9.1 C
Bruxelles
Vendredi, Février 3, 2023

Plans de relance : les eurodéputés plaident pour une utilisation rationnelle de l'argent et un contrôle démocratique

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

    Plans de relance - Les pays devraient utiliser les plus de 700 milliards d'euros disponibles dans le cadre des plans de relance de l'UE pour s'adapter aux nouvelles réalités sociales et économiques, déclarent les députés.

    La facilité pour la reprise et la résilience de l'UE a été mise en place au plus fort de la crise du Covid-19 pour aider les pays de l'UE à soutenir les entreprises et les personnes en difficulté. Tandis que le L'économie de l'UE a rebondi en 2021 après une forte chute en 2020, de nouveaux défis économiques et sociaux émergent avec la guerre en Ukraine et la hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires.

    Plus qu'un instrument d'aide à court terme, la facilité pour la reprise et la résilience de 723,8 milliards d'euros est un plan tourné vers l'avenir qui finance les réformes et les investissements proposés par EU pays dans des domaines tels que la transition verte, la transformation numérique, la santé, la résilience sociale et économique et le soutien aux jeunes.

    Dans un rapport sur la mise en œuvre de la facilité pour la reprise et la résilience, adopté par le Parlement le 23 juin 2022, les députés ont souligné que l'argent devrait être utilisé efficacement pour garantir des avantages à long terme pour l'économie et la société de l'UE. Ils ont souligné la nécessité d'accroître l'autonomie stratégique de l'UE, de réduire la dépendance aux combustibles fossiles importés et de diversifier les sources d'énergie.

    Pour en savoir plus sur l' Facilité de relèvement et de résilience

    Avancement de la mise en œuvre des plans de redressement

    S'exprimant lors d'un débat en plénière le 22 juin, l'eurodéputé Eider Gardiazabal, co-auteur du rapport du Parlement, a déclaré que les plans de relance sont financés par l'émission d'une dette européenne commune par la Commission européenne et seront remboursés avec de nouvelles sources de recettes budgétaires de l'UE. « La réponse à la crise [de Covid-19] a été très différente de [la crise financière de] 2008. Elle a été puissante et innovante. De nombreux obstacles ont été surmontés et certains tabous ont été brisés.

    Outre un versement de préfinancement pouvant atteindre 13 % des fonds alloués, les pays de l'UE reçoivent le reste de leurs paiements au titre de la facilité pour la reprise et la résilience après avoir atteint des objectifs et des jalons spécifiques.

    L'UE soutient la reprise économique Capture d'écran 2 1024x688 - Plans de relance : les députés font pression pour une utilisation rationnelle de l'argent et un contrôle démocratique

    Consultez l'infographie pour en savoir plus sur les progrès en matière de décaissement des fonds aux pays de l'UE

     La décision d'approuver le plan de relance d'un pays est prise par le Conseil sur proposition de la Commission européenne. Bien que le Parlement n'ait pas de rôle formel à jouer, il a soulevé des inquiétudes concernant l'État de droit et la protection des intérêts financiers de l'UE dans certains pays. En juin 2022, les députés ont exprimé leur désaccord avec la décision d'approuver le plan de relance de la Pologne et en novembre 2022, les députés ont déclaré que l'UE devrait résister à la pression d'approuver le plan de la Hongrie.


    « Un plan ne doit jamais être approuvé à tout prix. Rappelez-vous toujours que les valeurs de l'UE sont essentielles, non négociables et qu'elles doivent jeter les bases de chaque action, projet, réforme ou investissement », a déclaré Dragoș Pîslaru (Renew Europe, Roumanie), l'un des co-auteurs du rapport du Parlement lors du débat du 22 juin.


    Le financement de la relance va aux pays de l'UE soit sous forme de subventions, soit sous forme de prêts. Les États membres ont prévu la quasi-totalité des subventions disponibles, mais en juin 2022, ils ont indiqué qu'ils souhaitaient utiliser 166 milliards d'euros sur les 385.8 milliards d'euros disponibles pour les prêts.

    Les députés ont exhorté les pays à exploiter tout le potentiel de la facilité pour la reprise et la résilience, y compris les prêts, pour contrer les effets de la pandémie et les défis émergents.

    Le contrôle du Parlement

    Le Parlement européen participe activement à l'examen de la mise en œuvre de la facilité pour la reprise et la résilience. Les députés européens tiennent des débats et adoptent des résolutions sur le sujet, les budgets du Parlement et les commissions économiques ont des discussions trimestrielles avec les commissaires et il y a de fréquentes réunions au niveau technique avec les fonctionnaires de la Commission.

    Les députés veulent s'assurer que les fonds sont utilisés de manière transparente et dans le respect des règles et que la Commission mène un contrôle et un audit efficaces des États membres.

    Le rapport du Parlement a noté que les administrations publiques nationales avaient du mal à absorber l'intégralité du financement en peu de temps, car toutes les réformes et tous les investissements doivent être réalisés d'ici 2026. Les députés ont insisté sur le fait que les autorités locales et régionales, les partenaires sociaux et les organisations de la société civile devraient être impliqués dans l'exécution des plans nationaux pour assurer une mise en œuvre réussie et la responsabilité démocratique.

    "Nous aimerions voir davantage de projets transfrontaliers, en particulier dans le domaine de l'énergie, car cela nous aidera à amener l'énergie de là où nous l'avons là où nous en avons besoin", a déclaré le co-auteur du rapport Siegfried Mureșan (PPE, Roumanie) lors du débat en plénière du 22 juin 2022.

    L'article a été initialement publié en juin 2022 et a été mis à jour en janvier 2023

    - Publicité -

    Plus de l'auteur

    - Publicité -
    - Publicité -
    - Publicité -
    - Publicité - spot_img

    Doit lire

    Derniers articles