29.5 C
Bruxelles
Vendredi, Juin 9, 2023
ReligionBouddhismeLes Tibétains organisent une manifestation avant la visite du ministre des Affaires étrangères chinois

Les Tibétains organisent une manifestation avant la visite du ministre des Affaires étrangères chinois

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Plus de l'auteur

Le CTA a dirigé les Tibétains à Dharamshala pour célébrer le 87e anniversaire de Sa Sainteté le Dalaï Lama

Les Tibétains célèbrent le 87e anniversaire de Sa Sainteté le Dalaï Lama

0
L'Administration centrale tibétaine (CTA) a conduit les Tibétains à Dharamshala pour célébrer le 87e anniversaire de Sa Sainteté le Dalaï Lama

Par — Shyamal Sinha

Des militants tibétains des Étudiants pour un Tibet libre (SFT), du Parti national démocrate du Tibet (NDPT) et du Congrès de la jeunesse tibétaine (TYC) ont organisé jeudi une manifestation à l'ambassade de Chine à New Delhi contre la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Qin Gang en Inde. M. Qin participera à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 à New Delhi le 2 mars à l'invitation du ministre indien des Affaires étrangères S. Jaishankar, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Ce sera la première visite de Qin en Inde après avoir succédé au ministre des Affaires étrangères et conseiller d'Etat, Wang Yi, en décembre dernier.

Les manifestants ont crié des slogans, "Qin Gang Go Back!" et « Le G20 protège les enfants tibétains ». la police a arrêté les manifestants, mais a ensuite été relâchée. Les militants ont condamné la politique de sinisation du Parti communiste chinois qui a forcé près de 1.2 million d'enfants tibétains dans des internats coloniaux du Tibet occupé en les séparant de leurs familles à l'âge de quatre ou cinq ans seulement. Le groupe de défense des droits a également appelé les dirigeants du G20 du monde entier à protéger les millions d'enfants tibétains forcés dans ces internats coloniaux et dépouillés de leur identité pour apprendre le mandarin et le mode de vie chinois.

Pendant ce temps, des banderoles et des affiches appelant M. Qin et les dirigeants du G20 ont été déchirées et abattues dans la capitale indienne, ce à quoi les Étudiants pour un Tibet libre (SFT) ont répondu en disant : « cela montre le niveau d'insécurité du PCC en Chine et aussi le suppression de la liberté d'expression des Tibétains dans un pays libre », sur leur pseudo sur les réseaux sociaux. « La Chine devrait être tenue responsable de toutes les atrocités et droits de l'homme violations au Tibet et dans d'autres pays occupés », ont-ils ajouté.

La visite de M. Qin à la réunion du G20 marque la première visite de dirigeants de haut niveau de la Chine en Inde depuis mars 2022. Depuis le début de 2022, les échanges bilatéraux entre les deux parties ont été bloqués à la suite de tensions le long de la ligne de contrôle réel (LAC) et de la mobilisation de la Chine. des troupes dans les zones de friction.

Un militant tibétain protestant contre la visite de Qin Gang en Inde à l'ambassade de Chine à New Delhi (Photo/SFT)

- Publicité -
- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles