9.4 C
Bruxelles
Sunday, Avril 21, 2024
ÉconomieChristine Lagarde s'adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la zone euro...

Christine Lagarde s'adresse au Parlement européen sur le rapport annuel de la BCE et la résilience de la zone euro

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://europeantimes.news
The European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Dans un moment charnière discours prononcé au Parlement européen Lors de sa session plénière à Strasbourg le 26 février 2024, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a exprimé sa gratitude au Parlement pour ses efforts de collaboration visant à guider l'Europe à travers les défis économiques et les incertitudes géopolitiques. Lagarde a souligné l’objectif commun consistant à accroître la prospérité et à renforcer la résilience face à l’évolution des paysages économiques.

Le discours était centré sur la responsabilité de la BCE et sur l'importance du dialogue continu entre la BCE et le Parlement européen, en particulier dans le contexte du rapport annuel de la BCE. Lagarde a donné un aperçu de l'état actuel de l'économie de la zone euro, soulignant l'impact des récents chocs sur l'inflation et l'activité économique.

Points clés abordés dans le discours :

  1. Aperçu économique : Lagarde a souligné les défis auxquels l'économie de la zone euro est confrontée, notamment les fluctuations des taux d'inflation et une croissance économique modérée en 2023. Malgré les faiblesses du commerce mondial et de la compétitivité, certains signes laissent présager une reprise économique potentielle dans un avenir proche.
  2. Politique monétaire: Le discours a discuté de l'orientation de la politique monétaire de la BCE, soulignant l'importance du maintien des taux d'intérêt directeurs pour soutenir le retour de l'inflation à l'objectif de 2% à moyen terme. Lagarde a souligné la nécessité d’une approche fondée sur les données pour déterminer le niveau de restriction approprié.
  3. Résilience de la zone euro : Lagarde a souligné la nécessité de renforcer la résilience de la zone euro face aux prix élevés de l'énergie, à l'instabilité géopolitique et aux défis structurels tels que le vieillissement et la numérisation. Elle a souligné l'importance de l'indépendance énergétique, des investissements dans les énergies propres et les technologies vertes, ainsi que de l'approfondissement de l'Union économique et monétaire.
  4. Intégration et compétitivité : Le discours a souligné l'importance d'un marché unique plus intégré pour renforcer la compétitivité et la résilience de l'Europe. Lagarde a souligné la nécessité de réduire les obstacles réglementaires, de promouvoir l'innovation et de mener à bien des initiatives telles que l'union des marchés des capitaux et l'union bancaire pour soutenir la croissance et l'investissement.
  5. Conclusion: Lagarde a conclu en appelant à une action européenne audacieuse pour faire progresser l’intégration et la solidarité. Elle a souligné l'importance de renforcer l'unité et la résilience de l'Europe face aux défis actuels, réaffirmant l'engagement de la BCE en faveur de la stabilité des prix et du dialogue continu avec les représentants de l'UE.

Dans son discours de clôture, Lagarde a fait écho aux sentiments de Simone Veil, soulignant l'importance de la solidarité, de l'indépendance et de la coopération pour relever les défis de l'Europe. Elle s'est dite confiante dans le rôle du Parlement dans la conduite d'une action européenne décisive pour renforcer la force de la zone euro.

Le discours de Lagarde a souligné l'engagement de la BCE à faire face aux incertitudes économiques tout en favorisant la collaboration avec les institutions européennes pour promouvoir la stabilité et la prospérité dans la région. Il présente une feuille de route pour relever les principaux défis économiques et politiques auxquels est confrontée la zone euro, en soulignant l'importance de l'unité et de la résilience pour façonner l'avenir de l'Europe.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -