7 C
Bruxelles
Sunday, Février 5, 2023

Le gouvernement égyptien a légalisé 125 temples chrétiens

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.

Petar Gramatikov
Petar Gramatikovhttps://www.europeantimes.news
Le Dr Petar Gramatikov est rédacteur en chef et directeur du European Times. Il est membre de l'Union des reporters bulgares. Dr. Gramatikov a plus de 20 ans d'expérience académique dans différentes institutions d'enseignement supérieur en Bulgarie. Il a également examiné des conférences, liées aux problèmes théoriques impliqués dans l'application du droit international dans le droit religieux où une attention particulière a été accordée au cadre juridique des nouveaux mouvements religieux, la liberté de religion et l'autodétermination, et les relations État-Église pour le pluralisme -Etats ethniques. En plus de son expérience professionnelle et académique, le Dr Gramatikov a plus de 10 ans d'expérience dans les médias où il a occupé les postes de rédacteur en chef d'un périodique trimestriel touristique « Club Orpheus » – « ORPHEUS CLUB Wellness » PLC, Plovdiv ; Consultant et auteur de conférences religieuses pour la rubrique spécialisée pour les personnes sourdes à la télévision nationale bulgare et a été accrédité en tant que journaliste du journal public « Help the Needy » à l'Office des Nations Unies à Genève, en Suisse.

Le gouvernement égyptien a légalisé 125 églises et leurs bâtiments adjacents, qui fonctionnaient jusqu'à présent sans permis d'utilisation, a rapporté Al-Ahram. Cela porte à 2,526 5,540 le nombre total d'églises chrétiennes et de bâtiments de service bénéficiant d'un statut légal, a déclaré le porte-parole du cabinet Nader Saad. Il y a XNUMX XNUMX demandes de légalisation de bâtiments de temples.

Le parlement égyptien a voté une loi sur la construction et la rénovation des églises chrétiennes en 2016. Un an plus tard, une commission gouvernementale présidée par le Premier ministre a été créée pour légaliser les bâtiments religieux conformément à la nouvelle réglementation. Il implique des représentants de la communauté chrétienne, plusieurs ministères, ainsi que les services de sécurité, les services de renseignement et le régulateur de l'État.

La nouvelle législation remplace une loi de 1934 qui exigeait que la construction d'une nouvelle église chrétienne réponde à dix exigences, notamment ne pas être proche des écoles, des canaux, des bâtiments gouvernementaux, des lignes de chemin de fer et même des zones résidentielles, selon une publication de Vatican News. “. Selon les anciennes règles, les permis de construire n'étaient délivrés que par décret présidentiel.

Dans la pratique, ces exigences strictes rendent impossible la construction de nouvelles églises. Cependant, les communautés chrétiennes d'Égypte les violent souvent et construisent des temples sans autorisation.

Pour résoudre ce problème, la constitution égyptienne de 2014 a inclus l'article 325, qui prévoyait l'adoption d'une nouvelle loi garantissant la liberté de pratique religieuse pour les chrétiens.

Entre 2014 et 2017, les autorités égyptiennes ont alloué des terrains pour la construction de trente églises dans des villes nouvellement construites, et en 2018 pour huit autres. Parmi eux se trouve le plus grand temple chrétien du Moyen-Orient – ​​« Nativité » dans la nouvelle capitale administrative, qui a été inauguré début 2019. Le chef de l'État égyptien, le président Abdel-Fattah al-Sissi, a fait de la liberté religieuse et de la protection des chrétiens un des slogans de sa politique.

On estime que les chrétiens représentent plus de dix pour cent de la population égyptienne, soit plus de dix millions. Environ 95 % d'entre eux appartiennent à l'Église copte orthodoxe. En 2016 et 2017, plusieurs attaques cruelles et sanglantes ont été commises contre la minorité chrétienne du pays. Un tribunal militaire a condamné à mort 17 personnes en lien avec les attentats, mais les flambées quotidiennes de violence et de discrimination à l'encontre de la minorité chrétienne se poursuivent.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité - spot_img

Doit lire

Derniers articles