18.3 C
Bruxelles
Vendredi, Juin 14, 2024
InstitutionsUnited NationsL'ONU et ses partenaires lancent un appel de financement urgent pour le Yémen

L'ONU et ses partenaires lancent un appel de financement urgent pour le Yémen

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Nouvelles des Nations Unies
Nouvelles des Nations Unieshttps://www.un.org
United Nations News - Articles créés par les services de presse des Nations Unies.

Neuf années de guerre ont laissé plus de la moitié de la population – 18.2 millions de personnes, principalement des femmes et des enfants – dans le besoin de services d'assistance et de protection.

La réponse humanitaire au Yémen est parmi les plus importantes au monde, mais un plan de 2.7 milliards de dollars pour le pays n'a reçu à ce jour que 435 millions de dollars.

L'aide vitale en danger 

« Le sous-financement pose un défi à la continuité des programmes humanitaires, entraînant des retards, des réductions et des suspensions de l’assistance vitale programmes », ont déclaré les partenaires. 

Quelque 190 organisations humanitaires ont émis le déclaration à la veille d'une grande conférence sur le Yémen, connue sous le nom de Sixième réunion des hauts fonctionnaires, qui se tiendra à Bruxelles, qui, selon eux, sera « un moment critique pour galvaniser le soutien et l'action collective pour faire face à la détérioration de la crise ».

Les forces gouvernementales yéménites, soutenues par une coalition dirigée par l'Arabie Saoudite, combattent depuis 2014 les rebelles Houthis qui contrôlent une grande partie du pays. La guerre à Gaza a encore aggravé la situation, les Houthis ayant attaqué des navires dans la mer Rouge, affectant ainsi la situation. commerce maritime mondial.

"A la croisée des chemins" 

« Aujourd'hui, le Yémen se trouve à la croisée des chemins », ont déclaré les partenaires. Ils ont noté que les conditions humanitaires se sont légèrement améliorées suite à la trêve négociée par l'ONU en avril 2022 et sa continuation de facto, leur permettant d’évoluer vers des programmes de renforcement de la résilience, promouvant des solutions durables en répondant aux facteurs déterminants des besoins.

« Toutefois, nous ne pouvons ignorer les besoins humanitaires importants qui subsistent et qui ne peut être résolu sans un financement adéquat pour répondre», Ont-ils ajouté.

Les besoins humanitaires continuent d’être alimentés par le déclin économique, la détérioration des services publics et des infrastructures, les déplacements et les catastrophes liées au climat.

L’inaction serait « catastrophique » 

Parmi les autres menaces figurent l’insécurité alimentaire croissante, qui risque d’augmenter les taux de malnutrition, en particulier chez les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées et les enfants, ainsi que la propagation du choléra pendant la saison des pluies en cours. 

« Les violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme se poursuivent, et la présence de restes explosifs de guerre entraîne des morts, des blessés et des déplacements, restreint l'accès aux terres agricoles et à la réinstallation et entrave les efforts de reconstruction et de développement après le conflit », ont-ils ajouté.

Les partenaires ont souligné leur engagement à continuer d'améliorer la qualité de l'aide humanitaire et d'en maximiser l'impact. et élargir la collaboration et promouvoir davantage de leadership yéménite dans la réponse. 

« Toutefois, pour y parvenir, le soutien continu des partenaires humanitaires est nécessaire », ont-ils déclaré, avertissant que « l'inaction aurait des conséquences catastrophiques sur la vie des femmes, des enfants et des hommes yéménites ». 

Lien Source

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -