12.8 C
Bruxelles
Saturday, Septembre 24, 2022

Nouveau stratagème de propagande pour incriminer les baha'is en Iran

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

BWNS
BWNS
BWNS rend compte des principaux développements et efforts de la communauté baha'ie mondiale

Plus de l'auteur

Royaume-Uni. Comment le journalisme à sensation obscurcit la vision de la réalité | BWNS

Royaume-Uni. Comment le journalisme à sensation obscurcit la vision de la réalité

0
Des journalistes expérimentés se sont entretenus avec le Bureau bahá'í des affaires publiques du Royaume-Uni pour explorer comment les reportages peuvent promouvoir la compréhension et le dialogue.
Lutter contre le discours de haine au carrefour de la technologie, du gouvernement et de la société civile | BWNS

Lutter contre le discours de haine au carrefour de la technologie, du gouvernement et de la société civile

0
Un forum BIC au sommet RightsCon a exploré la collaboration nécessaire entre le secteur technologique, le gouvernement et la société civile pour lutter contre le discours de haine en ligne
BIC New York : L'ONU appelle l'Iran à mettre fin à la discrimination religieuse | BWNS

BIC New York : l'ONU appelle l'Iran à mettre fin à la discrimination religieuse

0
L'Assemblée générale des Nations Unies appelle l'Iran à respecter les droits de l'homme pour tous ses citoyens, y compris les membres de la foi baha'ie.
Turquie : le maire d'Edirne célèbre le centenaire du décès d'Abdu'l-Baha | BWNS

Turquie : le maire d'Edirne célèbre le centenaire du décès d'Abdu'l-Baha

0
Le centenaire a été récemment célébré à Edirne, où Baha'u'llah, 'Abdu'l-Baha et un petit groupe de croyants ont vécu en exil pendant plus de quatre ans.

GENÈVE—19 août 2022—

La communauté internationale bahá'íe a reçu des nouvelles d'un nouveau stratagème de propagande choquant et scandaleux pour incriminer les bahá'ís en Iran par le biais d'une production vidéo mise en scène filmée dans un jardin d'enfants.

Le 31 juillet, le jour même où des agents des services de renseignement envahissaient les maisons baha'ies et arrêtaient des enseignants du préscolaire, des agents sont également entrés dans un jardin d'enfants d'une grande ville d'Iran et ont distribué des livres et des brochures baha'is à ses enseignants, dont aucun n'était baha'is. Les agents ont ensuite ordonné et forcé le personnel du jardin d'enfants à dire, devant la caméra, que les baha'is avaient apporté ces documents et les avaient distribués aux enseignants.

"Cet acte honteux de fraude et de faux-semblant, commis dans un jardin d'enfants, révèle une fois de plus les véritables motifs du gouvernement iranien de persécuter les baha'is uniquement pour leur foi", a déclaré Simin Fahandej, représentant du BIC auprès des Nations Unies à Genève. "Comme le gouvernement iranien n'a trouvé aucune preuve de leurs accusations ridicules contre les baha'is, ils ont maintenant recouru à la fabrication de preuves eux-mêmes, utilisant des matériaux baha'is pour accuser les baha'is de tenter d'influencer et de convertir les enfants musulmans au Foi baha'ie.  

Bien que le gouvernement iranien tente de présenter les baha'is comme des enfants musulmans convertis, de nombreux documents officiels du gouvernement témoignent des plans de l'Iran visant, en fait, à convertir les enfants baha'is à l'islam.

En 1991, un mémorandum gouvernemental confidentiel, mis au jour à l'époque par un rapporteur spécial des Nations unies, préparé par le Conseil culturel révolutionnaire suprême d'Iran et signé par le guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei lui-même, ordonnait que les enfants baha'is soient inscrits dans des écoles qui ont « une idéologie religieuse forte et imposante » et que les baha'is soient traités de manière à ce que « leur progrès et leur développement soient bloqués ». 

« Le gouvernement iranien tente non seulement de déformer l'histoire dans les manuels scolaires afin de retirer la foi bahá'íe de l'histoire iranienne, et de forcer les enfants bahá'ís à changer de religion », a poursuivi Mme Fahandej. "Mais il produit maintenant de faux documents pour faire avancer ses allégations déjà sans fondement contre les baha'is."

Cet incident s'est produit dans un contexte plus large d'attaques croissantes contre les baha'is en Iran ces dernières semaines. Depuis le 31 juillet, le BIC a reçu des informations sur plus de 196 incidents distincts de persécution contre les baha'is en Iran, y compris des arrestations, des emprisonnements, des confiscations de maisons et de biens, des fermetures d'entreprises et des exclusions de l'université.

Le ministère iranien du Renseignement a publié un déclaration rare le 31 juillet, dans laquelle il alléguait que des membres de la communauté bahá'íe « propageaient les enseignements du colonialisme bahá'í fabriqué et infiltraient les environnements éducatifs », y compris les jardins d'enfants. Un certain nombre d'enseignants bahá'ís de jardins d'enfants et d'établissements préscolaires ont été arrêtés ce jour-là sous le prétexte offert par la déclaration du ministère. Filmer les lectures mises en scène montre maintenant également que les autorités veulent potentiellement utiliser des séquences vidéo pour étayer leurs fausses allégations et chercher à inciter le grand public contre elles.

Les efforts visant à répandre la propagande haineuse contre les baha'is font partie de la politique gouvernementale. La mémorandum 1991 par le Conseil culturel révolutionnaire suprême d'Iran a également déclaré que les «institutions de propagande iraniennes… doivent établir une section indépendante pour contrer… les baha'is».

Et en mars 2021, deux groupes de défense des droits de l'homme, la Ligue pour la défense des droits de l'homme en Iran et la Fédération internationale des droits de l'homme, ont publié un directive officielle iranienne qui a chargé les autorités locales de la ville de Sari, dans la province septentrionale de Mazandaran, de "mener des contrôles stricts" sur les baha'is de la ville en "surveillant leurs opérations" et d'introduire des mesures pour "identifier les étudiants baha'is" afin de « les faire entrer dans l'islam ».

« Les autorités iraniennes diffusent de la propagande haineuse contre les baha'is depuis 43 ans », a déclaré Mme Fahandej. « Mais les Iraniens de bonne volonté, qui se comptent par millions, voient clair dans ces mensonges. L'incident survenu au jardin d'enfants est le dernier d'une litanie honteuse de tromperie effrontée, de propagande et de discours de haine, mais ces efforts ne passent pas inaperçus auprès de la communauté internationale et ne vont qu'à l'encontre des intérêts de l'Iran, montrant ses véritables motifs de persécuter des innocents uniquement pour leur croyances."

- Publicité -
- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles