6.7 C
Bruxelles
Sunday, November 27, 2022

« J'attends ce moment depuis 16 ans » : aider à transformer la vie des victimes du terrorisme en Irak 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Nouvelles des Nations Unies
Nouvelles des Nations Unieshttps://www.un.org
United Nations News - Articles créés par les services de presse des Nations Unies.

Plus de l'auteur

Au forum de Fès, le chef de l'ONU appelle à une "alliance mondiale pour la paix" reconnaissant l'inclusion et la richesse de la diversité

Au forum de Fès, le chef de l'ONU appelle à une "alliance mondiale pour la paix" reconnaissant l'inclusion et...

0

Dans un monde où "les vieux maux - l'antisémitisme, le fanatisme anti-musulman, la persécution des chrétiens, la xénophobie et le racisme - reprennent vie", l'Alliance des civilisations des Nations Unies aide à montrer la voie sur la façon d'agir en solidarité, a déclaré mardi le secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

Agissons ensemble maintenant pour éviter une "catastrophe alimentaire déchaînée" l'année prochaine : António Guterres

Agissons ensemble maintenant pour éviter une "catastrophe alimentaire déchaînée" l'année prochaine : António Guterres

0
Le monde se dirige vers "une catastrophe alimentaire qui fait rage", a averti le secrétaire général António Guterres aux dirigeants réunis à Bali, les alertant que "des personnes dans cinq endroits différents sont confrontées à la famine".
La crise alimentaire au Pérou s'aggrave dans un contexte de flambée des prix et de pauvreté (FAO)

La crise alimentaire au Pérou s'aggrave dans un contexte de flambée des prix et de pauvreté

0
Le Pérou est devenu le pays d'Amérique du Sud le plus touché par l'insécurité alimentaire, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Aider à transformer la vie des victimes du terrorisme en Irak lors d'un atelier psychosocial de trois jours mis en place par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) avec l'Association libanaise des victimes du terrorisme (LVA).

Erbil (Irak), 19 août 2022 – « Je sortais de l'école avec un ami et nous attendions le bus. Quelques minutes plus tard, je me souviens avoir pensé que j'étais mort. J'ai vu du sang partout, des cadavres et des parties de corps. " 

Le témoignage d'Azok* n'est qu'une des nombreuses horreurs partagées par les survivants irakiens du terrorisme lors d'un atelier psychosocial de trois jours mis en place par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) avec l'Association libanaise des victimes du terrorisme (AVT-L). Les récits déchirants détaillaient le deuil, les blessures physiques et les traumatismes émotionnels et psychologiques subis après une attaque terroriste. Il raconte : « Ce n'est qu'au bout d'un moment que j'ai compris ce qui s'était passé. Je vivais un cauchemar et je ne sais pas comment j'ai survécu. J'avais plus de 70 fragments dans mon corps et j'en souffre encore.

Avant cet atelier, la plupart de ces 18 victimes, dont huit femmes, n'avaient eu aucun recours à des soins psychothérapeutiques qui les aideraient dans leur processus de rétablissement après un attentat terroriste. 

Les soins de santé mentale peuvent parfois être plus difficiles à obtenir que les soins médicaux physiques pour les victimes de traumatismes comme les attentats terroristes. Pour prendre un exemple, une jeune participante à l'atelier avait perdu sa jambe. Alors qu'elle avait reçu une prothèse, elle n'avait pas les compétences nécessaires pour faire face à son chagrin, son manque de confiance en soi et sa mauvaise image de soi. 

Bien qu'il n'y ait pas de modèle unique de réponse ou de rétablissement pour les victimes du terrorisme, elles doivent être soutenues psychologiquement pour surmonter leur traumatisme et développer leur résilience, apprendre à gérer leurs sentiments pendant la procédure pénale et être habilitées à utiliser leur expérience pour diffuser un message de la paix contre le terrorisme. 

Dans ce but, différentes méthodes thérapeutiques, telles que l'art-thérapie ; groupes de discussion, d'écriture et de pleine conscience; et des soins psychologiques individuels ont été prodigués aux victimes dans le cadre de l'atelier. Ces séances les ont encouragés à exprimer leurs émotions et leurs problèmes psychologiques, leur donnant un sentiment d'identité, de communauté et de connexion. 

La libération émotionnelle intérieure et la transformation de ces participants sont rapidement devenues évidentes. Le membre le plus âgé du groupe a déclaré : « J'attends ce moment depuis 16 ans. C'est la première fois que quelqu'un me demande comment je vais, la première fois que quelqu'un me donne du temps, m'écoute, me respecte et m'aide à voir les choses différemment. 

Azok a également recommencé à faire confiance à sa propre force mentale et émotionnelle : "C'est la première fois que je suis devant quelqu'un qui se soucie de moi", a-t-il noté. « C'est la première fois que je dévoile mes faiblesses car, devant les autres, je dois me montrer comme le fort, le protecteur, le puissant ». 

L'atelier s'est tenu à Erbil, en Irak, les 29 et 30 mai 2022, dans le cadre d'un projet intitulé "Soutenir les victimes du terrorisme dans le cadre de la justice pénale, y compris un soutien psychologique", financé par les Pays-Bas. Cinq autres ateliers se tiendront en 2023. Ils aborderont la participation des victimes aux procédures pénales et leur représentation légale, le rôle des médias lors de ces procédures pénales, ainsi que les mécanismes d'indemnisation et de réparation des victimes au sein du système judiciaire et pénal irakien. .

Pour en savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail de l'ONUDC sur le soutien aux victimes du terrorisme avant, pendant et après les procédures pénales et sur la promotion de leur processus de réadaptation psychosociale, veuillez cliquer sur ici. 

____________________________
*Nom changé pour protéger la vie privée

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles