0.5 C
Bruxelles
Sunday, Janvier 29, 2023

Pape à Bahreïn – Jour XNUMX : Une oasis dans le désert – Vatican News

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Par Devin Watkins – Manama, Bahreïn

"Désert" est un terme qui revient sans cesse dans les discours du pape François dans le Royaume du Moyen-Orient de Bahreïn.

Il n'a pas seulement parlé du manque d'eau dans les paysages arides.

Le pape a utilisé l'image du désert pour mettre en évidence la position peu enviable que nous, les humains, nous sommes placés : d'innombrables guerres et conflits, des mentalités isolationnistes et la destruction de l'environnement.

Aperçu de la deuxième journée du Pape à Bahreïn

Le pape François a tenu trois rencontres publiques vendredi, ainsi que deux rencontres privées.

Il a assisté à la séance de clôture du Forum de Bahreïn pour le dialogue avec plus de 200 chefs religieux dans la matinée, puis a rencontré dans l'après-midi le Conseil musulman des sages et a ensuite assisté à une réunion de prière œcuménique avec de jeunes chrétiens à Bahreïn.

Parmi les deux rencontres privées, l'une était avec le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, pour un bref échange fraternel.

Il a également rencontré en privé l'un des dirigeants du monde islamique, le grand imam d'Al-Azhar, Ahmed al-Tayyeb.

Le pape François l'a remercié pour ses paroles à la clôture du Forum de Bahreïn pour le dialogue, affirmant qu'Al-Tayyeb était "courageux" d'appeler au dialogue entre musulmans.

Arroser les déserts de la coexistence humaine

Au fil de la journée, le Pape a opposé l'image des « déserts arides de la coexistence humaine » à notre devoir d'irriguer ces réalités existentielles avec « l'eau de la fraternité ».

Qu'il s'adresse au roi de Bahreïn, à des chefs religieux ou à des chrétiens locaux, le pape François a offert à l'humanité la possibilité de créer une oasis dans le désert.

Un tel sanctuaire ne devrait pas être enfermé dans les murs d'un groupe restreint, suggère-t-il, mais doit plutôt remplir tous les coins de la terre.

Et chacun, en particulier les croyants, a le devoir d'arroser cette oasis par nos actions quotidiennes au nom de la fraternité humaine.

Le but est de permettre à Dieu de guider nos chemins vers la paix sur cette terre et la « plénitude de communion en Dieu ».

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles