1.1 C
Bruxelles
Sunday, Décembre 4, 2022

Sommet européen des régions et des villes : à quoi s'attendre le jour 2

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Plus de l'auteur

La lutte contre l'antisémitisme est un combat pour l'Europe

La lutte contre l'antisémitisme est un combat pour l'Europe

Alors que l'antisémitisme augmente de manière inquiétante en Europe et au-delà, l'Union européenne commence à mettre en œuvre la toute première stratégie de l'UE de lutte contre l'antisémitisme
jeunesse - Charte européenne de la jeunesse et de la démocratie

Education et culture européennes : une communauté de bonnes pratiques

A une époque où la résilience de notre projet européen commun est mise à l'épreuve par plusieurs crises, la nécessité d'agir pour défendre et promouvoir nos valeurs européennes se fait plus pressante que jamais.

​​​​​​​ Le Sommet européen des régions et des villes se poursuit le 4 mars avec un autre programme chargé d'orateurs de haut niveau et de discussions de grande envergure sur les thèmes clés de la démocratie, de l'inclusion, de l'éducation et de la jeunesse. Le président français Emmanuel Macron est l'orateur principal de la journée, participant au débat en session plénière sur la construction de la Maison de la démocratie européenne aux côtés du président du CdR, Apostolos Tzitzikostas.

La journée débute par trois tables rondes parallèles autour de la question de la démocratie.

Lors de la première table ronde, Les pierres angulaires de la démocratie européenne, ancien président du Conseil européen Herman Van Rompuy se joindra à la discussion par liaison vidéo pour partager les conclusions du groupe de haut niveau du CdR sur la démocratie européenne. Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne et Guy Verhofstadt La députée européenne, co-présidente du bureau exécutif de la conférence sur l'avenir de l'Europe, participera également aux côtés de plusieurs membres du CdR. La discussion portera sur l'état d'avancement de la conférence sur l'avenir de l'Europe, qui doit se terminer en mai, et sur la question de savoir si elle réussira à donner aux citoyens européens une voix beaucoup plus forte dans le processus décisionnel de l'UE. Le rôle des autorités locales et régionales dans la promotion des valeurs démocratiques européennes sera également discuté.

La deuxième table ronde, Les nouvelles formes de démocratie représentative et participative au XXIe siècle, se penchera également sur la Conférence sur l'avenir de l'Europe, mais en mettant particulièrement l'accent sur la manière d'impliquer plus efficacement les citoyens et leurs représentants dans le processus démocratique plus large. Le CdR a organisé un certain nombre de panels de citoyens dans toute l'UE en association avec la Fondation Bertelsmann, et le président de la fondation, Ralph Heck, dirigera la discussion sur la manière de s'appuyer sur les meilleures pratiques déjà en place aux niveaux local et régional en termes de démocratie participative. Parmi les autres conférenciers clés figurent Antonio Tajani députée européenne, présidente de la commission des affaires constitutionnelles (AFCO) du Parlement européen, et Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam.

Juste avant la Journée internationale de la femme, le 8 mars, la troisième table ronde, La démocratie en action : les femmes dans la politique locale portera plus spécifiquement sur le rôle des femmes en politique. Les femmes restent sous-représentées à tous les niveaux de gouvernement et la politique équilibrée entre les sexes reste plus insaisissable que jamais dans la plupart des pays européens. La discussion de haut niveau avec certaines des plus importantes femmes décideurs de l'UE se concentrera sur les principaux obstacles auxquels les femmes sont confrontées dans la vie politique et sur les solutions possibles, en particulier aux niveaux local et régional. La discussion sera animée par Sandra Ceciarini, experte en politique européenne et participation de genre et ancienne directrice au Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE), et mettra en vedette entre autres Elisabeth Moreno, ministre française de l'Egalité femmes-hommes, de la Diversité et de l'Egalité des chances, Magali Altounian, Vice-Président de la Région-Sud de France, Eva Maydell député européen et Gillian Coughlan, maire du comté de Cork, Irlande.

Après les tables rondes, la troisième session plénière du Sommet 2022 se poursuivra sur le thème de la démocratie, avec le président français Emmanuel Macron mener le débat. Le débat sur Construire la Maison de la démocratie européenne présentera également des interventions de Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions, Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Vasco Alves Cordeiro, premier vice-président du Comité européen des régions, Christa Schweng, président du Comité économique et social européen, Dubravka Šuica, vice-président de la Commission européenne pour la démocratie et la démographie et Roberta Metsola, président du Parlement européen. La session plénière se terminera par l'adoption de la Manifeste des autorités régionales et locales pour la démocratie européenne, résumant les principaux résultats du sommet. 

Les discussions de l'après-midi se poursuivront sur la question plus large de la participation et de l'inclusion dans la démocratie européenne, avec un accent particulier sur la jeunesse et l'éducation. Deux tables rondes parallèles porteront sur Démocratie, éducation et culture à l'ère numérique et des tours Participation des jeunes au renouveau de la démocratie et à la promotion des valeurs européennes.

La première table ronde sera animée par Dr Jonnie Penn, universitaire de Harvard et de Cambridge et ancien Google Fellow, et présentera une intervention vidéo de Mariya Gabriel, Commissaire européen à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse. Les orateurs politiques comprennent Aleksandra Dulkiewicz, maire de Gdansk et Hédi Ramdane, Adjoint au Maire de la ville hôte du Sommet, Marseille, tandis que Capucine Tuffier, Policy Manager pour Meta Public, apportera la perspective du monde des médias sociaux. La discussion portera sur la manière dont les plateformes numériques peuvent soutenir la participation des jeunes à la vie démocratique, en particulier au niveau local, et si la numérisation améliore l'inclusion et contribue à accroître la participation des jeunes à la politique locale et régionale.

La deuxième table ronde porte également sur la question de la participation des jeunes à la démocratie. Les questions clés à discuter seront de savoir comment renforcer la participation des jeunes au niveau local et régional, qui est souvent un point de départ pour un activisme politique et civique plus général. Et le fait d'encourager davantage de jeunes à participer conduira-t-il à de nouvelles formes de démocratie participative au niveau local et régional et au-delà ? Le CdR gère un programme pour les jeunes élus politiques (YEPs) pour encourager et soutenir l'implication des jeunes dans la vie politique et démocratique, et la discussion mettra en vedette un certain nombre de YEPs ainsi que des interventions clés de Evelyn Regner, vice-président du Parlement européen et Jean Rotter, Président de la Région Grand-Est.

La session plénière finale du Sommet reliera les deux thèmes de la journée en mettant l'accent sur L'avenir de la démocratie européenne : engagement des jeunes et valeurs européennes. Les commentaires des tables rondes des jeunes seront discutés avec Silja Markkula, Président du Forum européen de la Jeunesse, avant que le Sommet ne soit clôturé par les co-organisateurs Apostolos Tzitzikostas, Président du Comité européen des régions​​ et ​Renaud Muselier, Président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles