9.2 C
Bruxelles
Wednesday, Février 28, 2024
EuropePlateformes de streaming musical : les députés demandent de protéger les auteurs et la diversité de l'UE

Plateformes de streaming musical : les députés demandent de protéger les auteurs et la diversité de l'UE

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Mardi, la commission de la culture a appelé à des règles européennes garantissant un environnement juste et durable pour le streaming musical et promouvant la diversité culturelle.

Dans une résolution adoptée par 23 voix contre 3 et 1 abstention, les députés de la commission de la culture et de l'éducation demandent instamment que les déséquilibres du secteur soient corrigés, car ils laisse actuellement une majorité d'auteurs percevant des revenus très faibles. Les « taux de redevances pré-numériques » actuellement appliqués doivent être révisés, estiment-ils, condamnant le programmes de payola qui obligent les auteurs à accepter des revenus inférieurs, voire nuls, en échange d'une plus grande visibilité.

Une législation européenne pour soutenir les auteurs

Même si les plateformes de streaming dominent le marché de la musique et connaissent une croissance constante au cours des huit dernières années, il n'existe aucune règle européenne régissant le secteur, soulignent les députés. La situation est aggravée par la baisse de la valeur globale des produits musicaux, avec des revenus concentrés entre les mains des grands labels et des artistes les plus populaires, la montée en puissance des contenus générés par l'IA et, selon et le cannabis, la fraude au streaming (c'est-à-dire des robots manipulant les chiffres du streaming), ainsi que la manipulation et l'utilisation illégale de contenus musicaux par les plateformes.

Les députés demandent un projet de loi européen obligeant les plateformes à rendre transparents leurs algorithmes et outils de recommandation et à garantir que du les œuvres sont visibles et accessibles. Il devrait également inclure un indicateur de diversité pour évaluer l’éventail des genres et des langues disponibles ainsi que la présence d’auteurs indépendants.

Les règles devraient obliger les plateformes de streaming à identifier les titulaires de droits via l'attribution correcte des métadonnées pour faciliter la découverte de leurs œuvres, ainsi que pour empêcher, par exemple, les fraudes au streaming utilisées pour réduire les coûts et diminuer la valeur. Un label devrait informer le public sur les œuvres purement générées par l’IA, ajoutent-ils.

Enfin, les députés demandent à l'UE d'investir davantage dans la musique européenne, en incluant des artistes locaux et de niche ou des artistes issus de communautés vulnérables, afin de proposer un répertoire plus diversifié, ainsi que de soutenir les auteurs dans la transformation numérique de leurs modèles économiques.

Paramètres généreaux

« L’histoire à succès des services de streaming musical comporte ses propres paradoxes. La majorité des auteurs et interprètes, même ceux qui réalisent des centaines de milliers de reproductions chaque année, ne reçoivent pas de rémunération leur permettant de vivre décemment. Il est primordial de reconnaître le rôle que jouent les auteurs dans le secteur de la musique, de revoir le modèle de répartition des revenus utilisé par les services de streaming et d'explorer des solutions proportionnées et efficaces pour promouvoir la diversité culturelle", a déclaré le député européen principal. Ibán García Del Blanco (S&D, ES).

Prochaines étapes

Le vote en plénière sur la résolution non législative est prévu pour la session de janvier 2024 à Strasbourg.

Contexte

Les plateformes de musique numérique et les services de partage de musique donnent actuellement accès à jusqu'à 100 millions de titres, soit gratuitement, soit moyennant un abonnement mensuel relativement bas. Le streaming représente 67 % des revenus mondiaux du secteur musical, avec un chiffre d'affaires annuel de 22.6 milliards USD.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -