15.4 C
Bruxelles
Mercredi 29 mai 2024
InstitutionsUnited NationsGaza : reprise des livraisons d'aide de nuit, l'ONU signale des conditions « désastreuses »

Gaza : reprise des livraisons d'aide de nuit, l'ONU signale des conditions « désastreuses »

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Nouvelles des Nations Unies
Nouvelles des Nations Unieshttps://www.un.org
United Nations News - Articles créés par les services de presse des Nations Unies.

Les responsables de l'ONU ont lancé des visites d'évaluation à Gaza et ses agences reprendront jeudi les livraisons d'aide de nuit après une pause de 48 heures.

Ceci après que les forces israéliennes ont tué sept travailleurs humanitaires de World Central Kitchen dans un convoi livrant de la nourriture dans l’enclave, où d’intenses bombardements israéliens et des opérations terrestres se poursuivent.

"La situation à Gaza est désastreuse", a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (WHO) a déclaré le chef Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Encore une fois, WHO exige un cessez-le-feu. Une fois de plus, nous appelons à la libération de tous les otages et à une paix durable.

Le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, a déclaré jeudi qu'en raison de ce qui est arrivé à World Central Kitchen, « nous avons dû faire une pause pour nous regrouper et réévaluer ». un convoi sera déployé ce soir, "avec un peu de chance, nous arriverons vers le nord".

De hauts responsables de l'ONU ont averti que la famine menace dans le nord de Gaza alors qu’Israël continue de bloquer et de retarder l’entrée de l’aide, en particulier dans le nord.

À ce jour, les forces armées israéliennes ont tué plus de 30,000 1,200 personnes à Gaza, selon les autorités sanitaires locales, en réponse aux attaques menées par le Hamas contre Israël en octobre, qui ont fait près de 240 XNUMX morts et XNUMX prises en otages.

Missions d'aide et d'évaluation

Le porte-parole de l'ONU a déclaré que les équipes de l'OMS se sont rendues dans deux hôpitaux de la ville de Gaza, procédant à des évaluations et livrant des fournitures vitales.

En outre, une équipe de l'OMS a rapporté conditions désastreuses suite au siège de l'hôpital Al-Shifa par Israël pendant deux semaines, il a dit.

L'équipe s'est entretenue avec des patients qui ont pu quitter l'établissement de santé après le siège, l'un d'entre eux affirmant que « les médecins ont eu recours à du sel et du vinaigre sur les blessures des gens, faute d'antiseptiques, qui sont inexistants », a déclaré M. Dujarric.

« Ils ont décrit les conditions désastreuses pendant le siège, avec pas de nourriture, d'eau ou de médicaments disponibles», At-il dit.

Des conditions humanitaires graves

Près de six mois après le début de la guerre, les conditions humanitaires se détériorent, selon les agences des Nations Unies sur le terrain.

En route vers Gaza jeudi, Jamie McGoldrick, coordinateur humanitaire de l'ONU pour le territoire palestinien occupé, a réitéré qu'il n'y avait aucun endroit sûr dans l'enclave.   

Le territoire palestinien occupé « est devenu l'un des lieux de travail les plus dangereux et les plus difficiles au monde», écrivait-il sur les réseaux sociaux avant son départ.

"Ça ne peut pas continuer comme ça"

ONU Femmes a rapporté que les Gazaouis ont presque aucun accès à l’eau, à la nourriture et aux soins de santé tout en faisant face à des bombardements quasi constants.

« Chaque jour, la guerre à Gaza continue, au rythme actuel, 63 femmes en moyenne sont tuées », a déclaré l'agence. mettant en lumière les luttes auxquelles sont confrontés les Palestiniens, dont Mayadah Tarazi, qui travaille avec la YWCA Palestine, une organisation non gouvernementale (ONG).

« L'espoir est désormais d'obtenir un cessez-le-feu », a déclaré Mme Tarazi. "Nous continuons d’appeler au cessez-le-feu, mais nous avons besoin d’actions concrètes. Nous avons besoin du soutien des gouvernements pour vraiment faire pression en faveur du cessez-le-feu, car cela ne peut pas continuer ainsi.»

Agressions israéliennes en Cisjordanie

Pendant ce temps, en Cisjordanie occupée, des agressions contre les Palestiniens, leurs biens et leurs terres sont signalées par les agences des Nations Unies et les médias.

L'agence d'aide humanitaire des Nations Unies, OCHArapporté des démolitions ont lieu jeudi à Umm ar Rihan.

Depuis le 7 octobre et le 1er avril, 428 Palestiniens, dont 110 enfants, ont été tués par les forces israéliennes dans toute la Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, dont 131 ont été tués depuis début 2024.

Par ailleurs, neuf ont été tués par des colons israéliens et trois par les forces israéliennes ou par les colons, selon le dernière mise à jour d'OCHA.

Au cours de la même période, quelque 4,760 739 Palestiniens ont été blessés, dont au moins XNUMX enfants, la majorité par les forces israéliennes, a indiqué l'agence onusienne.

Selon le Club des prisonniers palestiniens, 11 Palestiniens sont également morts dans les prisons israéliennes depuis le 7 octobre, principalement en raison de négligences ou d'abus médicaux signalés, a rapporté OCHA.

Des lumières illuminent les tentes des personnes déplacées dans le quartier de Tal Al-Sultan, au sud de la bande de Gaza.

Le Conseil des droits de l'homme votera sur les sanctions israéliennes

L'ONU, composée de 47 membres Droits de l'Homme du Conseil s'apprête à voter sur plusieurs projets de résolutions liés à la guerre à Gaza le dernier jour de sa session actuelle à Genève.

Les brouillons incluent un appelant à un embargo sur les armes contre Israël, fait suite à une attaque de missile tirée par un drone israélien contre trois véhicules d'un convoi humanitaire qui a tué les sept passagers de World Central Kitchen au début de cette semaine à Gaza.

Le convoi livrait une aide alimentaire d'urgence en provenance de Chypre pour conjurer la famine imminente dans le nord de Gaza.

Aux termes des dispositions du projet de résolution, le Conseil appellerait tous les États « à cesser la vente, le transfert et le détournement d’armes, de munitions et d’autres équipements militaires vers Israël, puissance occupante, afin de prévenir de nouvelles violations de droit humanitaire et violations et abus des droits de l’homme ».

Lien Source

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -