17.1 C
Bruxelles
Thursday, June 20, 2024
ReligionLe christianismeProphétie de la destruction de Jérusalem

Prophétie de la destruction de Jérusalem

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Auteur invité
Auteur invité
L'auteur invité publie des articles de contributeurs du monde entier

Par le prof. AP Lopukhine

Chapitre 21. 1-4. Les deux leptes de la veuve. 5-38. Prophétie de la destruction de Jérusalem et de la seconde venue du Christ.

Luc 21 : 1. Et quand il leva les yeux, il vit les riches mettre leurs contributions au trésor ;

L'histoire de la veuve qui déposa deux shekels dans le trésor du temple est une répétition presque exacte de l'histoire de l'évangéliste Marc (voir l'interprétation de Marc 12 : 41-44).

"leva les yeux". Jusque-là, le Seigneur parlait à ses disciples. Maintenant, il regarde autour de lui les gens qui entrent dans le temple et voit la veuve.

« contribuer » – plus précisément « aux dons » (εἰς τὰ δῶρα), c'est-à-dire les riches ajoutaient d'eux-mêmes aux dons qui se trouvaient dans le trésor.

Luc 21 : 2. il vit aussi une pauvre veuve qui y mettait deux leptas,

Luc 21:3. et dit : Je vous dis la vérité, cette pauvre veuve a lâché plus que tout ;

Luc 21:4. car tous ceux-ci, de leur surplus, faisaient des offrandes à Dieu, et, de son oisiveté, elle donnait toute sa subsistance.

Luc 21:5. Et quand certains parlèrent du temple comme étant orné de belles pierres et d'offrandes, Il dit :

L'introduction du discours sur la destruction de Jérusalem et la fin du monde est présentée selon l'Évangile de Marc avec des abréviations (voir l'interprétation de Marc 13 :1-4).

"quelques". Selon toute probabilité, il s'agit ici des disciples du Christ (cf. verset 7 et Marc 13 : 1).

« de belles pierres ». (cf. Marc 13:1).

«offrandes» (ἀναθήμασι). Il s'agit de diverses donations au temple faites lors d'occasions célèbres, comme la vigne d'or offerte par Hérode le Grand (Josèphe. « La guerre des Juifs », VI, 5, 2).

Luc 21:6. des jours viendront où, de ce que vous voyez ici, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.

Luc 21:7. Et ils l'interrogeèrent, disant : Maître, quand ces choses arriveront-elles, et quel sera le signe quand ces choses arriveront ?

"ça se passera quand". Evidemment, ceux qui posent la question ne pensent qu'à la destruction de Jérusalem, mais comme ce fait, dans leurs idées, était étroitement lié à la destruction du monde, ils ne posent aucune question sur cette dernière (cf. Marc 13, 4).

Luc 21:8. Et Il dit : prenez garde, de peur que vous ne soyez trompé ; car beaucoup viendront en mon nom, disant que je suis lui, et que le temps est proche. Ne les poursuivez donc pas.

Ici, le Seigneur parle de la préfiguration du temps messianique à venir, le temps de l’ouverture du royaume glorieux du Messie.

Luc 21:9. Et lorsque vous entendez parler de guerres et de tumultes, n'ayez pas peur, car cela doit arriver en premier ; mais ce ne sera pas la fin tout de suite.

Luc 21 :10. Alors il leur dit : nation s'élèvera contre nation, et royaume contre royaume ;

«Puis il leur dit», c'est-à-dire qu'après l'avertissement préliminaire, il commença à décrire les désastres imminents.

Luc 21 :11. par endroits, il y aura de grands tremblements de terre, des famines et des épidémies, et il y aura des terreurs et de grands présages venant du ciel.

« dans des lieux », c'est-à-dire tantôt là-bas, tantôt ailleurs.

"depuis le ciel". Cette définition s'applique aussi bien aux expressions précédentes « apparences » qu'aux « signes ». Plus de détails sont donnés dans les interprétations de Marc 13 :6-8 ; Mat. 24 : 4-7.

Luc 21 :12. Et avant tout cela, ils mettront la main sur vous et vous chasseront, vous livreront aux synagogues et aux prisons et vous amèneront devant les rois et les gouverneurs, à cause de mon nom ;

L'évangéliste Luc décrit les calamités qui s'abattront sur les disciples du Christ avant cette époque, généralement conformément à Marc (Marc 13 :9-13).

« avant tout cela », c'est-à-dire que ces calamités vous arriveront avant même la destruction de Jérusalem.

Luc 21 :13. et ceci vous servira de témoin.

« ce sera pour votre témoignage », c'est-à-dire que grâce à cela vous pourrez Me montrer votre fidélité.

Luc 21 :14. Alors prenez courage à ne pas penser à l'avance à quoi répondre,

Luc 21 :15. car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni contredire ni résister.

la « bouche », c'est-à-dire la capacité de parler avec éloquence et persuasion. C’est ce que les apôtres ont reçu lorsque le Saint-Esprit a été envoyé sur eux (voir Actes 6 : 10).

Luc 21 :16. Vous serez également trahis par vos parents, vos frères, vos parents et vos amis, et certains d'entre vous seront mis à mort ;

Luc 21 :17. et vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ;

Luc 21:18. mais pas un cheveu de ta tête ne périra ;

« et pas un cheveu de ta tête ne périra. » Selon l'interprétation habituelle (voir, par exemple, l'Interprétation de l'Évangile de Mgr Mikhaïl Luzine), il est dit ici que Dieu protégera les disciples, préservera leur vie, nécessaire à la prédication de l'Évangile. Mais une telle explication ne concorde pas avec l’expression du verset 16 : « certains d’entre vous feront mourir ». L’opinion la plus probable est qu’il s’agit de la préservation spirituelle des disciples – « rien de ce qui précède ne vous nuira dans l’œuvre de votre salut ». Le sens du verset 19 correspond à cette interprétation, où il est dit sans aucun doute que c'est par la patience dans la souffrance que les disciples du Christ seront préservés pour la vraie vie éternelle (Marc 13 : 13). Enfin, nous pourrions comprendre ce lieu de telle manière que même si les apôtres souffraient de misères et de tourments, ce ne serait que là où cela serait permis par Dieu (cf. Mt 10, 30).

Luc 21 :19. par votre patience, sauvez vos âmes.

Luc 21 :20. Et quand vous verrez Jérusalem assiégée par des armées, sachez alors que sa désolation est proche ;

À propos de la destruction de Jérusalem, l'évangéliste Luc parle en général selon Marc (Marc 13, 14 et suiv.), mais il y a quelques particularités.

"Jérusalem encerclée par les troupes". Certains (dans notre pays, Mgr Michael Luzin) suggèrent que l'évangéliste Luc explique ici ce qu'est « l'abomination de la désolation » dont parlent Marc (et Matthieu). Mais une telle interprétation n’a aucun fondement. Encercler une ville de troupes, ce n’est pas encore la « déserter »…

Luc 21 :21. alors que ceux qui sont en Judée fuient vers les montagnes ; et que ceux qui sont dans la ville en sortent ; et que ceux qui sont aux alentours n'y entrent pas,

«qui sont en Judée». Cela s’applique aux disciples du Christ, comme le montre le verset 20 (« voir » – « savoir »). Par conséquent, une opportunité de s’échapper de la ville existera toujours même si la ville sera encerclée (verset 20).

Luc 21 :22. car ces jours sont de vengeance, afin que tout ce qui est écrit s'accomplisse.

« pour accomplir tout ce qui est écrit ». Sont implicites ici les nombreuses prophéties sur la destruction de Jérusalem, y compris la prophétie de Daniel sur les 70 semaines (Dan. 9 : 26-27).

Luc 21:23. Et malheur à celles qui ne sont pas vides et aux mères qui allaitent en ces jours-là ! car il y aura de grands troubles sur la terre et de la colère contre ce peuple ;

Luc 21 :24. et ils tomberont sous le tranchant de l'épée, et seront emmenés captifs parmi toutes les nations ; et Jérusalem sera foulée par les païens jusqu'à ce que les temps des païens soient terminés.

"sous la lame de l'épée". Plus précisément, « de la bouche de l'épée » (στόματι μαχαίρας). L'épée est représentée comme une bête mordante (cf. Gen. 34:26 ; Deut. 13:15). Selon Josèphe, environ un million de Juifs sont morts pendant le siège et la prise de Jérusalem.

« sera emmené en captivité ». Quatre-vingt-dix-sept mille personnes ont été faites captives – la plupart en Égypte et dans d’autres provinces.

« Jérusalem sera foulée aux pieds par les païens ». Ici, la ville est représentée comme une personne que les Gentils traiteront avec un extrême mépris (cf. Is. 10:6 ; Ap. 11:2).

« jusqu'à ce que les temps des païens soient terminés », c'est-à-dire jusqu'à ce que soit expiré le délai fixé pour que les païens accomplissent le jugement de Dieu sur le peuple juif (Saint Jean Chrysostome). Ces « temps » (καιροί) doivent se terminer avec la seconde venue du Christ (cf. versets 25-27), qui doit avoir lieu du vivant des auditeurs de ce discours (verset 28 : « levez la tête »). Il ne peut donc pas s’agir d’une longue période de temps, et donc d’une prophétie de la chute du paganisme sous Constantin le Grand, et encore moins de la conversion de « la totalité des païens » (Rom. 11 : 25) à Christ. Il est clair que sous la venue du Christ, il faut entendre ici non pas sa venue avant la fin du monde, mais sa venue dans le Saint-Esprit, ou bien le discours sur la seconde venue doit être considéré comme prononcé dans l'esprit de l'Ancien Testament. Prophéties du Testament (voir l'interprétation de Matthieu 24).

Luc 21 :25. Et il y aura des présages dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles, et sur la terre, la tristesse parmi les peuples à cause de la perplexité, du bruit et de l'agitation de la mer ;

La seconde venue sera précédée de signes particuliers évoqués par l'évangéliste Luc, se rapprochant de l'Évangile de Marc (voir Marc 13, 24-31).

« présages sur le soleil ». Cf. Marc 13 :24.

« tristesse parmi les nations à cause de la perplexité ». Plus précisément : la tristesse des nations dans un état d'esprit désespéré devant le bruit de la mer et des vagues (le bruit de la mer et son agitation est précisément ce à quoi les gens se tiendront dans un état d'esprit désespéré, συνοχὴ ἐθνῶν ἐν ἀπορίᾳ ).

Luc 21:26. alors les hommes se résigneront à la peur et à l'attente de ce qui va tomber sur l'univers, parce que les puissances du ciel seront également ébranlées,

« renoncer à la peur ». À mesure que l’imagerie se renforce, nous ne voyons pas ici une simple impuissance, mais l’abandon pur et simple du dernier souffle des hommes. D’où la traduction plus précise : « ils mourront de peur » (ἀποψυχόντων ἀνθρώπων ἀπὸ φόβου).

« les puissances du ciel seront ébranlées ». Ce sera la cause de l'agitation extraordinaire de la mer et d'autres troubles dans le monde.

Luc 21:27. et alors ils verront le Fils de l’homme venir sur les nuées avec puissance et une grande gloire.

Luc 21:28. Et quand ces choses commenceront à arriver, alors levez-vous et relevez la tête, car votre délivrance approche.

« votre délivrance » équivaut à « votre vengeance sur les élus » (Luc 18 : 7). Le jugement des méchants et la glorification de ceux qui souffrent pour le nom du Christ commenceront.

Luc 21:29. Et il leur raconta une parabole : regardez le figuier et tous les arbres :

De même que le figuier, lorsque ses feuilles fleurissent, indique l'arrivée de l'été, de même l'apparition de ces signes et la transformation de l'univers sont le signe que « l'été » arrive, c'est-à-dire que le royaume de Dieu, qui vient aux justes comme été après hiver et tempête. En même temps, pour les pécheurs viennent l’hiver et la tempête. Car ils considèrent que le siècle présent est l’été, et que le siècle à venir est pour eux une tempête. (Bienheureux Théophylacte).

Luc 21 :30. quand ils conduisent déjà, et que vous voyez cela, vous savez vous-même que c'est presque l'été.

Luc 21 :31. C’est pourquoi, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.

Luc 21 :32. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera pas tant que toutes ces choses ne seront pas accomplies.

Luc 21:33. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas.

Luc 21:34. Prenez donc garde à vous-mêmes, de peur que vos coeurs ne se tourmentent à cause des excès de table, de l'ivresse et des soucis de la vie, et que ce jour ne vous surprenne soudainement ;

Le caractère d'avertissement à la fin de ce discours est visible à la fois chez Matthieu et Marc, mais chez Marc et Matthieu l'exhortation est beaucoup plus simple et plus courte (cf. Marc 13:33 et suivants ; Matthieu 24:42).

« trop manger » – plus précisément : « gueule de bois » résultant de l'ivresse de la nuit dernière (κραιπάλῃ), par opposition à l'ivresse (μέθῃ).

« ce jour-là », c'est-à-dire le jour de la Seconde Venue et du jugement.

"pour te rattraper". Cette journée est personnifiée par le fait d'attraper les gens à l'improviste.

Luc 21:35. car il viendra comme un piège sur tous les habitants de toute la face de la terre ;

Ce jour viendra soudainement, et comme ce sera un jour de récompense pour tous les serviteurs fidèles, ce sera un jour de châtiment pour tous ceux qui ne répondent pas à leur appel et ne sont pas préparés pour le grand jour.

« comme un piège » (παγὶς) – le filet que les chasseurs jettent sur les animaux ou les oiseaux (cf. Is. 24 : 17).

Luc 21:36. veillez donc à tout moment et priez, afin que vous puissiez échapper à tout ce qui est à venir et vous tenir devant le Fils de l'homme.

"à tout moment". Cette expression est plus proprement liée au mot « prier » (δεόμενοι), car le Seigneur a aussi parlé plus haut de prière constante (Luc 18 : 1-7).

« afin que vous puissiez » est le but et avec lui le contenu de la prière. Selon les meilleurs codex, on lit ici : avoir le pouvoir, pouvoir (κατισχύσατε, et non καταξιωθῆτε).

« évité tout cela », c'est-à-dire traverser en toute sécurité tous les dangers qui vous arriveront et vous sauver la vie, c'est-à-dire avoir évité tout cela. leur position d'élus de Dieu (cf. verset 19 et Luc 18 : 7).

« se relever par le Fils de l'homme » (cf. Marc 13, 27). Les élus seront placés (σταθῆναι) devant le Christ par les anges et formeront une suite choisie autour de Lui (cf. 1 Thess. 4:17). Il ne s’agit pas de juger ceux que Dieu a choisis.

Luc 21:37. Le jour, il enseignait dans le temple, et lorsqu'il sortait, il passait la nuit sur le mont des Oliviers.

Voici un aperçu de l'activité du Christ durant la dernière période de sa vie. Pendant le jour, le Seigneur continue de parler dans le temple comme un enseignant, sans craindre les ennemis, mais la nuit, il se retire sur le Mont des Oliviers (cf. Marc 11, 19).

Luc 21:38. Et tout le peuple venait vers lui dans le temple pour l'écouter.

Source en russe : Bible explicative, ou Commentaires sur tous les livres des Saintes Écritures de l'Ancien et du Nouveau Testament : En 7 volumes / Ed. prof. AP Lopukhine. – Éd. 4ème. – Moscou : Dar, 2009, 1232 p.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -