19.4 C
Bruxelles
Mercredi, Juin 19, 2024
EuropePolitique agricole commune 2023-2027 : la Commission approuve les premiers plans stratégiques de la PAC

Politique agricole commune 2023-2027 : la Commission approuve les premiers plans stratégiques de la PAC

AVERTISSEMENT : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de leurs auteurs et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation de l'opinion, mais le droit de l'exprimer.

DISCLAIMER TRADUCTIONS : Tous les articles de ce site sont publiés en anglais. Les versions traduites sont réalisées via un processus automatisé appelé traductions neuronales. En cas de doute, reportez-vous toujours à l'article original. Merci de votre compréhension.

Commission européenne
Commission européenne
La Commission européenne (CE) est la branche exécutive de l'Union européenne, chargée de proposer la législation, d'appliquer les lois de l'UE et de diriger les opérations administratives de l'Union. Les commissaires prêtent serment devant la Cour de justice européenne à Luxembourg-Ville, s'engageant à respecter les traités et à être totalement indépendants dans l'exercice de leurs fonctions au cours de leur mandat. (Wikipédia)

La nouvelle politique agricole commune est essentielle pour assurer l'avenir de l'agriculture et de la sylviculture, ainsi que pour atteindre les objectifs du pacte vert européen.

Aujourd'hui, la Commission européenne a approuvé le premier paquet de plans stratégiques de la PAC pour sept pays : Danemark, Finlande, France, Irlande, Pologne, Portugal et Espagne. Il s'agit d'une étape importante pour la mise en œuvre de la nouvelle politique agricole commune (PAC) au 1er janvier 2023. La nouvelle PAC est conçu pour façonner la transition vers un secteur agricole européen durable, résilient et moderne. Dans le cadre de la politique réformée, les financements seront répartis plus équitablement entre les petites et moyennes exploitations familiales, ainsi qu'entre les jeunes agriculteurs. De plus, les agriculteurs seront soutenus pour adopter de nouvelles innovations, de l'agriculture de précision aux méthodes de production agro-écologiques. En soutenant des actions concrètes dans ces domaines et dans d'autres, la nouvelle PAC peut être la pierre angulaire de la sécurité alimentaire et des communautés agricoles de l'Union européenne.

La nouvelle PAC intègre une méthode de travail plus efficace et efficiente. Les pays de l'UE mettront en œuvre Code postal Stratégique Plans, combinant le financement de l'aide au revenu, du développement rural et des mesures de marché. Lors de la conception de son plan stratégique pour la PAC, chaque État membre a choisi parmi un large éventail d'interventions au niveau de l'UE, en les adaptant et en les ciblant pour répondre à leurs besoins spécifiques et aux conditions locales. La Commission a évalué si chaque plan s'inscrit dans la perspective dix objectifs clés de la PAC, qui touchent à des enjeux environnementaux, sociaux et économiques communs. Par conséquent, les plans seront conformes à la législation de l'UE et devraient contribuer aux objectifs climatiques et environnementaux de l'UE, y compris en matière de bien-être animal, tels qu'énoncés dans le Farm to Fork  et Biodiversité stratégies.

La PAC bénéficiera d'un financement de 270 milliards d'euros pour la période 2023-2027. Les sept plans approuvés aujourd'hui représentent un budget de plus de 120 milliards d'euros, dont plus de 34 milliards d'euros exclusivement dédiés à objectifs environnementaux et climatiques et éco-schémas. Ce montant peut être utilisé pour promouvoir des pratiques bénéfiques pour les sols, et pour améliorer la gestion de l'eau et la qualité des prairies, par exemple. La PAC peut également promouvoir le reboisement, la prévention des incendies, la restauration et l'adaptation des forêts. Les agriculteurs participant à des programmes écologiques peuvent être récompensés, entre autres, pour avoir interdit ou limité l'utilisation de pesticides et pour avoir limité l'érosion des sols. Entre 86% et 97% de la superficie agricole nationale utilisée sera cultivée sous bonnes conditions agricoles et environnementales. Des financements substantiels soutiendront également le développement de la production biologique, la plupart des pays visant à doubler voire tripler leur surface agricole. Les zones soumises à des contraintes naturelles, comme en montagne ou sur le littoral, continueront de bénéficier de financements spécifiques pour maintenir une activité agricole.

Dans le contexte de l'agression russe contre l'Ukraine et de la flambée actuelle des matières premières, la Commission a invité les États membres à exploiter toutes les opportunités de leurs plans stratégiques de la PAC pour renforcer la résilience de leur secteur agricole afin de promouvoir la sécurité alimentaire. Cela comprend la réduction de la dépendance aux engrais synthétiques et l'augmentation de la production d'énergie renouvelable sans nuire à la production alimentaire, ainsi que la promotion de méthodes de production durables.

Renouveau générationnel est l'un des principaux défis auxquels sera confrontée l'agriculture européenne dans les années à venir. Il est essentiel pour le secteur agricole de rester compétitif et d'accroître l'attractivité des zones rurales. Le soutien spécifique aux jeunes agriculteurs figure en bonne place dans chaque plan approuvé, avec plus de 3 milliards d'euros qui atteindront directement les jeunes agriculteurs dans les sept pays. Les fonds de développement rural soutiendront des milliers d'emplois et d'entreprises locales dans les zones rurales, tout en améliorant l'accès aux services et aux infrastructures, comme le haut débit. En accord avec le vision à long terme pour les zones rurales de l'UE, les besoins des citoyens ruraux seront également pris en compte par d'autres instruments de l'UE tels que le Facilité de relèvement et de résilience (RRF) ou le Structurels européens et des fonds d'investissement (FIS).

Après avoir approuvé les 7 premiers plans stratégiques de la PAC, la Commission européenne reste pleinement attachée à une approbation rapide des 21 plans restants, en tenant compte de la qualité et de la rapidité des réactions suite aux observations de la Commission.

Contexte

La Commission européenne a présenté sa proposition de Réforme de la politique agricole commune (PAC) en 2018, introduisant un nouvelle façon de travailler moderniser et simplifier la politique agricole de l'UE. À la suite de longues négociations entre le Parlement européen, le Conseil de l'UE et la Commission européenne, un accord a été conclu et le la nouvelle PAC a été formellement adoptée sur 2 Décembre 2021.

La date limite fixée par les colégislateurs pour que les États membres soumettent leur plan stratégique pour la PAC était le 1er janvier 2022. Après avoir reçu les plans, la Commission a envoyé des lettres d'observation à tous les États membres au plus tard le 25 mai 2022. Elles ont été publiées sur le Site Europa ainsi que les réactions de tous les États membres, conformément au principe de transparence. Un dialogue structuré entre les services de la Commission et les autorités nationales a ensuite repris pour résoudre les problèmes en suspens et finaliser les plans révisés de la PAC. Pour être approuvé, chaque plan doit être complet et compatible avec la législation, et suffisamment ambitieux pour atteindre les objectifs de la PAC et les engagements environnementaux et climatiques de l'UE.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- CONTENU EXCLUSIF -spot_img
- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -spot_img
- Publicité -

Doit lire

Derniers articles

- Publicité -