14.8 C
Bruxelles
Vendredi, mai 24, 2024
ReligionLe christianismeLe ministre estonien de l'Intérieur a proposé que le Patriarcat de Moscou soit déclaré terroriste...

Le ministre estonien de l'Intérieur a proposé que le Patriarcat de Moscou soit déclaré organisation terroriste

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Le ministre estonien de l'Intérieur et leader du Parti social-démocrate, Lauri Laanemets, entend proposer que le Patriarcat de Moscou soit reconnu comme organisation terroriste et donc interdit d'opérer en Estonie.

Le membre du gouvernement a fait une telle déclaration jeudi soir dans l'émission « First Studio » sur la chaîne de télévision ETV. Selon le ministre, sur la base de l'expertise du ministère de l'Intérieur et de l'évaluation de la police de sécurité qu'il vient de recevoir, il n'a d'autre choix que de prendre lui-même des mesures pour rompre les liens entre l'Église orthodoxe estonienne et le patriarche de Moscou. .

« Compte tenu du contexte actuel, en tant que ministre de l'Intérieur, je n'ai d'autre choix que de proposer que le Patriarcat de Moscou soit déclaré terroriste et soutenant le terrorisme dans ses activités. En conséquence, le ministre de l'Intérieur pourra saisir la justice et proposer de mettre fin aux activités de l'organisation ecclésiale opérant ici. Cela n’affectera pas les paroissiens, cela ne signifie pas que les églises seront fermées, mais cela signifie que les liens avec Moscou seront rompus », a déclaré le ministre.

"Nous devons comprendre qu'aujourd'hui le Patriarcat de Moscou est subordonné à Vladimir Poutine, qui dirige essentiellement l'activité terroriste dans le monde", a souligné l'homme politique.

Selon Laanemets, au cours des deux dernières années, les forces de l'ordre ont dû convoquer à plusieurs reprises des représentants de l'Église orthodoxe estonienne devant le Parlement pour des raisons de sécurité. Cependant, il a ajouté que la récente déclaration du Conseil œcuménique du peuple russe sous les auspices de l'Église orthodoxe russe et du Patr. Cyrille, affirmant que la guerre de la Russie contre l'Ukraine est « sainte », a élevé la situation à un nouveau niveau. "Si l'on fait un parallèle, le patriarche et le patriarcat qui opèrent actuellement à Moscou ne sont pas différents des terroristes islamistes qui prétendent mener une 'guerre sainte' contre le monde occidental et ses valeurs", a noté le ministre.

Le député a déjà réagi à la déclaration de Laanemetz en affirmant que « les temps sombres des guerres de religion et des chasses aux sorcières sont revenus ». "Il est évident pour toute personne sensée que le Patriarcat de Moscou ne se livre pas à des activités terroristes", a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du Kremlin.

Parallèlement, en Russie, l’accusation d’activité terroriste ou de soutien au terrorisme constitue une méthode de répression politique largement utilisée. Le diacre Andrey Kuraev rappelle que les Témoins de Jéhovah interdits en Russie sont accusés d'activités terroristes, ainsi que des centaines de personnes qui ont publiquement exprimé leur chagrin face à la mort de Navalny. « Chaque jour en Russie, des nouvelles font état de répressions contre des personnes dont toute personne sensée sait qu'elles ne sont pas engagées dans des activités terroristes. Mais le Patriarcat de Moscou n’était pas enthousiasmé par cette idée », écrit-il sur son blog.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -