8.9 C
Bruxelles
Samedi, Mars 25, 2023

Ukraine. "Multiples victimes civiles" à l'aube de la nouvelle année 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Nouvelles des Nations Unies
Nouvelles des Nations Unieshttps://www.un.org
United Nations News - Articles créés par les services de presse des Nations Unies.

La période des vacances du Nouvel An a été marquée par une nouvelle vague d'attaques meurtrières par les forces russes en Ukraine, a déclaré mardi le porte-parole adjoint Farhan Haq aux journalistes.

Citant des collègues humanitaires de l'ONU, il a informé les médias à la points de presse quotidiens réguliers que l'intensification de la violence dans différentes régions du pays déchiré par la guerre a causé « de multiples victimes civiles », dont des enfants et des journalistes.  

« Les autorités ukrainiennes ont signalé plus de 50 victimes civiles rien que le 31 décembre », a déclaré M. Haq. 

De plus en plus de victimes 

Les dernières attaques contre la capitale Kyiv ont endommagé un hôtel, des résidences et plusieurs établissements d'enseignement, dont une université.  

Et le 31 décembre, lors des hostilités dans la région de Kherson, deux enfants ont été blessés, dont un garçon de 13 ans qui a été évacué vers l'hôpital pour enfants de Kherson, lui-même bombardé aux premières heures du jour de l'an, a déclaré M. Haq, citant le gouverneur régional.  

De plus, des combats intensifs se poursuivent également dans l'est de Donetsk et dans la région de Lougansk, faisant état de victimes civiles et de dommages aux infrastructures «des deux côtés de la ligne de front».  

L'aide se poursuit 

"Malgré les attaques continues, nous, avec nos partenaires humanitaires, continuons à apporter un soutien aux personnes dans le besoin dans les communautés les plus touchées", a déclaré le porte-parole adjoint de l'ONU. 

Il a poursuivi en décrivant une partie de l'assistance vitale fournie par l'Organisation alors que les combats se poursuivent. 

"Le 28 décembre, un convoi inter-agences a livré de la nourriture, de l'eau, des couvertures, des kits d'abris d'urgence et d'autres fournitures de l'Organisation internationale pour les migrations (Manuel d'utilisation), l'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l'UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l'enfance) et le Programme alimentaire mondial (OMS) dans les villes de première ligne de Lyman et Sviatohirsk dans l'oblast de Donetska ».  

Les deux communautés ont été exposées à de violents combats, qui ont détruit des maisons, démoli des infrastructures essentielles et décimé l'accès aux services de base.  

"Les personnes qui vivent encore dans ces zones sont principalement des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite." 

Des dizaines de soldats russes auraient été tués 

D'après les dépêches, un tir de missile tard le soir du Nouvel An dans l'Est occupé Ukraine produit le nombre de morts le plus élevé reconnu par la Russie depuis que ses forces ont envahi le pays le 24 février. 

Des sources militaires ukrainiennes ont rapporté que jusqu'à 400 personnes ont été tuées ou blessées à Makiivka, mais il n'y a eu aucune vérification indépendante des victimes. 

Le ministère russe de la Défense a reconnu lundi que 63 soldats avaient été tués dans l'attaque lorsque des roquettes HIMARS ont touché et auraient détruit l'école professionnelle, abritant des conscrits.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -

Doit lire

- Publicité -

Derniers articles