8.8 C
Bruxelles
jeudi, le 29 février 2024
EuropeLes pourparlers sur l’application des sanctions de l’UE stagnent, provoquant la colère du Parlement

Les pourparlers sur l’application des sanctions de l’UE stagnent, provoquant la colère du Parlement

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://europeantimes.news
The European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Bruxelles – Les négociations entre le Parlement européen et les États membres de l'UE sur le renforcement de l'application des sanctions ont échoué jeudi soir sans accord. Les législateurs du Parlement ont exprimé leur frustration, affirmant que des progrès plus rapides étaient nécessaires pour combler les lacunes en matière d'aide à la Russie.

« L'efficacité du régime de sanctions de l'UE est gravement compromise par la mosaïque des systèmes juridiques nationaux et par une application inégale et faible », a déclaré l'équipe de négociation du Parlement dans un communiqué.

Ils affirment que les personnes et entités russes sanctionnées peuvent toujours voyager et faire des affaires dans certaines parties de l’UE. Les fonds continuent également d’affluer vers la Russie en raison d’une application inégale.

La législation contestée uniformiserait les sanctions dans toute l’UE en cas de violation des sanctions imposées à la Russie. Mais le les négociations sont dans l'impasse sur certaines dispositions.

« Chaque jour qui passe contribue aux efforts de guerre de Poutine », a soutenu l'équipe parlementaire. "Nous appelons donc le Conseil à reconsidérer sa position et à reprendre les négociations dès que possible."

La négociatrice principale Sophie In 't Veld a déclaré : « [l]e Parlement européen estime que la violation des sanctions doit être criminalisée, que l'application des sanctions doit être améliorée et qu'il faut mettre un terme à la recherche de forum pour le système national le plus faible. »

Les déclarations du Parlement indiquent que les sanctions de l’UE contre les élites russes doivent être plus sévères. Mais combler le fossé avec les États membres sur les mécanismes d’application reste un défi permanent.

Alors que l’invasion de l’Ukraine entre bientôt dans sa deuxième année, l’équipe parlementaire a déclaré qu’elle « se tient prête à poursuivre les négociations et à trouver un accord sur les questions en suspens » concernant les restrictions financières russes. Mais les négociations, au point mort jusqu’à présent, laissent entrevoir des obstacles persistants.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -