14.8 C
Bruxelles
Sunday, Avril 14, 2024
ActualitéLes experts appellent à une nouvelle modélisation économique pour répondre à l’ambition de la transition énergétique

Les experts appellent à une nouvelle modélisation économique pour répondre à l’ambition de la transition énergétique

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://europeantimes.news
The European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.


L’ambition des décideurs politiques qui naviguent dans le transition d'énergie a dépassé pour la première fois la capacité de la modélisation économique, un affirme un nouveau document d’ouverture.

Énergie renouvelable issue des parcs éoliens.

Énergie renouvelable issue des parcs éoliens. Crédit image : Karsten Würth/Unsplash

Dans une publication de commentaires en vedette pour Nature Energy, des chercheurs – notamment de l’Institute for New Economic Thinking et de l’Oxford Smith School de l’Université d’Oxford – soulignent les défis auxquels sont confrontés les décideurs politiques travaillant avec la modélisation économique traditionnelle dans les secteurs public et industriel.

Le document appelle à passer d’une analyse coûts-avantages étroite et d’une modélisation basée sur l’équilibre économique à des modèles qui capturent la dynamique de la transition et représentent les idées politiques de manière très détaillée. Ces capacités sont nécessaires pour correspondre aux politiques que les gouvernements conçoivent et mettent actuellement en œuvre, comme l’ETS en Chine, les enchères éoliennes offshore au Royaume-Uni et l’Inflation Reduction Act aux États-Unis.

Auteur principal Dr Pete Barbrook-Johnson, associé de recherche principal à l'Institut pour une nouvelle pensée économique et au École Smith pour l'entreprise et l'environnement à Oxford, a déclaré que le débat politique mondial avait changé, entraînant avec lui un ensemble d'exigences différentes pour les modélisateurs économiques.

« Nous travaillons avec des partenaires en Chine, en Inde, au Brésil, au Royaume-Uni et en Europe pour explorer le type de soutien en matière de modélisation dont ils ont besoin pour comprendre la transition énergétique.

«Ce qu'ils nous disent, c'est qu'ils ont vraiment besoin de modèles qui leur permettent de saisir le détail des politiques afin de comprendre quels pourraient être leurs impacts et comment la transition énergétique pourrait se dérouler.» Nous développons ces capacités depuis quelques années, et cette cohorte de nouveaux modèles arrive désormais à maturité.

"Mais nous devons reconnaître qu'il nous faut un nouveau type de modélisation qui n'a pas été établi ni utilisé dans de nombreux endroits. Nous devons donc faire davantage pour nous développer et tirer les leçons des travaux prometteurs déjà existants." Dans cet article, nous explorons ce que nous devons faire, comme investir dans de nouvelles équipes, travailler avec des partenaires dans davantage de pays et collecter des données économiques plus détaillées pour correspondre aux détails des modèles", a déclaré le Dr Barbrook-Johnson.

Programme d'économie de la complexité INET Oxford Directeur et professeur Baillie Gifford de la Smith School de science des systèmes complexes à la École d'Oxford MartinDoyne Fermier, a déclaré qu'il existait un risque que les modélisateurs économiques traditionnels soient laissés pour compte par la transition énergétique.

« L'économie traditionnelle a échoué en nous fournissant, jusqu'à présent, de mauvais conseils. Nous essayons de remédier à cela en développant un tout nouveau style de modèles basés sur un ensemble différent de principes qui expliquent mieux les faits empiriques et peuvent mieux nous guider tout au long de la transition.

«Cet article présente une sorte de manifeste sur ce qui peut être fait, notamment en parlant des succès que nous avons remportés dans le projet EEIST, où nous avons donné des exemples de modèles qui, selon nous, font un travail nettement meilleur que d'autres.»

« Entre autres choses, nous avons montré que la transition énergétique va se produire beaucoup plus rapidement que ce que les gens pensent, car les coûts des énergies renouvelables vont baisser à un niveau inférieur à celui des combustibles fossiles sur une base purement économique. Nous avons besoin d’une nouvelle modélisation économique pour soutenir cela. Nous avons encore besoin d'un certain soutien gouvernemental pour les technologies telles que l'hydrogène vert, qui sont nécessaires au stockage", a déclaré le professeur Farmer.

La source: Université d'Oxford



Lien Source

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -