4.3 C
Bruxelles
Saturday, Février 24, 2024
EuropeLe Conseil et le Parlement parviennent à un accord sur une proposition visant à réviser la performance énergétique des...

Le Conseil et le Parlement parviennent à un accord sur une proposition visant à réviser la directive sur la performance énergétique des bâtiments

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

institutionsofficielles
institutionsofficielles
Nouvelles provenant principalement d'institutions officielles (institutions officielles)

Le Conseil et le Parlement sont parvenus aujourd'hui à un accord politique provisoire sur une proposition visant à réviser la directive sur la performance énergétique des bâtiments.

La directive révisée fixe de nouvelles exigences plus ambitieuses en matière de performance énergétique pour les bâtiments neufs et rénovés dans l'UE et encourage les États membres à rénover leur parc immobilier.

Les bâtiments sont responsables de plus d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE. Grâce à cet accord, nous pourrons améliorer la performance énergétique des bâtiments, réduire les émissions et lutter contre la précarité énergétique. Il s'agit d'un grand pas de plus vers l'objectif de l'UE d'atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Aujourd'hui est un bon jour pour les citoyens, notre économie et notre planète.Teresa Ribera, troisième vice-présidente espagnole du gouvernement et ministre de la transition écologique et de la défi démographique

Teresa Ribera, troisième vice-présidente espagnole du gouvernement et
ministre de la transition écologique et du défi démographique

Les principaux objectifs de la révision sont que d’ici 2030, tous les nouveaux bâtiments soient des bâtiments à zéro émission et que d’ici 2050 le parc immobilier existant soit transformé en bâtiments à zéro émission.

L'énergie solaire dans les bâtiments

Les deux colégislateurs se sont mis d'accord sur l'article 9a sur l'énergie solaire dans les bâtiments qui garantira le déploiement d'installations d'énergie solaire appropriées dans les nouveaux bâtiments, les bâtiments publics et les bâtiments non résidentiels existants qui font l'objet d'une action de rénovation nécessitant un permis.  

Normes minimales de performance énergétique (MEPS)

Si vous préférez normes minimales de performance énergétique (MEPS) dans les bâtiments non résidentiels, les colégislateurs ont convenu qu'en 2030 tous les bâtiments non résidentiels seront au-dessus des 16 % les moins performants et qu'en 2033 ils dépasseront les 26 %.

En ce qui concerne la objectif de rénovation des immeubles d'habitation, Les États membres veilleront à ce que le parc de bâtiments résidentiels réduise la consommation énergétique moyenne de 16 % en 2030 et de 20 à 22 % en 2035. 55 % de la réduction énergétique devra être réalisée par la rénovation des bâtiments les moins performants.

Supprimer les combustibles fossiles dans les bâtiments

Enfin, en ce qui concerne le projet de éliminer progressivement les chaudières à combustibles fossiles, les deux institutions ont convenu d'inclure dans les plans nationaux de rénovation des bâtiments une feuille de route en vue d'éliminer progressivement les chaudières à combustibles fossiles d'ici 2040.

Prochaines étapes

L'accord provisoire conclu aujourd'hui avec le du Le Parlement doit maintenant être approuvé et formellement adopté par les deux institutions.

Contexte

La Commission a soumis au Parlement européen et au Conseil une proposition de refonte de la directive sur la performance énergétique des bâtiments le 15 décembre 2021. La directive fait partie du « Fit pour 55» paquet, définissant la vision pour atteindre un parc immobilier zéro émission d’ici 2050.

La proposition est particulièrement importante car les bâtiments représentent 40 % de l’énergie consommée et 36 % des émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre liées à l’énergie dans l’UE. Il constitue également l'un des leviers nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie Renovation Wave, publiée en octobre 2020, avec des mesures spécifiques de réglementation, de financement et d'habilitation, dans le but de doubler au moins le taux annuel de rénovation énergétique des bâtiments d'ici 2030 et de favoriser des rénovations en profondeur. .

La EPBD existante, révisée pour la dernière fois en 2018, fixe des exigences minimales en matière de performance énergétique des bâtiments neufs et des bâtiments existants en cours de rénovation. Elle établit une méthodologie de calcul de la performance énergétique intégrée des bâtiments et introduit une certification de performance énergétique des bâtiments.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -