Odessa

Mykhailo Murashkin

Dr Ph.D., prof. Dnipro, Académie du ministère de l'Intérieur, chef de l'UAR de l'oblast de Dnipro

Evgueni Kononenko

Département d'études religieuses, Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine

Oksana Vynnychenko

doctorat Docteur en philosophie, États-Unis

Serhiy Prysukhin

doctorat Docteur en philosophie, prof. KPBA (Académie théologique orthodoxe de Kyiv)

Hanna Tregub

doctorat Docteur en philosophie, journaliste

Ageev Viatcheslav

Co-fondateur de l'Atelier pour l'étude académique de la religion (WASR)

Alla Kiridon

Docteur en sciences, professeur, directeur de VUE (la grande encyclopédie ukrainienne, institution d'État)

Taras Bednarchyk

Ph.D., professeur agrégé, Université médicale de Vinnytsia

Ruslana Martytch

doctorat Docteur en philosophie, professeur associé, KU Grinchenko (Borys Hrinchenko Kyiv University)

Alexandre Horban

Ph.D., prof. KU Grinchenko (Université Borys Hrinchenko de Kyiv)

Maria Bardyn

Docteur en sciences philosophiques, Département de religion, Région de Kyiv.

Volodymyr Verbytsky

Docteur en philosophie, KNU (Université nationale de Kiev)

Alyona Leshchenko

Docteur en philosophie, prof. Université de Kherson

Georges Pankov

Docteur en philosophie, professeur, Université nationale de Kharkiv

Victoria Lyubashchenko

Prof. UKU (Université catholique ukrainienne)

Dmytro Gorevoy

Directeur de l'ONG Center for Religious Security. Chef de projets et de programmes de l'Institut de la religion et de la société de l'Université catholique ukrainienne.

Yaroslav Yuvsechko

Docteur en philosophie, professeur agrégé, Université Khmelnytskyi

Serhiy Geraskov

doctorat philos., Kyiv

Ivan Mozgovyi

Docteur en philosophie, professeur, Sumy

Iouri Vilkhovy

doctorat Histoire, Professeur associé, Université pédagogique de Poltava

Olga Dobrodum

Docteur en Philosophie, professeur à l'Université des Bioressources

Saïd Ismagilov

doctorat Docteur en philosophie, ancien mufti du Conseil « UMMA »

Iouri Kovalenko

doctorat Docteur en Philosophie, Recteur de l'Université Orthodoxe Ouverte

Romain Nazarenko

Ph.D., UKU (Université catholique ukrainienne)

Oleg Sokolovsky

Docteur en philosophie, prof., Université d'État de Zhytomyr Ivan Franko

Oleg Yarosh

Ph.D., NASU, Kyiv

Maxim Doychik

Docteur en philosophie, chef du département de philosophie de l'Université nationale des Carpates (Ivano-Frankivsk)

Iouri Boreyko

Docteur en philosophie, chef du département Université d'Europe de l'Est du nom de L. Ukrainki (Loutsk)

Olga Borisova

Docteur en histoire, professeur, Institut de la culture de Kharkiv

Alexandre Lakhno

doctorat histoire des sciences, vice-recteur de l'Université pédagogique de Poltava

Larisa Vladychenko

Dr. Ph.D., prof., chef de département Secrétariat du Cabinet des ministres

Serhiy Shumylo

Docteur en histoire, directeur de l'Institut du patrimoine Athos

Vadim Sliusar

Docteur en politique. Professeur Jytomyr

Vasyl Popovitch

Dr. Docteur en philosophie, professeur, Zaporizhzhia

Mykola Kozlovets

Dr. Docteur en philosophie, prof., Zhytomyr

Nadiya Volik

Docteur en histoire, professeur associé, Université pédagogique nationale Ternopil Volodymyr Hnatiuk

Ioulia Shabanova

Docteur en philosophie, prof. Chef du département de philosophie et de pédagogie de l'Université nationale des mines "Dniprov Polytechnic"

Pavlo Yamtchouk

Docteur en philosophie, professeur, Université nationale d'Uman, Université d'horticulture

Maxime Vasin

Baccalauréat en droit, directeur exécutif de l'IRS (Institut de la liberté religieuse)

Nadia Rousko

doctorat Docteur en philosophie, professeur associé au Département des sciences sociales, Université technique nationale du pétrole et du gaz d'Ivano-Frankivsk

Andriy Tyshchenko

Docteur en philosophie, Kharkiv

Volodymyr Popov

Docteur en philosophie, professeur, Université de Donetsk, Vinnytsia

Lyudmila Babenko

Docteur en histoire, Université pédagogique Prof. Poltava

Oleksandra Kovalenko

Kyiv, Université orthodoxe ouverte

Natalya Pavlyk

Institut d'éducation pédagogique de NASU

Rouslan Khalikov

doctorat en études religieuses, membre de l'UARR (Association ukrainienne d'études religieuses), WASR (Atelier pour l'étude académique des religions), éditeur.

Vitalii Shchepanskyi

doctorat en études religieuses, membre de la WASR.

Anton Leshchynsky 

MA en études religieuses, membre de WASR.

Ihor Kolesnyk

PhD, professeur adjoint, Université nationale Ivan Franko de Lviv

Uliana Sevastianiv

Doctorat en études religieuses, membre de WASR, chargé de cours à l'Université nationale de médecine vétérinaire et de biotechnologie Stepan Gzhytskyi de Lviv

Oleg Kyselov

doctorat en études religieuses, membre de WASRr et UARR, chercheur principal, Skovoroda Institute of Philosophy, NASU.

Olena Mishalova

doctorat en philosophie sociale et philosophie de l'histoire, membre de WASR, professeur associé, Université pédagogique d'État de Kryvyi Rih.

Olha Moukha

doctorat en philosophie, membre de WASR, chef du département éducatif et informationnel du musée commémoratif "Territoire de la terreur"

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles