9.2 C
Bruxelles
Saturday, Février 4, 2023

Une file de pétroliers russes sur le Bosphore

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Environ deux douzaines de pétroliers sont "bloqués" dans les eaux territoriales turques alors que les autorités d'Ankara ont demandé aux assureurs de confirmer une couverture d'assurance complète suite à l'introduction d'un "plafond" sur les prix du pétrole russe, a rapporté lundi le Financial Times.

"Selon les données des courtiers maritimes, des négociants en pétrole et des informations satellitaires, environ 19 pétroliers attendaient de traverser les eaux territoriales turques lundi. Les navires étaient au mouillage dans les détroits du Bosphore et des Dardanelles », indique la publication.

Le journal note que le ministère turc des Transports n'a pas encore commenté la situation.

, EULa décision d'imposer un embargo sur les approvisionnements en pétrole en provenance de Russie, qui comprend également un mécanisme de "plafond" pour les prix du pétrole, est entrée en vigueur lundi.

Ce mécanisme comprend une interdiction de la fourniture de services pour le transport du pétrole russe par mer, ainsi que des assurances, des services de courtage et des opérations financières par des entreprises de l'UE, sauf lors de la vente de la ressource énergétique à un prix ne dépassant pas un certain plafond (60 $ le baril).

Une interdiction similaire a été imposée par les pays du G-7 – Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Canada, France, Japon et États-Unis.

Photo d'Alexandre Bobrov :

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles