10 C
Bruxelles
Monday, Octobre 3, 2022

Une délégation de l'USCIRF se rend au Nigeria pour évaluer les conditions de la liberté religieuse

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Plus de l'auteur

Washington, DC – Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale (EXCIRF) Le commissaire Frédérick A. Davie avec le personnel de l'USCIRF s'est rendu à Abuja, au Nigeria, du 4 au 11 juin pour rencontrer des responsables gouvernementaux nigérians et américains, des communautés religieuses, des représentants de la société civile et des défenseurs des droits de l'homme afin d'évaluer les conditions de liberté religieuse et de discuter des menaces auxquelles sont confrontés les Nigérians de diverses confessions et visions du monde.

« Le Nigéria abrite diverses communautés religieuses et de croyances, et nous avons eu la chance d'apprendre d'un éventail de points de vue sur l'état de la liberté religieuse dans le pays. Nos réunions ont mis en évidence la complexité des moteurs de la violence au Nigéria et l'intersection de la liberté religieuse et d'autres préoccupations en matière de sécurité et de droits de l'homme », a déclaré le commissaire de l'USCIRF, Davie. "L'USCIRF se réjouit d'intégrer les conclusions de cette visite dans nos recommandations de politique étrangère au président, au secrétaire d'État et au Congrès concernant la liberté religieuse au Nigeria".

Avant et pendant la visite de l'USCIRF, plusieurs incidents de violence touchant des chrétiens ou des musulmans ont eu lieu au Nigeria. Le 12 mai, une foule violente au Shehu Shagari College of Education, dans l'État à majorité musulmane de Kano, a lapidé un étudiant universitaire chrétien Déborah Samuel à mort et brûlé son corps parce qu'ils considéraient que les remarques qu'elle avait faites dans un fil WhatsApp insultaient l'islam. Le 22 mai, des acteurs violents dans le sud-est à majorité chrétienne ont tué une femme haoussa musulmane enceinte Harira Jubril et ses quatre enfants. Le 4 juin, une foule violente dans la capitale Abuja a battu, lapidé et brûlé un membre musulman des forces de défense locales Ahmad Usman à mort pour blasphème présumé. Le 5 juin, des assaillants armés ont attaqué des fidèles célébrant le dimanche de la Pentecôte dans une église catholique de que, État d'Ondo, tuant au moins 40 personnes.

« L'USCIRF condamne ces attaques et toutes les violences qui menacent la liberté religieuse au Nigeria. Ces incidents étaient vraiment horribles et ont démontré les défis auxquels sont confrontés les chrétiens et les musulmans au Nigeria », Le commissaire de l'USCIRF, Davie, a poursuivi. "Nos pensées vont aux familles et aux communautés touchées et nous implorons les autorités nigérianes de n'épargner aucune dépense pour traduire en justice les auteurs de ces actes odieux".

Depuis 2009, plus récemment dans son rapport annuel d'avril 2022, l'USCIRF a recommandé que le Département d'État américain désigner en tant que « pays particulièrement préoccupant » ou PCC, pour avoir commis et toléré des violations systématiques, continues et flagrantes de la liberté religieuse internationale. Les autorités locales ont emprisonné et poursuivi plusieurs Nigérians pour blasphème au cours des dernières années, tout en ne poursuivant que des accusations mineures contre des individus qui incitent à la violence contre ceux qui expriment des opinions religieuses opposées. Les responsables gouvernementaux continuent également de ne pas rendre justice aux victimes d'attaques contre des fidèles et des communautés religieuses. L'USCIRF a également répertorié ces violations dans d'autres rapports sur le Nigéria, notamment dans un Mise à jour du problème sur l'État de Kano, un épisode de la Pleins feux sur l'USCIRF podcast, et lors d'un entendre lieu en juin 2021.

###

La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) est une entité gouvernementale fédérale indépendante et bipartite créée par le Congrès américain pour surveiller, analyser et faire rapport sur la liberté religieuse à l'étranger. L'USCIRF fait des recommandations de politique étrangère au président, au secrétaire d'État et au Congrès dans le but de dissuader la persécution religieuse et de promouvoir la liberté de religion ou de conviction.

- Publicité -
- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles