14.8 C
Bruxelles
Vendredi, mai 24, 2024
Le choix des éditeursLes banques multilatérales de développement approfondissent leur collaboration pour fonctionner en tant que système

Les banques multilatérales de développement approfondissent leur collaboration pour fonctionner en tant que système

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://europeantimes.news
The European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Les dirigeants de 10 banques multilatérales de développement (BMD) ont annoncé aujourd'hui des mesures conjointes pour travailler plus efficacement en tant que système et accroître l'impact et l'ampleur de leur travail pour relever les défis urgents du développement.

Dans un Remarque sur le point de vue, les dirigeants ont présenté les principaux résultats attendus d'une action conjointe et coordonnée en 2024 et au-delà, en s'appuyant sur les progrès réalisés depuis leur réunion de Marrakech. déclaration en 2023, alors que leurs institutions s’efforcent d’accélérer les progrès vers le Objectifs de développement durable (ODD) et pour mieux aider les clients à relever les défis régionaux et mondiaux.

Publiées à l'issue d'une retraite organisée par la Banque interaméricaine de développement (BID), qui assure la présidence tournante du Groupe des dirigeants des BMD, les actions représentent une collaboration renforcée entre les BMD. La note constituera également une contribution précieuse à la prochaine feuille de route du G20 visant à faire évoluer les BMD vers un système « meilleur, plus grand et plus efficace » et dans d’autres forums.

Les dirigeants des BMD se sont engagés à fournir des résultats concrets et réalisables dans cinq domaines critiques.:  

1.     Augmenter la capacité de financement des BMD. Les BMD s’attendent à générer une marge de crédit supplémentaire de l’ordre de 300 à 400 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie, avec le soutien des actionnaires et des partenaires. Les actions comprennent : 

  • Offrir un ensemble diversifié d'instruments financiers innovants aux actionnaires, aux partenaires de développement et aux marchés de capitaux, y compris des instruments hybrides de capital et de transfert de risques, et promouvoir l'acheminement des droits de tirage spéciaux (DTS) du FMI par l'intermédiaire des BMD.  
  • Fournir plus de clarté sur le capital sujet à appel, ce qui aiderait les agences de notation à mieux évaluer la valeur du capital sujet à appel.  
  • Continuer à mettre en œuvre les recommandations de l’examen du Cadre d’adéquation des fonds propres (CAF) du G20 et à rendre compte des réformes connexes.  

2.     Stimuler l’action commune contre le changement climatique. Les BMD renforcent leur engagement commun en faveur du climat. Les actions comprennent :  

3.     Renforcer la collaboration et le cofinancement au niveau national. Les BMD participent à des discussions et soutiennent des plateformes appartenant ou dirigées par les pays afin de faciliter la collaboration des pays avec les banques. Les actions comprennent :   

  • Évaluer les propositions relatives aux plateformes dirigées et détenues par les pays, en vue d'une compréhension commune et des prochaines étapes, y compris pour certaines BMD de mettre en œuvre des plateformes.
  • Continuer à harmoniser les pratiques de passation des marchés, notamment en s'appuyant sur les politiques de passation des marchés de chacun pour réduire les coûts de transaction et accroître l'efficacité et la durabilité.   
  • Accélérer le cofinancement des projets du secteur public grâce au nouveau programme Portail de cofinancement collaboratif

4.     Catalyser la mobilisation du secteur privé. Les BMD se sont engagées à accroître le financement du secteur privé pour les objectifs de développement, notamment en recherchant des approches et des instruments financiers innovants. Les actions comprennent :  

  • Augmenter les prêts en monnaie locale et les solutions de couverture de change pour stimuler l’investissement privé. Les BMD s’efforcent d’identifier des approches évolutives. 
  • Élargir le type et la ventilation des statistiques publiées par les BMD et les institutions de financement du développement (IFD) la base de données mondiale sur les risques des marchés émergents (GEMs) Consortium, aidant les investisseurs à mieux évaluer les risques et les opportunités d’investissement. 

5.     Améliorer l’efficacité et l’impact du développement. Les BMD ont convenu de mettre davantage l’accent sur l’impact de leur travail. Les actions comprennent :  

  • Accroître la collaboration sur les évaluations d’impact conjointes, notamment en partageant des approches de suivi et d’évaluation de l’impact, et en poursuivant des initiatives d’harmonisation lorsque cela est utile.  
  • Faire le point sur les indicateurs clés de performance (KPI) sur la nature et la biodiversité actuellement utilisés et explorer la faisabilité de l'alignement de certains indicateurs avant la COP30 en 2025.

Pour plus de détails, consultez le Remarque sur le point de vue.  

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -