8.8 C
Bruxelles
jeudi, le 2 février 2023

La Corne de l'Afrique fait face à la plus grave sécheresse depuis plus de deux générations – UNICEF

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

22 Décembre 2022 Aide humanitaire
Le nombre d'enfants souffrant de conditions de sécheresse extrêmes en Ethiopie, au Kenya et en Somalie a plus que doublé en cinq mois, a annoncé jeudi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).
Environ 20.2 millions d'enfants sont menacés par la faim, la soif et la maladie - contre 10 millions en juillet - alors que le changement climatique, les conflits, l'inflation mondiale et les pénuries de céréales dévastent la région. 

"Alors que des efforts collectifs et accélérés ont atténué certains des pires effets de ce que l'on craignait, les enfants de la Corne de l'Afrique sont toujours confrontés à la sécheresse la plus grave depuis plus de deux générations", A déclaré UNICEF Directrice régionale adjointe pour l'Afrique orientale et australe Lieke van de Wiel.

Des millions de personnes affamées

URL du tweet

On estime que près de deux millions d'enfants en Éthiopie, au Kenya et en Somalie ont besoin d'un traitement urgent pour la malnutrition aiguë sévère, la forme la plus mortelle de la faim.

Pendant ce temps, l'insécurité de l'eau a plus que doublé, près de 24 millions de personnes étant désormais confrontées à de graves pénuries d'eau. 

Dans le même temps, la sécheresse a déplacé à l'intérieur du pays plus de deux millions de personnes et chassé environ 2.7 millions d'enfants de l'école, et quatre millions d'autres risquent d'abandonner l'école.

"L'aide humanitaire doit se poursuivre pour sauver des vies et renforcer la résilience du nombre impressionnant d'enfants et de familles qui sont poussés à bout - mourant de faim et de maladie et déplacés à la recherche de nourriture, d'eau et de pâturages pour leur bétail", a déclaré Mme van de Wiel.

Au bord du gouffre

Alors que le stress accru pousse les familles à bout, les jeunes sont confrontés au travail des enfants, au mariage des enfants et aux mutilations génitales féminines (MGF).

Et l'insécurité alimentaire généralisée et les déplacements sont à l'origine de violences sexuelles, d'exploitation, d'abus et d'autres formes de violence basée sur le genre (VBG).

"Nous avons besoin d'un effort mondial pour mobiliser des ressources de toute urgence afin de réduire les dommages dévastateurs et irréversibles subis par les enfants dans la Corne de l'Afrique", a poursuivi le haut responsable de l'UNICEF.

A portée de main pour donner un coup de main

Grâce au généreux soutien des donateurs et des partenaires, l'UNICEF continue de fournir des services vitaux aux enfants et aux familles de la Corne de l'Afrique, alors qu'il se prépare à de nouveaux chocs, renforce la résilience et renforce les services clés.

Cette année, l'agence des Nations Unies et ses partenaires ont fourni à près de deux millions d'enfants et de femmes des services de santé essentiels ; vaccinés contre la rougeole près de deux millions âgés de six mois à 15 ans ; et fourni de l'eau salubre pour la boisson, la cuisine et l'hygiène personnelle à plus de 2.7 millions de personnes.

L'appel d'urgence de l'UNICEF pour 2023 de 759 millions de dollars pour soutenir les enfants et leurs familles nécessitera un financement rapide et flexible, en particulier pour l'éducation, l'eau et l'assainissement et la protection de l'enfance - qui ont tous été gravement sous-financés cette année.

Un montant supplémentaire de 690 millions de dollars est nécessaire pour soutenir les investissements à long terme permettant aux enfants et à leurs familles de se rétablir et de s'adapter au changement climatique.

"Alors que les gouvernements et les peuples du monde entier se préparent à accueillir une nouvelle année, nous exhortons la communauté internationale à s'engager à réagir maintenant à ce qui pourrait frapper la Corne de l'Afrique l'année prochaine et dans les années à venir", a lancé Mme van de Wiel. . 

« Nous devons agir maintenant pour sauver la vie des enfants, préserver leur dignité et protéger leur avenir ».

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles