-1.3 C
Bruxelles
Sunday, Janvier 29, 2023

Les prix de l'électricité ferment prématurément le grand collisionneur de hadrons

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Gaston de Persigny
Gaston de Persigny
Gaston de Persigny - Reporter à The European Times News

Il est possible que le CERN soit complètement fermé pendant l'hiver

La crise énergétique alimentée par la guerre de la Russie en Ukraine a également affecté l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire – CERN, rapporte Euronews.

Le Large Hadron Collider, situé à la frontière entre la Suisse et la France, est le plus grand et le plus puissant accélérateur de particules au monde. Il a prouvé l'existence du boson de Higgs et ses travaux scientifiques ont conduit à de nouvelles découvertes dans les domaines de la physique et de la médecine. Pour fonctionner, l'installation a besoin de beaucoup d'électricité.

Le laboratoire du CERN utilise en moyenne 1.3 térawattheure d'électricité par an, ce qui équivaut à peu près à une ville de 230,000 XNUMX habitants. Le Large Hadron Collider représente à lui seul environ la moitié de cette consommation.

Chaque année, pendant les mois froids d'hiver, lorsque la demande d'énergie est la plus élevée, le grand collisionneur de hadrons s'arrête traditionnellement pour réduire la charge sur le réseau.

Cette fois, cependant, le laboratoire du CERN ferme plus tôt que d'habitude. La raison est liée au prix élevé de l'électricité, en raison de la guerre entre la Russie et Ukraine.

Le complexe de l'accélérateur de particules a fermé ses portes aujourd'hui, deux semaines plus tôt que prévu initialement. Après cette pause hivernale, l'utilisation du Large Hadron Collider sera encore réduite de 20 % en 2023.

En attendant, le CERN est prêt à suspendre complètement ses activités scientifiques au cas où les ressources énergétiques en France ou Europe sont particulièrement tendus, explique Malika Meddahi, directrice adjointe du CERN.

De nombreux physiciens du laboratoire ont des expériences en cours qui seront directement affectées par les mesures énergétiques, a ajouté Meddahi.

Les expérimentations qui étaient prévues pendant les deux semaines de la fermeture anticipée seront reportées aux années suivantes.

D'autres complexes scientifiques ont également des difficultés à faire face à la crise énergétique.

Le synchrotron électronique allemand (DESY) à Hambourg, qui abrite le laser à rayons X le plus puissant du monde, est également aux prises avec la hausse des prix de l'électricité.

L'installation achète son électricité par tranches jusqu'à trois ans à l'avance pour se protéger contre les flambées soudaines des prix. C'est devenu impossible aux prix actuels.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles