15 C
Bruxelles
Mercredi 29 mai 2024
Droits de l'hommeLes dirigeants de l'ONU appellent à davantage d'actions pour mettre fin au racisme et à la discrimination

Les dirigeants de l'ONU appellent à davantage d'actions pour mettre fin au racisme et à la discrimination

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Nouvelles des Nations Unies
Nouvelles des Nations Unieshttps://www.un.org
United Nations News - Articles créés par les services de presse des Nations Unies.

Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres a célébré les réalisations et les contributions des personnes d'ascendance africaine du monde entier, tout en s'adressant au forum par message vidéo, mais a également reconnu la discrimination raciale et les inégalités existantes auxquelles les Noirs continuent de faire face. 

He a affirmé Valérie Plante. la création de l’Instance permanente témoigne de la détermination de la communauté internationale à remédier à ces injustices. Néanmoins, il doit être soutenu par des changements significatifs pour les personnes d’ascendance africaine dans le monde.

"À présent nous devons tirer parti de cette dynamique pour susciter des changements significatifs – en veillant à ce que les personnes d’ascendance africaine jouissent de la pleine et égale réalisation de leurs droits humains ; en intensifiant les efforts pour éliminer le racisme et la discrimination – y compris par le biais de réparations; et en prenant des mesures en faveur de la pleine inclusion des personnes d’ascendance africaine dans la société en tant que citoyens égaux », a déclaré M. Guterres. 

« Un formidable pouvoir rassembleur »

Haut-Commissaire adjoint aux droits de l'homme, Nada Al-Nashif a félicité le forum pour son « formidable pouvoir rassembleur » en se réunissant pour une troisième session de haut niveau moins de deux ans après être devenu opérationnel.

Elle a salué les 70 événements parallèles prévus par le forum, axés sur la justice climatique, l'éducation, la santé et bien plus encore pour les personnes d'ascendance africaine, affirmant que cela témoigne d'un « effort remarquable, amplifier la portée et l’impact de notre engagement collectif. »

Mme Al-Nashif a exhorté les États membres à participer aux discussions et à donner suite aux recommandations qui en découlent. 

« Ce n’est qu’alors que nous pourrons garantir que tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels des personnes d’ascendance africaine peut être pleinement réalisé sans discrimination ni préjugé », a-t-elle déclaré.

La décennie devrait se prolonger

Mme Al-Nashif a déclaré que Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, soutient le prolongation de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine – une période proclamée par l’Assemblée générale en 2015 pour se concentrer sur la reconnaissance, la justice et le développement. 

Au cours de l'Instance permanente, la conversation sera centrée sur les limites des réalisations et les attentes de la deuxième décennie internationale demandée. 

« Nous attendons avec impatience les résultats des discussions de cette session ; et nous suivrons les discussions intergouvernementales relatives à la Décennie internationale tout au long de cette année », a déclaré Mme Al-Nashif.

Tous les rapports de l'Instance permanente seront présentés à la 57ème session de l'ONU Droits de l'Homme du Conseil en septembre, ainsi que la nouvelle session de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui commence ce mois-là.

Un combat pour le changement

La Haut-Commissaire adjointe a déclaré que son bureau continue de chercher des moyens de garantir «la participation significative, inclusive et sûre des personnes d'ascendance africaine à la vie publique est essentielle dans la lutte contre le racisme systémique. »

Lien Source

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -