20.9 C
Bruxelles
Mercredi, Juin 7, 2023
Droits de l'hommeL'UE adopte le 10e train de sanctions contre la Russie Février 2023

L'UE adopte le 10e train de sanctions contre la Russie Février 2023

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Bureau de nouvelles
Bureau de nouvelleshttps://www.europeantimes.news
The European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l'Europe géographique.

Plus de l'auteur

À l'occasion de la triste commémoration d'un an depuis l'invasion à grande échelle de l'Ukraine par la Russie, le Conseil a adopté aujourd'hui un dixième paquet de mesures restrictives supplémentaires donnant un nouveau tour de vis au gouvernement de la Fédération de Russie et aux responsables de la poursuite de la guerre d'agression russe.

borrell 20221114 - L'UE adopte le 10e paquet de sanctions contre la Russie Février 2023

POUTINE ACCROÎT CETTE AGRESSION ILLÉGALE, ARMANT L'HIVER, LA NOURRITURE ET LA FAIM. LA RUSSIE CONTINUE DE MONTRER SON VISAGE INHUMAIN AVEC LA TERREUR BRUTAL DES MISSILES CONTRE DES CIBLES CIVILES. LE 10ÈME PAQUET DE SANCTIONS D'AUJOURD'HUI CIBLE CEUX QUI ONT UN IMPACT DANS LA POURSUITE DE CETTE GUERRE BRUTAL. NOUS PRENONS PLUS DE MESURES, NOUS ATTRAPONS LE SECTEUR BANCAIRE, L'ACCÈS AUX TECHNOLOGIES À DOUBLE USAGE ET AUX TECHNOLOGIES AVANCÉES. NOUS CONTINUERONS D'ACCROÎTRE LA PRESSION SUR LA RUSSIE - ET NOUS LE FAISONS AUSSI LONGTEMPS QUE NÉCESSAIRE, JUSQU'À UKRAINE EST LIBÉRÉ DE LA BRUTAL AGRESSION RUSSE.JOSEP BORRELL, HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ

Contrôles et restrictions d'import-export

La décision d'aujourd'hui impose davantage interdictions d'exportation on technologie critique et biens industriels, tels que l'électronique, les véhicules spécialisés, les pièces de machines, les pièces de rechange pour les camions et les moteurs à réaction, ainsi que les biens destinés au secteur de la construction pouvant être destinés à l'armée russe, tels que les antennes ou les grues.

La liste des articles restreints qui pourraient contribuer à la technologique amélioration de Le secteur russe de la défense et de la sécurité comprendra désormais de nouveaux composants électroniques supplémentaires qui seront utilisés dans les systèmes d'armes russes récupérés sur le champ de bataille, notamment des drones, des missiles, des hélicoptères, ainsi que des matériaux de terres rares spécifiques, des circuits intégrés électroniques et des caméras thermiques.

Biens à double usage sont également visés. La décision d'aujourd'hui élargit la liste des entités soutenant directement le complexe militaire et industriel russe dans sa guerre d'agression en 96 entités supplémentaires, leur imposant ainsi des restrictions plus strictes à l'exportation.

Pour la première fois, cette liste comprendra sept Entités iraniennes fabrication de véhicules aériens militaires sans pilote, qui ont été utilisés par l'armée russe dans sa guerre d'agression, y compris contre des infrastructures civiles.

En outre, le Conseil a décidé d'interdire la transiter par la Russie de l'UE exportait des biens et des technologies à double usage, afin d'éviter le contournement.

Enfin, d'autres restrictions sont imposées à importations de biens qui génèrent des revenus importants pour la Russie, tels que l'asphalte et le caoutchouc synthétique.

Radiodiffusion

Afin de faire face à la campagne internationale systématique de désinformation et de manipulation de l'information menée par la Fédération de Russie et destinée à déstabiliser ses pays voisins, l'UE et ses États membres, le Conseil a engagé la procédure de suspension des licences de diffusion de deux médias supplémentaires : RT arabe et Spoutnik arabe. Ces médias sont sous le contrôle direct ou indirect permanent de la direction de la Fédération de Russie et ont été utilisés par cette dernière pour ses actions continues et concertées de désinformation et de propagande de guerre, qui légitiment l'agression de la Russie et sapent le soutien à l'Ukraine. Conformément à la charte des droits fondamentaux, ces mesures n'empêcheront pas ces médias et leur personnel de mener des activités dans l'UE autres que la radiodiffusion, par exemple des recherches et des interviews.

Infrastructure critique

La décision d'aujourd'hui restreint la possibilité pour les ressortissants russes de détenir position dans les instances dirigeantes d'infrastructures et d'entités critiques de l'UE, car l'influence de la Russie dans ces organes pourrait compromettre leur bon fonctionnement et, en fin de compte, constituer un danger pour la fourniture de services essentiels aux citoyens européens.

Énergie

Le Conseil a présenté le interdiction de fournir des capacités de stockage de gaz (à l'exclusion de la partie des installations de GNL) aux ressortissants russes, afin de protéger la sécurité de l'approvisionnement en gaz de l'UE, et d'éviter la militarisation par la Russie de son approvisionnement en gaz et les risques de manipulation du marché.

Obligations de déclaration

Afin de garantir l'efficacité des interdictions de gel des avoirs, le Conseil a décidé d'introduire des obligation de déclaration on fonds et ressources économiques appartenant à des personnes physiques et morales inscrites sur la liste qui ont été gelés ou ont fait l'objet d'un déménagement peu avant l'inscription. Le Conseil a également introduit de nouvelles obligations de rapport aux États membres et à la Commission sur immobilisé réserves et actifs de la Banque centrale de Russie. De plus, les exploitants d'aéronefs devront notifier vols non réguliers à leurs autorités nationales compétentes, qui en informeront ensuite les autres États membres.

Annonces individuelles

Outre les sanctions économiques, le Conseil a décidé de répertorier un nombre important d'individus et d'entités supplémentaires.

Trois banques russes ont été ajoutées à la liste des entités soumises au gel des avoirs et à l'interdiction de mettre à disposition des fonds et des ressources économiques.

Dans les conclusions du Conseil européen du 9 février 2023, l'UE a réitéré sa condamnation résolue de la guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine, qui constitue une violation manifeste de la charte des Nations unies et a causé d'immenses souffrances et destructions à l'Ukraine et à son peuple.

La Russie doit arrêter cette guerre atroce immédiatement.

L'Union européenne se tiendra aux côtés de l'Ukraine avec un soutien indéfectible aussi longtemps qu'il le faudra et reste inébranlable dans son soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Les actes juridiques pertinents seront bientôt publiés au Journal officiel de l'UE.

- Publicité -
- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles