7.8 C
Bruxelles
Tuesday, Octobre 4, 2022

Petit guide des monastères athoniens

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Plus de l'auteur

Pour aider ceux qui souhaitent faire un pèlerinage à la Montagne Sainte

Ces dernières années, de plus en plus de chrétiens orthodoxes souhaitent effectuer un pèlerinage dans divers lieux saints à travers le monde. Pour aider ceux qui souhaitent faire leur pèlerinage, ainsi que pour répondre aux questions de nos lecteurs liées à de tels voyages, l'équipe des « Portes » étoffera sa rubrique « Pèlerinage » avec des guides pratiques et du matériel pour les destinations populaires de la soi-disant « tourisme de pèlerinage ». Sans aucun doute, parmi les lieux de culte les plus préférés se trouve le Mont Athos – Athos.

C'est le nom d'une communauté de 20 monastères (17 grecs et 3 slaves) et de petites colonies monastiques, habitant le bras oriental de la péninsule de Halkidiki, portant le nom géographique Athos depuis l'Antiquité. Sa longueur est d'env. 60 km, et la largeur – de 6 à 12 km. Le territoire est divisé de manière inégale entre les 20 monastères patriarcaux et impériaux, qui comprennent une vingtaine d'autres ermitages et des centaines de cellules (maisons monastiques séparées dans lesquelles vivent de 20 à plusieurs moines). Les sketchs sont appelés soit des complexes monastiques, parfois aussi grands que les plus grands monastères bulgares, mais sans statut indépendant, soit des implantations de plusieurs à plusieurs dizaines de cellules (maisons au sens ci-dessus).

La « république » monastique athénienne est sous l'omophorus (c'est-à-dire l'autorité suprême) du Patriarcat œcuménique. St. Mountain a une indépendance administrative complète de Constantinople, mais canoniquement le patriarche œcuménique a la supervision de la vie spirituelle. Le patriarcat y a également l'un de ses propres évêques - l'évêque Chrysostome de Rhodes, ancien recteur du séminaire Athos. Cependant, il n'a pas d'autorité ecclésiastique-administrative, mais ne peut ordonner des hiérodiacres et des hiéromoines que par décision d'un monastère donné. Son adresse de contact est : Megisti Laura, 63086, Karyes, Mont Athos.

Le mont Athos faisant partie du territoire de la République de Grèce, l'État y a également son représentant avec le statut de gouverneur régional, qui a son siège dans le centre administratif d'Ato - Kareia. L'organe suprême du gouvernement du mont Athos est le Saint Kinotis (communauté), qui se compose de représentants ( antiprosopi ) des vingt monastères du mont Athos. Chaque monastère élit annuellement son représentant et le mandat du kinotis commence à partir du nouvel an (14 janvier nouveau style).

Le pouvoir exécutif d'Aton est exercé par l'Epistasia sacrée (lit. "direction", "supervision"), dont la composition change également chaque année, mais le mandat commence le 1er juin (14 après JC). Depuis 1972, le monastère d'Esphygmen n'a pas participé aux événements généraux et n'a pas envoyé son représentant aux organes directeurs généraux (Holy Kinotis et Holy Epistasia), et n'a pas permis l'exécution des décisions du Kinotis en relation avec le monastère. Par conséquent, il y a quelques années, une nouvelle confrérie a été créée, fidèle à Saint-Gora, mais elle n'a pas pu entrer dans le monastère et vit maintenant dans un autre endroit près de Kareia.

Les monastères de St. Gora sont divisés en cinq groupes, dont chacun comprend quatre monastères. Les groupes sont organisés comme suit :

Premier groupe : Grande Laure, Dochiar, Xénophon, Sphygmenus.

Deuxième groupe : Vatoped, Kutlumush, Caracal, Stavronikita.

Troisième groupe : Iver, Pantocrator, Philoteus, Simonopetra.

Quatrième groupe : Hilendar, Xiropotam, St. Pavel, Grigoriat.

Cinquième groupe : Dionysiatus, Zograph, St. Panteleimon, Constamonite.

Chaque année, l'un des cinq groupes forme une bougie. epistasia, le représentant du premier monastère de chaque groupe étant le président de l'epistasia.

Liste courte des monastères (classés par ancienneté):

1. La Grande Laure. Le monastère a été fondé en 963. Il célèbre sa fête le 5/18 (le deuxième chiffre ici et ci-dessous est à l'ancienne – br) juillet le jour de la Saint Athanase d'Athènes. L'abbé est Archimandrite Prodrome. Tél. +30 23770 23761. Télécopie : +30 23770 23013.

2. Vatopé. Le monastère a été fondé en 972. Sa fête est le 25 mars/7 avril, Annonciation. L'abbé est l'archimandrite Ephrem. Tél. +30 23770 41488. Télécopie +30 23770 41462.

3. Ruban. Fondée en 972. La fête du monastère est le 15/28 août, jour de l'Assomption. L'abbé est l'archimandrite Nathanaël. Tél. +30 23770 23643. Télécopie +30 23770 23248.

4. Hillendar. Fondé en 1197. La fête du monastère est le 21 novembre/4 décembre, jour de la Présentation de la Vierge. L'abbé est l'archimandrite Méthode. Tél. +30 23770 23797, 23760. Télécopie : +30 23770 23494.

5. Dionysiatus. Fondé en 1375. La fête du monastère est le 24 juin/7 juillet, jour de la Nativité de Saint Jean le Précurseur. L'archimandrite Pierre est l'abbé. Tél. +30 23770 23687. Télécopie +30 23770 23686.

6. Kutlumush. Fondée à la fin du XIIIe siècle. La fête du monastère est le 13/6 août, jour de la Transfiguration. L'abbé est l'archimandrite Christodul. Tél. +19 30 23770. Télécopie : +23226 30 23770.

7. Pantocrator. Fondée en 1363. La fête du monastère est le 6/19 août, jour de la Transfiguration. L'abbé est l'archimandrite Gabriel. Tél. +30 23770 23253. Télécopie +30 23770 23685.

8. Xyropotamus. Fondée au 10ème siècle. La fête du monastère est le 9/22 mars, jour de la Saint-Quarante Martyrs Sévastiens, ainsi que le 14/27 septembre, jour de l'Exaltation de la Sainte Croix de Dieu (Krastovden). L'abbé du monastère est l'archimandrite Joseph. Tél. +30 23770 23251. Télécopie +30 23770 23733.

9. Peintre. Fondée au 10ème siècle (avant 980). La fête du monastère est le 6 mai, jour de la Saint-Georges le Victorieux. L'abbé du monastère est l'archimandrite Amvrosius. Tél. +30 23770 23604. Télécopie +30 23770 23247.

10. Dochiar. Elle a été fondée au 10ème siècle. La fête du monastère est le 8/21 novembre, le jour de la Saint-Archange Michel, ainsi que le 1/14 octobre, en l'honneur de l'icône de Sainte Mère de Dieu Bientôt obéissante. L'abbé est l'archimandrite Grégoire. Tél. +30 23770 23245.

11. Caracal. Elle a été fondée à la fin du 10ème siècle. La fête du monastère est le 29 juin/12 juillet, jour des saints apôtres Pierre et Paul. L'abbé du monastère est l'archimandrite Filotei. Tél. +30 23770 23225. Télécopie : +30 23770 23746.

12. Philothée. Fondé en 990. La fête du monastère est le 25 mars/7 avril, jour de l'Annonciation, et le 24 août/6 septembre, jour de Saint Cosme d'Aetoli. L'abbé est l'archimandrite Nicodème. Tél. +30 23770 23256. Télécopie : +30 23770 23674.

13. Simonopetra. Fondé en 1257. La fête du monastère est le 25 décembre/7 janvier, jour de la Nativité du Christ, et le 22 juillet/4 août, jour de Sainte Marie-Madeleine. L'abbé est l'archimandrite Eliseus. Tél. +30 23770 23254. Télécopie : +30 23770 23707.

14. Saint-Pavel. Fondée au 10ème siècle. La fête du monastère est le 2/15 février, jour de l'Épiphanie, et le 28 juillet/10 août, jour de saint Paul de Xiropotamski. L'abbé est l'archimandrite Parthenius. Tél. +30 23770 23250, 23609. Télécopie : +30 23770 23355.

15. Stavronikita. Il a été fondé en 1541. La fête du monastère est le 6/19 décembre, jour de la Saint-Nicolas le Merveilleux. L'abbé du monastère est l'archimandrite Tikhon. Téléphone et fax +30 23770 23255.

16. Xénophon. Fondée au XIe siècle. La fête du monastère est le 11 mai, jour de la Saint-Georges le Victorieux. L'abbé du monastère est l'archimandrite Alexis. Tél. +6 30 23770. Télécopie +23249 30 23770.

17. Grégoriat. Fondée en 1345. La fête du monastère est le 6/19 décembre, jour de la Saint-Nicolas le Merveilleux. L'abbé du monastère est l'archimandrite Georgi. Tél. +30 23770 23218, 23669, 23670. Télécopie +30 23770 23671.

18. Sphygmenus. Elle a été fondée au XIe siècle. La fête du monastère est le jour de l'Ascension du Seigneur. Tél. +11 30 23770. L'ancienne confrérie monastique ne mentionne pas le nom du patriarche œcuménique et n'a pas de communion canonique avec les autres monastères de St. Forest. La nouvelle confrérie, qui n'est pas encore entrée au monastère, a un archabbé. Chrysostome et téléphone +23796 30 23770. Fax + 23229 30 23770.

 19. Saint-Panteleimon. Fondée au début du 10ème siècle. La fête du monastère est le 27 juillet/9 août, jour de la Saint-Panteleimon. L'abbé du monastère est l'archimandrite Jérémie. Tél. +30 23770 23252.

20. Constantamonite. Elle a été fondée au XIe siècle. La fête du monastère est le 11 décembre/27 janvier, jour du saint premier martyr et archidiacre Etienne. L'abbé du monastère est l'archimandrite Agathon. Tél. +9 30 23770.

Tous les monastères de St. Forests sont communaux (c'est la forme habituelle de coexistence monastique aujourd'hui ; l'autre est l'idioritmena, allumé. "à leur propre rythme", dans lequel les moines vivent dans un monastère, ont un service de culte commun, mais n'ont pas de table commune, c'est-à-dire qu'ils ne mangent pas ensemble ; ils n'ont pas d'abbé, mais un conseil des anciens-épitropes – br). À l'heure actuelle, St. Gora compte environ 1,500 XNUMX moines, y compris les violoncellistes (keliots - du grec) et les habitants des skites.

Si un haut ecclésiastique orthodoxe décide d'aller en pèlerinage à H. Mountain, il est obligé à cet effet de recevoir une bénédiction du Patriarche œcuménique. Ceci est fait afin d'empêcher les ordinations non canoniques des clercs d'Aton. Tous les autres qui souhaitent visiter le mont Athos doivent obtenir un permis auprès du bureau de pèlerinage de Thessalonique, situé sur le boulevard Karamanlis, et respectivement à Ouranoupolis - le port d'où vous entrez (uniquement par voie d'eau !) Athos. Les numéros de téléphone du bureau sont : +30 2310 833733, 861611. Vous pouvez vous y rendre en bus 38, 173, 546. Étant donné que les règles de délivrance d'un permis pour entrer dans Athos changent fréquemment, il est bon pour les personnes intéressées d'appeler le bureau d'abord et demandez ce qui est exactement nécessaire pour le permis. Ces dernières années, il est devenu plus courant pour les pèlerins d'appeler le bureau d'Ouranoupolis, d'y faire des demandes de permis et de les recevoir immédiatement avant d'entrer dans le mont Athos. Cela évite d'aller à Thessalonique, qui nécessite 1 jour supplémentaire. À Ouranoupolis, le bureau dispose de téléphones +30 2310 252575 et 252578, fax +30 2310 222424.

De même, avant d'aller à Saint-C'est une bonne idée d'appeler l'un des monastères et de convenir avec le responsable des pèlerins de vous recevoir. Ceci est particulièrement recommandé dans la période autour de la Nativité du Christ et de Pâques, lorsque de nombreuses personnes se rendent à St. Une forêt de pèlerinage. Ce contrat est nécessaire car il n'y a pas toujours assez de places dans les monastères pour l'hébergement des hôtes.

Le permis ou le soi-disant "diamonitirio" coûte 25 euros. Il donne le droit de rester sur Athos pendant quatre jours. Si nécessaire, le diamonitirio peut être poursuivi en Kareia. Parfois, ce document peut vous être demandé dans un monastère, bien que cela soit rare. Il est bon de savoir que si le permis n'est pas retiré le jour où on vous a dit de le retirer, il ne vous sera pas délivré. Ce document est exigé lors de l'embarquement sur le bateau qui transporte les pèlerins vers les docks du monastère (quais), appelés « arsana ». Le navire s'arrête au quai de Hilendar, Zograf, Dohiar, Konstamonit, St. Panteleimon et atteint Daphne, le port principal de St. Forest. De là, un bus vous conduira à Kareia. Tous les monastères sont accessibles depuis Kareia. Souvent, les voitures de certains monastères attendent ici. Les prix des transports varient et dépendent du nombre de passagers, mais au départ ces transports intérieurs sont trop chers.

Ceux qui souhaitent continuer leur voyage par la mer peuvent prendre un bateau de Daphni aux monastères de Simonopetra, Grigoriat, Dionysiat, St. Paul et l'ermite St. Ana. Si le temps est calme et beau, le bateau vous conduira à l'ermitage de Kavsokalit. Cependant, si la mer n'est pas complètement calme, son dernier arrêt sera l'ermitage de Sainte-Ana.

Sur St. Gora, en plus des monastères, des cellules et des ermitages, vous pouvez également voir l'école théologique, la soi-disant "Atonada", qui a été fondée par Evgeniy Voulgaris en 1749. L'école depuis 1953 est située à Kareia.

Les monastères athoniens ont plusieurs cours en dehors des limites du mont Athos. Le plus célèbre d'entre eux est le monastère des femmes d'Ormilia, qui est la cour de Simonopetra. Il y a environ 100 religieuses à Ormilia. L'abbesse du monastère est la religieuse Nicodima. Le téléphone de contact est : +30 23710 41278 et l'adresse est : 63071, Ormylia Chalkidikis

- Publicité -
- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles