12 C
Bruxelles
Jeudi, mai 23, 2024
EuropeEspagne : la BEI accorde 50 millions d'euros à la Navarre pour renforcer sa réponse sanitaire...

Espagne : la BEI apporte 50 millions d'euros à la Navarre pour renforcer sa réponse sanitaire au COVID-19

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

© Unsplash

La Banque européenne d'investissement (BEI) accorde 50 millions d'euros à la Communauté autonome de Navarre pour renforcer sa capacité à répondre à la crise sanitaire du COVID-19. Le financement bancaire de l'UE permettra à la région espagnole d'adapter ses infrastructures de soins de santé pour faire face aux coûts supplémentaires générés par la pandémie.

La BEI octroie ces fonds dans le cadre d'un programme spécifique qu'elle a approuvé pour soutenir les investissements dans le secteur de la santé Espagne et Portugal. L'objectif de ce programme de 750 millions d'euros est de contribuer au renforcement des infrastructures de santé et de soutenir les investissements dans la recherche et le développement (R&D) du secteur de la santé dans les deux pays. Ce financement fait également partie du des mesures extraordinaires la BEI a pris d'accélérer ses processus et d'assouplir ses politiques internes afin, entre autres, de déployer son soutien le plus rapidement possible et de financer des dépenses qu'elle ne couvrirait normalement pas, comme les frais de fonctionnement des entreprises et les dépenses extraordinaires des pouvoirs publics.

Dans le cadre de cet accord, la Communauté autonome de Navarre aura accès aux ressources à moyen et long terme dont elle a besoin pour faire face à la pandémie. Les fonds de la BEI (mis à disposition à des conditions avantageuses) lui permettront de financer les dépenses de fonctionnement exceptionnelles engendrées par la crise. Cela couvre l'achat de fournitures médicales, y compris les équipements de santé et les unités mobiles ; l'utilisation des installations hospitalières et hôtelières; et les frais supplémentaires de personnel de santé.

Le financement de la BEI contribuera également à créer des emplois en temps de crise, la Communauté autonome de Navarre estimant qu'elle devra employer au moins 375 personnes supplémentaires (personnel médical et administratif) pendant la phase de mise en œuvre.

Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, qui est responsable de la Opérations de la banque de l'UE en Espagne, fait le commentaire suivant sur cet accord : « La crise du COVID-19 a mis à rude épreuve les établissements de santé en Espagne. À la BEI, nous prenons des mesures spécifiques pour atténuer cette pression en fournissant des fonds pour adapter les infrastructures de santé et financer les coûts extraordinaires causés par la pandémie. Nous sommes heureux de franchir une nouvelle étape dans cette direction en soutenant les efforts sanitaires de la Communauté autonome de Navarre dans cette crise. En tant que banque de l'UE, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider l'Europe à faire face à la pandémie et à stimuler la reprise économique.»

Au nom du gouvernement de Navarre, Ministre de l'Economie et des Finances Elma Saiz mis en évidence: « L'importance de pouvoir conclure un accord comme celui-ci pour une réponse plus sûre à certaines des conséquences de la pandémie de COVID-19. Un accord qui comporte également un taux d'intérêt avantageux.

Réponse de la BEI à la COVID-19

Le Groupe BEI joue un rôle clé dans la lutte directe contre le COVID-19 en soutenant les efforts de l'UE pour enrayer la propagation de la pandémie, trouver un remède à la maladie et développer un vaccin. À cette fin, la banque de l'UE donne la priorité à tous les investissements liés au secteur de la santé et aux programmes de recherche et développement axés sur cet objectif. L'accord signé aujourd'hui avec la Communauté autonome de Navarre est un exemple de ce soutien. L'opération a été approuvée selon une procédure accélérée mise en place par la BEI pour cette situation d'urgence, qui garantira que les fonds puissent parvenir en Navarre dans les meilleurs délais.

Le portefeuille actuel de projets de la BEI pour soutenir à la fois les infrastructures de santé critiques et les investissements dans la recherche et le développement dans le secteur de la santé de l'UE s'élève à environ 6 milliards d'euros. La BEI et l'Organisation mondiale de la santé ont également signé récemment un accord pour conduire la coopération entre les deux institutions et travailler ensemble pour renforcer les systèmes de santé dans les pays les plus vulnérables à la pandémie.

Pour lutter contre l'impact économique de cette crise en Europe, et conformément à la recommandation de l'Eurogroupe du 9 avril, le Conseil d'administration de la BEI a marqué son soutien à la création d'un Fonds européen de garantie de 25 milliards d'euros pour le COVID-19 le 16 avril. Le fonds permettra de mobiliser jusqu'à 200 milliards d'euros de financements supplémentaires, en mettant l'accent sur les petites et moyennes entreprises (PME).

Parallèlement, le Groupe BEI réoriente ses opérations pour répondre aux besoins de financement créés par le COVID-19 et offrir une assistance immédiate aux entreprises européennes. En mars, le Le Groupe BEI a annoncé un train de mesures avec cet objectif en tête. Dans le cadre de cet ensemble de réponses initiales, le Fonds européen d'investissement (EIF - la filiale du Groupe BEI spécialisée dans le soutien aux PME) offre des garanties spécifiques soutenues par l'UE aux intermédiaires financiers qui permettront de mobiliser jusqu'à 8 milliards d'euros de financements. De son côté, la BEI adapte également ses instruments de financement existants partagés avec la Commission européenne pour mobiliser jusqu'à 20 milliards d'euros de financements supplémentaires pour les PME et ETI européennes.

Informations plus détaillées sur le soutien offert par la BEI et le FEI

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -