15.4 C
Bruxelles
Mercredi 29 mai 2024
EuropeAccord visant à étendre le soutien commercial à l'Ukraine avec des garanties pour les agriculteurs de l'UE

Accord visant à étendre le soutien commercial à l'Ukraine avec des garanties pour les agriculteurs de l'UE

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Mercredi, le Parlement et le Conseil sont parvenus à un accord provisoire sur l'extension du soutien commercial à l'Ukraine face à la guerre d'agression russe.

La suspension temporaire des droits d'importation et des quotas sur les exportations agricoles ukrainiennes vers le EU sera renouvelé pour une année supplémentaire, jusqu'au 5 juin 2025, afin de soutenir l'Ukraine dans le contexte de la guerre d'agression continue de la Russie.

La Commission peut agir rapidement et imposer toutes les mesures qu'elle juge nécessaires en cas de perturbation significative du marché de l'UE ou des marchés d'un ou de plusieurs pays de l'UE en raison des importations ukrainiennes.

Le règlement prévoit également un frein d'urgence pour les produits agricoles particulièrement sensibles, à savoir la volaille, les œufs et le sucre. Les députés ont obtenu l'élargissement de cette liste pour inclure l'avoine, le maïs, les gruaux et le miel. Ils ont également obtenu de la Commission l'engagement ferme d'agir en cas d'augmentation des importations ukrainiennes de blé. La période de référence pour déclencher le frein d’urgence sera 2022 et 2023, ce qui signifie que si les importations de ces produits dépassent les volumes moyens de ces deux années, les droits de douane seraient réimposés. Les négociateurs du PE ont également assuré que la Commission agirait plus rapidement – ​​dans un délai de 14 jours au lieu de 21 jours – si les niveaux de déclenchement des sauvegardes automatiques étaient atteints.

Paramètres généreaux

Rapporteur Sandra Kalniete (PPE, LV) a déclaré : « L'accord de ce soir renforce l'engagement continu de l'UE à se tenir aux côtés de l'Ukraine face à la guerre d'agression brutale de la Russie jusqu'à la victoire de l'Ukraine. Le ciblage de l’Ukraine et de sa production alimentaire par la Russie a également un impact sur les agriculteurs européens. Le Parlement a entendu leurs préoccupations et a renforcé les mesures de sauvegarde qui allègeraient la pression sur EU Les agriculteurs devraient-ils être submergés par une augmentation soudaine des importations ukrainiennes.

Prochaines étapes

Le Parlement et le Conseil devront désormais donner leur feu vert définitif à l'accord provisoire. La suspension actuelle expire le 5 juin 2024. La nouvelle réglementation devrait entrer en vigueur immédiatement après cette date d'expiration.

Contexte

L'accord d'association UE-Ukraine, y compris le Zone de libre-échange profonde et complète, veille à ce que les entreprises ukrainiennes bénéficient d'un accès préférentiel au marché de l'UE depuis 2016. Après que la Russie a lancé sa guerre d'agression, l'UE a mis en place des mesures commerciales autonomes (ATM) en juin 2022, qui permettent un accès en franchise de droits à tous les produits ukrainiens. l'UE. Ces mesures ont été prolongées d'un an en 2023. En janvier, la Commission européenne proposé que les droits d'importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes devraient être suspendus pour une année supplémentaire. Pour la Moldavie, des mesures similaires ont été prolongées d'un an après l'expiration des mesures actuelles, le 24 juillet 2024. La Russie a délibérément ciblé la production alimentaire ukrainienne et les installations d'exportation de la mer Noire pour saper l'économie du pays et menacer la sécurité alimentaire mondiale.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -