14.9 C
Bruxelles
Samedi, mai 25, 2024
EuropeLes députés proposent des règles sur le système du candidat principal avant les élections européennes

Les députés proposent des règles sur le système du candidat principal avant les élections européennes

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Mardi, le Parlement a adopté ses propositions visant à renforcer la dimension démocratique des élections de 2024 et à favoriser le système des têtes de liste.

Le rapport, qui a recueilli 365 voix pour, 178 contre et 71 abstentions, appelle à des mesures visant à accroître la participation électorale lors des élections du 6 au 9 juin 2024 au-delà de l'augmentation des chiffres enregistrés en 2019. L'objectif du Parlement est de maximiser l'impact des campagnes électorales, la procédure post-électorale pour la création de la prochaine Commission européenne et l'élection de son président, et garantir que tous les citoyens puissent exercer leur droit de vote.

Au lendemain des élections

Les députés exigent un lien clair et crédible entre le choix fait par les électeurs et l'élection du président de la Commission. Le processus devrait dépendre de l'obtention d'une majorité au Parlement conformément au traité de Lisbonne, disent-ils, et de l'arrêt des accords en coulisses au Conseil européen. Les députés souhaitent un accord contraignant entre le Parlement et le Conseil européen pour garantir que du les partis politiques et les groupes parlementaires entament des négociations sur un candidat commun immédiatement après les élections et avant que le Conseil européen ne fasse une proposition.

Le candidat tête de liste du parti ayant remporté le plus de sièges au Parlement devrait diriger le processus lors du premier cycle de négociations, le président du Parlement dirigeant le processus si nécessaire. Les députés attendent également qu'un "accord législatif" soit conclu entre les partis et groupes politiques, comme moyen d'assurer une majorité au Parlement, comme base pour le programme de travail de la Commission et comme garantie, aux électeurs européens, d'une politique cohérente. suivi des élections.

Accroître la participation et garantir le droit de vote

Le Parlement invite également le Conseil à adopter rapidement la nouvelle loi électorale et les nouveaux règles pour les partis politiques européens et les fondations, afin qu'au moins ces dernières soient applicables pour la campagne 2024. Les partis politiques nationaux et européens devraient mener leurs campagnes conformément aux valeurs de l'UE et en accordant une visibilité accrue à la dimension européenne des élections.

Pour garantir que tous les citoyens de l’UE puissent exercer leur droit de vote, les États membres devraient introduire des mesures visant à faciliter l’accès aux centres d’information et de vote pour les personnes handicapées. Les députés souhaitent également encourager l'engagement des citoyens européens appartenant à des catégories spécifiques, comme ceux vivant dans un autre État membre de l'UE ou dans un pays tiers, et les sans-abri. D’autres recommandations visent à protéger les élections contre les ingérences étrangères et internes grâce à des garanties et des mesures plus robustes contre la désinformation. Les députés se félicitent du accord conclu par les colégislateurs sur les règles relatives à la transparence et au ciblage de la publicité politique, et reconnaître le rôle important que joue la campagne d'information institutionnelle du Parlement, en liaison avec les organisations de la société civile, en contribuant au débat sur les questions de politique européenne et en complétant les campagnes des partis.

Devis

Co-rapporteur Sven Simon (PPE, DE) a déclaré : « Les électeurs ont besoin de clarté sur la manière dont leur vote affectera le choix des citoyens et les politiques de l'UE. Contrairement à 2019, nous ne devons pas faire de promesses que nous ne pourrons pas tenir. Le processus du candidat principal doit redevenir crédible. Celui qui sera élu président de la nouvelle Commission aura besoin d'un mandat clair des électeurs et d'une majorité au Parlement.»

Co-rapporteur Domenec Ruiz Devesa (S&D, ES) a déclaré : « Nous avons ouvert la voie à des recommandations adressées aux partis politiques européens afin de renforcer la dimension européenne des campagnes électorales en amont des élections de 2024. Nous devons rendre plus visibles les logos des partis politiques européens et leurs messages publics. Nous aimerions également voir des procédures post-électorales concrètes pour accroître la visibilité du rôle joué par les partis politiques européens dans l'élection du président de la Commission et renforcer les droits électoraux de tous les citoyens européens.»

En adoptant ce rapport, le Parlement répond aux attentes des citoyens exprimées dans les propositions du Conférence sur l'avenir de l'Europe – à savoir les propositions 38(3), 38(4), 27(3) et 37(4) visant à renforcer le lien entre les citoyens et leurs représentants élus, et à lutter contre la désinformation et l'ingérence étrangère.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -