13.4 C
Bruxelles
Wednesday, Septembre 28, 2022

Fiscalité juste et efficace: le Conseil adopte des conclusions

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Plus de l'auteur

Iran: déclaration du haut représentant au nom de l'UE

UE : les Iraniens ont le droit fondamental de se rassembler et de manifester

Au cours de la semaine dernière, à la suite des sévices infligés à Mahsa Amini par la police des mœurs et de sa mort en détention, des femmes et des hommes de tout l'Iran ont exercé leur droit fondamental de se rassembler et de manifester.
Sommet mondial sur la sécurité alimentaire : la sécurité alimentaire est le défi mondial majeur

Sommet mondial sur la sécurité alimentaire : la sécurité alimentaire est le défi mondial majeur

Remarques du président Charles Michel au Sommet mondial sur la sécurité alimentaire à New York
Réunion du Conseil d'association entre l'UE et l'Ukraine

Communiqué de presse conjoint à l'issue de la 8e réunion du Conseil d'association entre l'UE et l'Ukraine

Le 5 septembre 2022, l'Union européenne et l'Ukraine ont tenu la 8e session du Conseil d'association UE-Ukraine à Bruxelles.

Les États membres de l'UE veulent s'assurer que la politique fiscale de l'UE reste adaptée à son objectif et aboutit à une fiscalité juste et efficace dans l'économie de plus en plus mondialisée et numérisée du XXIe siècle.

Le Conseil a approuvé aujourd'hui des conclusions exposant son évaluation globale des principales questions de politique fiscale à traiter au cours des années à venir, afin de façonner l'agenda politique de l'UE dans le domaine de la fiscalité. Les conclusions décrivent les priorités du Conseil et fournissent des orientations à la Commission dans différents domaines d'action de l'UE, notamment pour relever les défis de la numérisation de l'économie, renforcer la coopération administrative entre les autorités fiscales des États membres et promouvoir la bonne gouvernance fiscale dans l'UE et au-delà.

Dans les conclusions, le Conseil souligne que des systèmes fiscaux équitables et efficaces dans les États membres sont au cœur de la relance durable de l'UE de la crise du COVID-19, nécessitant des politiques fiscales qui génèrent des revenus pour les budgets nationaux et européens. De tels systèmes peuvent également favoriser une transition en douceur vers les objectifs politiques de compétitivité durable, le pacte vert européen et la pleine utilisation du potentiel de la numérisation dans une économie mondiale.

Le Conseil se félicite des progrès significatifs réalisés au niveau de la Cadre inclusif de l'OCDE sur l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices (BEPS) sur la mise à jour du cadre international de la fiscalité des entreprises et confirme son soutien continu à ces travaux, visant à parvenir à une solution consensuelle mondiale au plus tard à la mi-2021. Il exprime la volonté de l'UE et de ses États membres d'examiner dans les meilleurs délais les possibilités de mise en œuvre de l'accord global et rappelle que le Conseil européen évaluera la question en mars 2021. Il demande à la Commission de s'engager sur cette base dans la travaux préparatoires pertinents au sein du Conseil sur la voie à suivre conformément au droit de l'UE, afin de relever les défis fiscaux de l'économie numérique, y compris en l'absence de consensus international d'ici la mi-2021.

Les États membres de l'UE envoient un signal fort en faveur d'une solution multilatérale pour taxer l'économie numérique et mondialisée. Le Conseil soutient pleinement les travaux du cadre inclusif de l'OCDE. Je suis convaincu que nous pourrons parvenir à un accord mondial d'ici l'été de l'année prochaine. Toutes les entreprises devraient payer leur juste part d'impôts, y compris les entreprises de l'économie numérique. C'est une question de justice et de concurrence loyale. C'est aussi une question de souveraineté et de capacité d'action de l'État. Les États membres ont besoin de ressources financières adéquates pour contrer efficacement la crise du coronavirus et faciliter les transitions numérique et verte.
Olaf Scholz, ministre fédéral allemand des Finances et vice-chancelier

Le Conseil souligne également les progrès importants réalisés dans le cadre du code de conduite du Conseil en matière de fiscalité des entreprises pour promouvoir normes de bonne gouvernance fiscale dans l'UE et au-delà, y compris avec l'utilisation de la liste de l'UE des juridictions non coopératives à des fins fiscales. Il réaffirme qu'il est prêt à poursuivre les discussions sur la portée du mandat du groupe "Code de conduite (fiscalité des entreprises)" dès que des développements pertinents se produiront au niveau international, mais au plus tard au début de 2022.

Un autre axe de travail important concerne coopération administrative en matière fiscale, où les nouvelles règles de l'UE sur l'échange d'informations sur les revenus générés sur les plateformes numériques serviront d'exemple à l'échelle mondiale. Le Conseil se félicite de l'intention de la Commission de proposer de nouvelles modifications de la directive du Conseil relative à la coopération administrative dans le domaine fiscal, notamment en ce qui concerne l'échange de données fiscales pour de nouveaux moyens alternatifs de paiement et d'investissement, tels que les crypto-actifs et monnaie électronique.

Les conclusions exposent également les vues du Conseil sur autres questions de politique fiscale, telles que la modernisation des règles de l'UE en matière de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et une évaluation plus approfondie de la coopération administrative transfrontalière dans le domaine de la TVA, des droits d'accise, de l'administration fiscale et de la conformité fiscale.

Les conclusions répondent aux communications de la Commission sur un plan d'action pour une imposition juste et simple soutenant la stratégie de relance et sur la bonne gouvernance fiscale dans l'UE et au-delà, présentées en juillet 2020.

- Publicité -
- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles